In Difool  's collection
Le vaisseau de pierre by Enki Bilal, Pierre Christin - Comic Strip
4071 

Le vaisseau de pierre

Comic Strip
1976
Ink
Support : feuille cartonnée
50 x 39.5 cm (19.69 x 15.55 in.)
Share
Case 3
Case 4
Case 5
Case 6
Case 8
Exposition Angoulême 2020
Exposition Angoulême 2020
Angoulême 2020 sur TV7
Angoulême 2020 sur TV7

Description

Triptyque "Légendes d'aujourd'hui" - Tome 2 Le vaisseau de pierre.

Planche sélectionnée pour l'exposition "Dans la tête de Pierre Christin" présentée lors de la 47ème édition du Festival d'Angoulême, en 2020

https://www.youtube.com/watch?v=wG8mFoq9Jdg
https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=aUCrumFQq2Q&feature=emb_logo
https://youtu.be/YaoHYmmPN1A

Inscriptions

Signée en bas à droite

Comment

Un petit village de pécheurs bretons, Trehoët, préoccupé par la perte de son identité culturelle, lutte face à l'implantation d'une station balnéaire. Et il y a ce vieux château de pierre qui domine le village, où vit un ermite que certains comparent à l'Ankou, aussi désigné comme « le vieux » par les habitants du village. Beaucoup d'histoires circulent à son sujet : « quand j’étais petit, le vieux il m’a transformé en merle un jour que je faisais des nids dans le château  ».

Son personnage est inspiré de la mythologie bretonne. L'Ankou est le serviteur de la mort, celui qui fait le lien entre les vivants et les êtres du passé. Il est clairement opposé à tous projets sur le château, le “vaisseau de pierre” qui jadis aurait amené les premiers habitants de la pointe... Il apparaît ici de façon fantomatique, silhouette inquiétante entourée de chauves souris, dans la pénombre du seuil du vaisseau de pierre.

Le trait d'Enki Bilal reflète l'influence de Moebius, période « La déviation », et pourtant avec sa propre identité. Une multitude de détails et de hachures qui donne une puissance incroyable à ses planches !

Cette BD fait partie de la série "Légendes d'aujourd'hui", associant le dessinateur au scénariste Pierre Christin. Elle est composée également des albums “La croisière des oubliés” et “La ville qui n'existait pas”. Entre réalisme et fantastique, cette histoire s'inscrit bien dans son époque : contestation vis-à-vis de toute forme d'autorité, armée, police ou employeur. C'est une confrontation entre des intérêts purement économiques soutenus par les promoteurs immobiliers face à des valeurs d'identité culturelle et écologiques. En effet, le sujet est aussi la défense du littoral, la loi du même nom ne sera votée qu'une décennie après la sortie de cette BD.

Publications

  • Le vaisseau de pierre
  • Dargaud
  • 07/1976
  • Page 14
  • 1975-1977
  • Les Humanoïdes Associés
  • 01/2003
  • Page 76

Thematics


36 comments
To leave a comment on that piece, please log in

About Enki Bilal

Enki Bilal, the son of a Czech mother and a Bosnian father, spent the first nine years of his life in Belgrade, where the ghost of World War II still haunted everyday life. The Bilal family moved to Paris in 1961, where Enki Bilal was drawn to comics and cinema. He started at Pilote in 1972, making illustrations, covers and short stories. Three years later, Bilal met writer Pierre Christin, with whom he created several comics by combining comic strips with photos, including 'Légendes d'Aujourd'hui', 'La Croisière des Oubliés' and 'Partie de Chasse'. In 1980 he began his award-winning 'Nikopol-trilogy', including the books 'La Foire aux Immortels', 'La Femme Piège' and 'Froid Équateur'. Besides these comics activities, Enki Bilal started working in film, theater and opera. He created sets, costumes and posters for a theater play and worked on two feature films. Apart from these and other occupations, like photo retouching and glass painting, Bilal published 'Le Sommeil du Monstre', the first installment in his Hatzfeld tetralogy, in 1998. He published the last volume of this series about the the breakup of Yugoslavia from a future viewpoint, in 2007. Text (c) Lambiek