In Spirou  's collection
Timour n° 2, « La Colonne ardente », publicité de fin d'album, 1956. by Sirius - Illustration
530 

Timour n° 2, « La Colonne ardente », publicité de fin d'album, 1956.

Illustration
1956
Ink
Publication.
L'album en édition originale.

Comment




SIRIUS : encre de chine et rehauts de gouache blanche pour une illustration publiée en page 48 de l’édition originale du 2ème volume de TIMOUR, La Colonne ardente, DUPUIS, 1956.


Il était de tradition à l'époque de faire en fin d'album la promotion du Journal de Spirou ou des beaux albums édités par Monsieur DUPUIS.


Cette publicité pour le très beau Journal de Spirou n'est pas la plus impressionnante de celles réalisées dans les années 1950 par André FRANQUIN, JIJE, WILL, PEYO, MORRIS, TILLIEUX, Victor HUBINON, Eddy PAAPE, SIRIUS, etc. Néanmoins, l'auteur s'est appliqué à figurer des vêtements, des armes, des bijoux et des coiffures typiques des civilisations sumériennes, babyloniennes et assyriennes. SIRIUS fréquentait les musées et se documentait avec sérieux pour sa série historicisante des TIMOUR à travers les âges.


La seconde Guerre Mondiale n'est pas si loin, au cours de laquelle les restrictions se sont fait cruellement ressentir. Le rationnement a duré officiellement jusqu’en mai 1952, pour les produits alimentaires. En 1956 les files d'attentes sont donc gravées dans l'inconscient collectif, et il est tout de même plus agréable et plus sympathique de faire la queue pour découvrir le nouvel exemplaire de son hebdomadaire favori, que pour acheter de quoi se nourrir. Reste à savoir à quoi pouvait bien ressembler le Journal de Spirou à l'époque de Babylone...


Publication

  • La colonne ardente
  • Dupuis
  • 01/1956
  • Interior page

About Sirius

Max Mayeu has worked under a variety of pseudonyms, such as Marco and Badour, but he is best known as Sirius. Born in Soignies, Hainaut, Mayeu grew up in several locations in Spain and South-France, because his father was an engineer who had to travel a lot because of his profession. While studying law in Brussels, he was a journalist for student magazines like L'Avant-Garde and Le Nouveau Journal. He first used his pseudonym Sirius in the pages of Le Patriote Illustré, a paper for a bourgeois audience published by La Libre Belgique. Sirius joined the Marcinelle-based publisher Dupuis and it's magazine Spirou in 1942. He remained with this magazine for the rest of his career. He took on a more realistic style and created the action series 'L'Épervier Bleu', a sort of Jack London in comics format. Due to censorship, this series was discontinued in 1953, and didn't return until 20 years later. When 'L'Épervier Bleu' was discontinued in 1953, Sirius began his long-running 'Les Timour' series, based on an idea of Xavier Snoeck. Every episode of this saga explores another period in history with always another member of the Timour dynasty. Text (c) Lambiek

Thematics

  • #spirou
  • #knives
  • #cap

1 comment
To leave a comment on that piece, please log in
renardeau Au risque de me répéter, encore du travail soigné...il avait bien de la chance, Monsieur Dupuis, d'avoir des artistes aussi généreux dans son écurie...
Oct 28, 2016, 10:32 PM