In Spirou  's collection
Le Docteur Poche, « Le Pivert Jaune pâle », planche 11, 1977. by Marc Wasterlain - Comic Strip
332 

Le Docteur Poche, « Le Pivert Jaune pâle », planche 11, 1977.

Comic Strip
1977
Ink
La demi-planche supérieure.
La demi-planche inférieure.
Case 3.
Case 5.
Case 11.
Publication dans SPIROU.

Comment




Marc WASTERLAIN : encre de chine pour la planche 11 du Pivert Jaune Pâle, récit complet de 12 pages du Docteur Poche publié dans le Journal de SPIROU n° 2069 du 8 décembre 1977. Repris dans le premier volume de l’Intégrale du Docteur Poche, DUPUIS, 2010. Planche signée en bas à gauche.


L'histoire est une sorte de récit enchâssé, engendré par la redécouverte, par le héros, de vieux journaux ayant publié les aventures de Harry Pinkson, écrites par son propre grand-père. Ce dernier aurait été « le seul écrivain populaire méconnu de son époque »… Harry Pinckson se présente comme une parodie de la série populaire Harry Dickson, de Jean RAY, et des fascicules de Nat Pinkerton.


Le trait est magnifique de précision tout au long de cette planche au cours de laquelle c'est bien sûr l'humour qui prend le pas sur l'action.


Le flegme britannique s’incarne ici à travers les personnages des deux bobbies, flanqués de leurs sempiternelles bombes recouvertes de feutre bleu. Marc WASTERLAIN joue parfaitement du mythe de la placidité proverbiale du policier britannique.


« Viens poupoule, viens poupoule, viens ! », à partir de 1902 la chanson de Mayol fût interprétée à La Scala, à La Cigale, au Moulin rouge… La référence parlait encore en 1977 aux lecteurs du Journal de SPIROU. De nos jours il est nécessaire de rappeler les paroles du début de cet immense succès populaire :
Le samedi soir après l'turbin
L'ouvrier parisien
Dit à sa femme : Comme dessert
J'te paie l'café-concert
On va filer bras dessus bras dessous
Aux galeries à vingt sous
Mets vite une robe faut s'dépêcher
Pour être bien placés
Car il faut
Mon coco
Entendre tous les cabots
Refrain
Viens, Poupoule !, Viens, Poupoule ! viens !
Quand j'entends des chansons
Ca me rend tout polisson
Ah !
Viens, Poupoule !, Viens, Poupoule ! viens !
Souviens-toi que c'est comme ça
Que je suis devenu papa.



Le grand-oncle de Marc WASTERLAIN n’est autre que l’auteur de cet autre succès, La p’tite Gayole, (Elle me l’avot toudis promis…), remis au goût du jour par Julos Beaucarne à l’époque de la publication du Pivert jaune pâle dans les pages de SPIROU.
https://books.google.fr/books?id=1A1HBAAAQBAJ&pg=PA8&lpg=PA8&dq=marc+wasterlain+ptite+gayole&source=bl&ots=7iKq3cWa5e&sig=v7mVwvTVRS7jggPBmXz6iJ1uUmc&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwiJ1ImZoonQAhWKPRoKHYg-Co4Q6AEIJzAB#v=onepage&q=marc%20wasterlain%20ptite%20gayole&f=false


L’humour nait aussi de la situation dans laquelle se trouve le second bobby, Harry, aux prises conjointement avec le Pic vert jaune pâle et avec le chien Bobby. « C’est par trop injuste ! » s’exclamait un peu plus tôt l’autre Harry, Harry Pinckson. Dans la dernière case, le héros se retrouve injustement menotté, mais son sourire ne laisse aucun doute quant à la jubilation qui est sienne, et qui se transmet aux lecteurs.


Publication

  • 1976-1980
  • Dupuis
  • 02/2010
  • Interior page

About Marc Wasterlain

Born in Erquelinnes, Marc Wasterlain cancelled his studies at the Academy of Fine Arts in Mons to take specialized comics courses at the C.A.D. in Brussels. After obtaining his degree, he became Dino Attanasio's assistant on 'Modeste et Pompon', the gag series created by André Franquin for Tintin magazine. He joined Studio Peyo in 1966, and cooperated on series like 'The Smurfs' and 'Benoît Brisefer', as well as the 'Poussyclopédie' in Spirou, well into the 1970s. Both Wasterlain and Walthéry continued to help Peyo out on 'Smurfs' stories long after they left the studio. He had his solo debut with the humorous science fiction series 'Bob Moon et Titania' in Tintin in 1971. Two years later, he created a series of poetic short stories starring 'Monsieur Bonhomme'. In addition, he created 'Lapomme' for Achille Talon Magazine. Wasterlain made his comeback in Spirou in 1975, when he launched his magical and poetic 'Docteur Poche' series. Text (c) Lambiek

Thematics

  • #onomatopoeia
  • #birds

3 comments
To leave a comment on that piece, please log in
renardeau Une planche magnifique de la grande époque...bravo!
Sep 5, 2017 8:42 PM
AnotherCollector Presqu'un gag en une planche... bravo !
Sep 4, 2017 7:16 PM
BrunoPLZ Toujours aussi excellent ce Docteur Poche.
Sep 4, 2017 5:30 PM