Le Si... si... si... : Lsu38

January 15, 2021,  by  2DGalleries

 

Ce mois-ci c'est lsu38 qui répond aux questions du Si... si... si... !

 

 

 

1. Si je devais citer un élément déclencheur qui m'a poussé à acquérir mon premier original et donné envie de collectionner ?

 

L’histoire commence il y a bien longtemps (presque 25 ans), en 1996-1997, lorsque j’étais encore étudiant et que je rognais sur mon budget nourriture et ‘études’ pour m’acheter massivement des BDs avec ex-libris…C’était la mode à l’époque et je courais les librairies bruxelloises (où j’habite) et parisiennes (ma petite amie française de l’époque y étudiait – on va dire que cela tombait bien) pour en faire un petit trafic.

 

Du côté de la place Rouppe, se toisaient alors la librairie-galerie Sans Titre (chez qui j’ai beaucoup appris et vu de superbes expositions, dont la première de Gibrat pour le Sursis en 1997) et en face, le magasin d’un jeune galeriste français, dont le nom n’était pas encore la référence qu’il est devenu aujourd’hui rue du Louvre. Je faisais chaque semaine mon tour des librairies et suis entré chez ce marchand, qui avait manifestement édité quelques jaquettes et ex-libris pour certains artistes qu’il soutenait. J’entre donc dans son magasin et me renseigne sur les prochaines séances de dédicaces et les ex-libris qu’il vend.

 

Avec son bagout habituel, il me prend directement de revers en me disant qu’il était stupide d’investir le peu d’argent que j’avais dans des ex-libris, ceux-ci n’étant que des reproductions et non pas des œuvres originales. Pour un peu plus de sous, je pouvais avoir un ‘vrai’ crayonné de Swolfs, un autre de Gibrat, et un dessin de Vicomte…Mes trois premiers originaux d’une très longue série…

 

 

 

Ex-libris, illustration de Jean-Pierre Gibrat

 

 

 

Suivant ce conseil (ce qui allait être ma perte sur le long terme…), j’ai donc revendu mes ex-libris (ce qui n’était pas si stupide, car ce marché allait se planter quelques années après) et j’ai commencé à acheter des dessins préparatoires, planches crayonnées, petites pièces, sans trop regarder la qualité, découvrant qu’il était possible de trouver de jolies pièces de mes auteurs préférés pour pas trop cher…

 

Malheureusement, j’ai des goûts très larges et éclectiques, ce qui rend la chose quand même assez onéreuse. De montée en gamme, en montée en gamme, d’année en année, avec les moyens financiers que les étapes de ma carrière ont pu apporter, j’ai changé d’optique passant d’une envie boulimique (que j’ai encore, et que j’assume) à l’idée d’un petit musée personnel, comme un bonzaï que l’on essaierait de tailler pour ne garder que la forme la plus harmonieuse.

 

Autant dire que je suis loin d’y arriver – c’est peut-être pour cela que je demeure aussi passionné et motivé pour collectionner.

 

 

 

2. Si je pouvais ajouter à ma collection une œuvre présentée  actuellement dans les galeries de  2DG ?

 

J’ai pas mal fait le tour de 2DG, regardé ce que j’aime (je reviens souvent aux mêmes artistes:  Hergé, Franquin, Bilal, Pratt, Chaland, Giraud/Moebius etc.) pour finir dans la collection de BillBaroud, avec cette planche d’A la recherche de Peter Pan par Cosey :

 

 

 

 

A la recherche de Peter Pan par Cosey, dans la collection de BillBaroud

 

 

 

Une planche qui signifie beaucoup pour moi. Si je m’analyse, je me retrouve directement en enfance, dans une période délicate où la BD et quelques rares amis étaient des refuges. A la fin des années 80, un poster de cette planche avait été édité par une petite librairie, poster qui trônait dans la chambre de mon meilleur ami.

 

Plus de trente années ont passé et je m’en souviens encore comme si c’était hier, un visuel ancré dans ma rétine, un voyage dans le temps et dans l’espace instantané. Cosey est évidemment rapidement devenu un de mes favoris et j’ai également développé une affection immodérée pour la montagne, un des rares endroits où je me sens en harmonie… En conclusion, ce n’est pas la plus belle pièce de 2DG, ni celle qui a le plus de valeur, mais clairement celle qui me touche le plus…

 

 

 

3. Si je ne devais conserver qu'une seule œuvre dans ma collection ?

 

Ce serait probablement du Pratt et certainement cette planche :

 

 

 

Corto Maltese, planche 4 de Samba avec Tir Fixe.

 

 

 

Outre l’aboutissement qu’elle représente pour moi dans l’œuvre d’un maître absolu, elle a beaucoup de qualités qui en font un incontournable de ma collection : le voyage, la rêverie, une plage, des mouettes et des cocotiers, un encrage fin et souple, Bouche Dorée, de l’humour et des dialogues percutants (les femmes auraient dû être la ruine de Corto), le fauteuil en osier, etc, etc. (je peux encore continuer longtemps).

 

Pratt est un des auteurs auquel je ne comprends pas tout et dont je ne me lasse jamais. Il y a tellement de mystères et de symboles que je ne saisis pas, combinés à un dessin si ‘facile’ et virtuose, que je suis immédiatement séduit. C’est aussi une planche qui m’a beaucoup été demandée et pour laquelle je me suis malheureusement fâché avec certaines personnes. Ainsi, un ami collectionneur m’a demandé de la lui vendre – j’ai été tenté de lui faire plaisir et d’un autre côté déchiré de m’en séparer. Il ne l’a pas compris et en a été assez frustré.

 

Afin donc de me protéger contre moi-même, j’ai décidé de vendre mon autre de planche de Pratt, afin d’être certain de ne pas hésiter sur celle-ci. Je suis en effet connu pour vendre quelques superbes pièces avant d’acheter moins bien, étant régulièrement tenté par de nouvelles découvertes et devant les financer…

 



4. Si je pouvais acheter une œuvre que j'ai laissé filer par le passé ?

 

C'était il n'y a pas si longtemps que cela, dans une galerie parisienne…Entre deux sujets, la discussion tombe sur Hergé et le galeriste me montre une planche crayonnée d’Hergé pour Tintin au Tibet, avec Tintin, Tchang et le Yéti (vous pouvez chercher, il y en a très peu).

 

Motivé comme jamais par ce qui est un Graal pour moi, j’étais prêt à vendre une bonne partie de ma collection, à prendre un crédit engageant mes descendants jusqu’à la troisième génération, à mettre en gage ce que je possède, essayant tous les plans pour arriver à récolter la somme nécessaire.

 

C’est l’éternel dilemme de certains collectionneurs qui ont les yeux plus grands que le ventre... Et puis le deal ne se fait pas, n’est pas faisable et demeure un doux rêve. La leçon que j’en retire est double : il est bon de continuer à rêver de l’inaccessible (un objectif qui aurait peut-être scellé la fin de ma collection, car que désirer après cela ?) et il faut apprécier à sa juste valeur ce que l’on possède déjà.

 

C’est pour cette raison que je suis toujours heureux quand mes amis collectionneurs me montrent leurs belles pièces, sans jalousie aucune, pour le plaisir des yeux car c’est magique de ‘voir’ certains originaux en vrai…

 

 

 

 

Tintin, Tchang et le Yéti

 

 

 

 

5. Si je pouvais avec un budget de 5 000 € acquérir une ou plusieurs œuvres parmi celles proposées en vente sur 2DG ?

 

Avec cette somme et en fonction de ce que j’ai déjà et de ce que recherche, j’irais probablement contacter le propriétaire de ce strip d’Herriman pour Krazy Kat et lui demanderais 200 € de réduction pour respecter le budget :

 

 

 

 

Cette planche est proposée à la vente par DrHackenbusch

 

 

 

Mon choix irait sur ce strip pour deux raisons : tout d’abord, je ne comprends rien à Krazy Kat, je ne l’ai que très peu lu, mais je perçois une finesse, une originalité, une richesse mystérieuse qui m’attire.

 

Ensuite, l’idée du petit musée personnel mentionné ci-dessus me motive pour sortir des sentiers battus et élargir mes connaissances limitées, afin d’explorer les grands maitres de la BD mondiale. Assurément, si on regarde les grands auteurs américains classiques, Herriman a porté l’art du strip à un niveau jusque là inégalé et a inspiré énormément d’auteurs…

 

Pour l’anecdote, je fais un bilan de ma collection chaque année, que je partage avec certains, fixant quelques objectifs à court à long terme. Je le fais fin décembre, le partage et ne le regarde plus de toute l’année, constatant avec étonnement douze mois après qu’outre la boulimie précitée, je vais quand même consciemment/inconsciemment vers certains objectifs clairement définis…Herriman en fait partie…

 

 

 


6. Si j’étais un personnage de Bande Dessinée ?

 

Je serais tout d’abord une femme, et ensuite une héroine de Juillard, à savoir sa Louise du Cahier Bleu

 


 

 

Portrait de Louise par André Juillard

 

 

 

Un album qui m’a énormément ému lorsqu’il est sorti l’année de mes 20 ans, me faisant entrer dans une autre sorte de bande dessinée, plus adulte. J’aimerais être Louise et voir si mes choix auraient été meilleurs, voir ce que j’écrirais alors dans ‘mon’ Cahier Bleu.

 

C’est un album autour duquel j’ai beaucoup tourné, possédant diverses planches et aquarelles, les laissant partir et parfois revenir, changeant d’approche, cherchant d’autres ambiances, couleurs, séquences dans l’histoire. Je ne sais pas donc pas si je fais les bons choix…

 

 

 


7. Si j'avais la possibilité de passer une journée avec un artiste disparu ?

 

Probablement la question la plus difficile, car j’adorerais rencontrer toutes mes idoles (Hergé, Pratt, Franquin, etc…).

 

S’il faut faire un choix, j’en sélectionnerais probablement ‘deux-en-un’, à savoir Giraud/Moebius. Il m’arrive régulièrement de discuter avec certains collectionneurs, galeristes, amis qui l’ont fréquenté à divers moments de sa vie. Je me délecte de toutes ces petites histoires et anecdotes, que je complète en lisant biographies et articles divers.

 

Giraud est un des plus virtuoses, riche de contradictions, protéiforme, ‘artiste’, en un mot : passionnant, Il semble qu’il ne s’arrêtait jamais de dessiner - n’importe où et n’importe quand, même sur des galets du Stromboli, que j’ai eu le plaisir d‘admirer. Le dessin coulait littéralement de ses mains…et de son esprit. Passer une journée entière (probablement jusqu’au bout de la nuit) à scanner son esprit et à se connecter avec son histoire aurait été magnifique.

 

 

 

 

Jean Giraud / Gir / Moebius

 

 

 


8. Si je pouvais poser une question à cet auteur ?

 

Comme beaucoup, j’aurais probablement voulu savoir ce qu’il envisageait pour la fin de Blueberry (si on lui avait permis de boucler la boucle comme il en avait l’intention) mais j’aurais probablement demandé de me décrire ce que serait pour lui son chef d’œuvre absolu, s’il pouvait réaliser ce qu’il voulait (en ayant le temps, les moyens, la liberté). Qu’aurait il rêvé de créer (et pas encore réalisé) ?

 

 



9. Si je ne devais posséder qu'un seul album dédicacé dans ma collection ?

 

 

Les lecteurs de ce ‘Si si si ...’ vont se dire que j’adore raconter des vieilles histoires (je dois appartenir à la catégorie des collectionneurs ‘nostalgiques’ bloqués dans leur enfance) et ils ont raison. En 1984, j’ai 10 ans et ma grand-mère vient régulièrement me chercher le samedi pour visiter mon arrière grand-mère, avec laquelle je suis ‘en représentation’.

 

En effet, je suis sage, poli et m’habille correctement pour l’occasion, ce qui lui permet de me présenter à ses amies dans l’un ou l’autre salon de thé et ce qui me permet ensuite de revenir chez moi en fin de journée avec l’un ou l’autre cadeau. Un bon deal, quoi… Ce samedi là, au détour d’une galerie marchande, un dessinateur est un peu seul derrière sa table, où il propose de dédicacer son nouvel album du Scrameustache… Le Secret des Trolls.

 

 

 

 

 

Couverture du Scrameustache "Le secret des Trolls" par Gos

 

 

 

Gos sera donc le premier auteur que j’ai rencontré et qui m’a fait une dédicace, celle que je garderais… dans un album dont j'ai acquis plus tard la couverture présentée ci-dessus (et plus en détail dans ma collection sur 2DG).

 

 

 

10. Si je pouvais lire la suite d’une bd ?

 

Il y a vraiment une bande dessinée qui m’intrigue depuis longtemps (encore une que je ne comprends pas et qui me fascine !), c’est la Comète de Carthage de Yann et Chaland.

 

J’ai vu qu’il existait des études universitaires, des analyses réalisées sur les symboles, le lien avec l’Histoire, la mythologie, l’astronomie, les arts et je sens bien en voyant toute la richesse exprimée en 46 planches, qu’il y a matière à exploration et expansion de ce monde.

 

Yann est évidemment adepte des séries et pourrait probablement aussi un jour vouloir en donner quelques clés en une suite dont il a le secret. Même si j’adorerais lire cela, d’un autre côté je préférerais que cela n’ait pas lieu, car Chaland n’est malheureusement plus là pour la réaliser et il est irremplaçable…

 

 

 

 

Freddy Lombard 3 - La comète de Carthage, par Yves Chaland
 

 

 

 

 

Voici enfin la réponse de lsu38 à une question imaginée par Albert13 lors du précédent Si... si... si... :

 

 

La gomme et le crayon sont de plus en plus souvent remplacés par la souris et sa molette et on commence à voir des recréations de couverture et des tirages numériques. Pensez-vous que les originaux vont peut-être disparaitre ou du moins se raréfier ?

 

C’est une question que je me posais il y a 4-5 ans, lorsque certaines galeries se sont lancées dans des digiprints, impressions aux encres pigmentaires, tirages avec réhauts, et autres impressions digitales ‘uniques’ et alternatives, diverses et variées… Je me suis alors demandé si cela allait attirer les collectionneurs et si on allait voir un autre marché émerger pour les auteurs qui sont passés à la souris et table graphique.

 

Trois éléments me font penser que les originaux ne vont pas disparaître : Tout d’abord, le plaisir de l’encre, de l’original, unique et matrice d’une œuvre ne se retrouve selon moi pas dans un tirage, même modifié par l’auteur. Même s’il faut admettre que certains tirages de Bilal, Schuiten et autres sont magnifiques et décoratifs, rien ne surpasse selon moi la force de leurs œuvres originales.

 

Ensuite, ces techniques de reproductions, de re-création, ces ‘multiples’ créent une confusion qui perturbe les collectionneurs et ne les poussent pas à acheter. Un exemple récent est la petite polémique autour des Indes Fourbes de Guarnido, un auteur que j’adore et une bd magnifique, très forte. Malgré la beauté de l’album, les discussions sur la technique utilisée et sur qui a fait quoi, ce qui est le ‘vrai’ original, ont détourné les amateurs de planches superbes, comme j’ai pu le constater en voyant sa rétrospective au CBBD (ndlr : Centre Belge de la Bande Dessinée) à Bruxelles.

 

Enfin et ce n’est pas le moindre argument, beaucoup d’auteurs reviennent (au moins en partie), au crayon, à l’encre et au papier, car ils se rendent compte qu’au vu des maigres droits d’auteurs actuels, ils doivent se constituer un flux de revenus parallèle en vendant leurs originaux.

 

C’est triste de dire cela, mais cela a un impact pour certains et cela permet de voir plus de pièces magnifiques sur le marché, qui n’a jamais été aussi riche qu’à l’heure actuelle…

 

Nous remercions lsu38 pour sa participation.

Rendez-vous le mois prochain !

2DGalleries
38 comments
To leave a comment on this article, please log in
Guillaume81 Une des meilleurs entretiens de Si.. Si.. Si. Captivant de bout en bout, remarquable d'authenticité et de finesse. On en redemande !
Feb 13, 2021, 8:25 PM
BillBaroud Ça me fait mal de le dire, mais elle est vraiment super cette interview! :-) On y ressent passion, ouverture et sincérité. C'est presque trop pour un seul homme! Bravo, LSU38!
Feb 12, 2021, 6:44 PM
MisterPyle Toujours touchant de lire le témoignage de collectionneurs partageant la même Passion du 9ème art. On y retrouve fréquemment un cheminement parallèle au sien outre les affinités pour certains artistes. Merci!
Jan 28, 2021, 12:37 PM
becoolman Tres intéressante interview merci pour ces details si personnels sur vos choix . Oui le Pratt est assurément un chef d œuvre.
Jan 22, 2021, 10:09 AM
MorgnThorg LSUper cette interview! ;)
Jan 20, 2021, 12:00 PM
RA La légende de LSU qui se confie....ca marque!!!
Jan 19, 2021, 7:14 PM
occultis Interesting, entertaining, illuminating and moving.
Jan 19, 2021, 3:23 PM
Hunley GWhat a joy to read these interviews (even though its in google translate). Living in The Netherlands I always feel a bit detached from other collectors and all the great BD galeries,museums and shops in Brussels and Paris. These stories helps to bring them bring a bit closer. Thank you all!
Jan 19, 2021, 10:55 AM
Valerian Bon, ben si je dois y participer un jour, tu seras de corvée pour mettre des mots sur mes pensées !
Jan 18, 2021, 7:38 PM
Loop lsu est un monument dans notre petit monde de doux dingues, il est un des rares collectionneurs avec lequel j'ai eu la chance de tisser quelques liens et j'en suis très heureux. Merveilleux Si Si Si.
Jan 17, 2021, 6:39 PM
jfmal La classe.
Jan 17, 2021, 10:13 AM
Difool Fort intéressant si, si, si !
Jan 17, 2021, 9:51 AM
Laerte Enfin ton Si sis si qui manquait à 2dg, histoire d’une passion infinie. Sous le singe de la diversité comme de la diversité, plaque tournante du d’un goût éclairé comme de collectionneurs émerveillés par ce lumineux musée de papier. Merci de ton sens du partage, encore et toujours.
Jan 16, 2021, 9:18 PM
beboun7 Témoignage très émouvant ! Je me retrouve dans beaucoup de tes émotions même si j’ai choisi de me recentrer très rapidement pour des raisons budgétaires évidentes. Bravo l’ami !
Jan 16, 2021, 8:31 PM
renardeau Un des plus beaux Si,si,si...si...si...et merci du partage!
Jan 16, 2021, 8:08 PM
JD Excellent ! mais tu le sais déjà ...
Jan 16, 2021, 5:32 PM
Albert13 Merci pour votre reponse a ma question. Reponse que je partage completement. Bravo pour votre sisi.
Jan 16, 2021, 4:43 PM
TheDuke Merci pour ce récit sincère. Cette rubrique du Sisisi est formidable tant elle permet à des petits nouveaux et néophytes comme moi d’apprendre et de découvrir de belles collections.
Jan 16, 2021, 3:30 PM
Random Tres bel interview. Et félicitations pour votre collection !
Jan 15, 2021, 9:46 PM
SupHermann Merci pour ce très agréable moment de lecture venant d’un érudit passionné. On ressent bien ce plaisir de voir, de toucher l’oeuvre, de la comprendre. Et tu exprimes bien l’art de collectionner, voire son besoin avec ce rush d’adrénaline quand on trouve la prochaine perle !
Jan 15, 2021, 7:32 PM
galerienuages Lire les reponses de LSU a été pour moi un grand plaisir, un collectioneur sensible et passionné qui sait raconter ses emotions est une vraie joie. J 'aurais aimé qu'il était à Stromboli avec nous pendant que Moebius dessinait sur les galets...
Jan 15, 2021, 6:06 PM
fabcollection Je me retrouve beaucoup dans ce Si Si Si... :)
Jan 15, 2021, 5:57 PM
philofanfan Un débutant comme moi à beaucoup à apprendre d'un Si...si...si comme le vôtre.
Jan 15, 2021, 2:19 PM
Koikeski Même réflexion que toi par rapport aux ex-libris en 2004... Et début des achats d'originaux à cause de toi via le contact avec un dessinateur que tu connaissais et après avoir échangé sur une illu couleurs du Cahier Bleu... Tu n'évoques pas ta boulimie et ton parcours sur Juillard... Faudra retourner en thérapie ;-)
Jan 15, 2021, 1:19 PM
Bobby75 Un vrai régal ce Si... si... si... :) Et pour rebondir sur le commentaire de Va, on se croirait revenu à l'époque du Divan de Chapier :)) Merci LSU ! Et bravo !
Jan 15, 2021, 1:07 PM
Va Pas de doute, le Sisisi est une forme de thérapie, une séance psy révélatrice des pulsions BDïnomanes extrêmes. Je vais lire le Cahier bleu, une Louise que je ne connais pas encore! Après, on pourra en parler à 3 de manière déconfinéeeeeyéyé! A bientôt et bravo.
Jan 15, 2021, 11:27 AM
Carbonnieux Enfin LE sisisi de LSU38 ! En effet, il est des collectionneurs et des collections qu'on ne peut ignorer. Et lui LSU il est connu comme le loup blanc. Alors le voir/lire quand il sort de sa coquille, avec une telle fluidité rédactionnelle et une telle sincérité, je dis chapeau. Il choisit de s'exposer ici à défaut de nous exposer toute sa (riche) collection. Mais l'essentiel est là et bien dit dans cette interview. Content également d'enfin savoir qu'il est une héroïne et non un héros de papier :)
Jan 15, 2021, 10:43 AM
JasonFly C'est un plaisir de côtoyer ainsi un vrai collectionneur et amateur qui a gardé toute sa fraîcheur et son goût pour les beaux originaux. Même si son désir d'ajouter un strip d'herimann à sa collection soit un peu contrariant dans la mesure où nous avons le même goût (je rigole 😄). Et en plus olivier est quelqu'un de droit et plein de sensibilité et que j'apprécie énormément.
Jan 15, 2021, 10:40 AM
BDmotion C'était vraiment très agréable à lire. Merci pour ce partage :-)
Jan 15, 2021, 10:07 AM
tzynn Maintenant je comprends pourquoi lsu est si lsu... :)
Jan 15, 2021, 10:01 AM
salome3544 ‘Je suis en effet connu pour vendre quelques superbes pièces avant d’acheter moins bien, étant régulièrement tenté par de nouvelles découvertes et devant les financer…’ ... T’inquiète, on est 2 ! 🤣
Jan 15, 2021, 10:00 AM
salome3544 Passionnant et sincère ... une photo de toi en tenue de représentation pour aller voir Arrière-grand-maman au salon de thé ? 😁
Jan 15, 2021, 9:58 AM
Philousophe Je suis heureux de lire ce témoignage intelligent, sincère et sensible. On y sent intacte votre passion de la collection, qui n'est pas prête de s'éteindre...!
Jan 15, 2021, 9:42 AM
fletch Bientôt 25 ans qu'on se connaît et j'apprends encore des choses sur ce drôle d'animal ;o)
Jan 15, 2021, 9:37 AM
tavern Olivier est un vrai esthète doublé d'un connaisseur qui cherche toujours à enrichir sa collection, trouver mieux, ou découvrir de nouvelles pépites. Ceci l'a amené à côtoyer un grand nombre de collectionneurs tant en France qu'en Belgique.
Jan 15, 2021, 9:32 AM
Anthracite Le Si...si...si... intelligent d'un collectionneur passionné par ce qu'il ne comprend pas (encore). :-)
Jan 15, 2021, 9:03 AM
michael07 Une passion qui se lit avec bonheur...Toujours un plaisir de voir ta collection ( du moins la partie immergée de l iceberg) et de te lire.. Bravo à toi pour rester comme tu es : franc et sincère.
Jan 15, 2021, 8:46 AM
EricB Superbe Si Si Si dans lequel on perçoit beaucoup de franchise qu’il fait du bien de lire. Et quelle collection .... Un grand bravo pour tout ça 👍
Jan 15, 2021, 8:15 AM