Dans la collection de Difool 
Un été indien - Planche 10 par Milo Manara, Hugo Pratt - Planche originale
4844 

Un été indien - Planche 10

Planche originale
1985
Encre de Chine
68 x 49 cm (26,77 x 19,29 in.)
Strip supérieur
Strip central
Strip inférieur
Page de l'album
Prébublication revue Corto n°1 du 20/5/1985

Description

Un Eté Indien, planche n° 10.

Commentaire

Massachusetts, vers 1625, sur les dunes, au bord de la mer, commence l’été indien.

Le jeune Abner vient d'abattre froidement les deux indiens qui ont violenté la belle Sheva, nièce du révérend Black. L'entente entre colons et indiens est rompue...

Hugo Pratt a pris en compte dans son scénario les penchants de son dessinateur pour les scènes érotiques "Il fallait que je lui donne la possibilité de dessiner des culs" ("De l'autre côté de Corto", Casterman 2012), et Milo Manara a repris en images les thèmes illustrés de façon récurrente par son scénariste, également ami et mentor. Notamment cette belle envolée de mouettes qui accompagne ces 2 personnages principaux tout au long de leur pérégrination dans les dunes. Un récit sensuel et violent, dans l'Amérique puritaine des premiers colons...

Les 9 premières planches de l'album sont entièrement muettes, elle représentent un déchainement de violence représentant des scènes de viol suivies d'une justice expéditive, et ce n'est qu'avec cette 10ème planche que le silence est enfin rompu ! Graphiquement, Manara s'éloigne de l'influence de Moebius, les hachures et les points se faisant de plus en plus rares au fil de l'album.

On retrouve dans cette histoire l'influence d'auteurs tels que Fenimore Cooper ou Zane Grey. Pratt s'est inspiré toutefois principalement de "La Lettre écarlate" de Nathaniel Hawthorne, roman relatant la vie d'une communauté puritaine dans la Nouvelle-Angleterre du XVIIIème siècle.

Planche pré-publiée dans la revue bimestrielle Corto n°1 du 20/5/1985.

Merci au membre de 2DG qui a rendu cette acquisition possible.

Publication

  • Un été indien
  • Casterman
  • 01/1987
  • Page 14

A propos de Milo Manara

Milo Manara, né le 12 septembre 1945 à Luson, est un auteur italien de bande dessinée. C'est la découverte chez le sculpteur espagnol Berrocal de Barbarella (Jean-Claude Forest), et de Jodelle (Guy Peellaert) qui lui font découvrir la bande dessinée, en 1967. Ses premières planches professionnelles, des récits érotiques, datent de 1968, époque à laquelle elles lui permettent de financer ses études d'architecture à Venise. Il abandonne son métier d'assistant de sculpteur et publie Genius, pour les éditions Vanio. Viennent ensuite les aventures de Jolanda, femme pirate. En 1974, il réalise une adaptation du Décaméron de Boccace. En 1976, Le Singe, son premier récit ambitieux, paraît dans Alter-Linus puis dans Charlie Mensuel. À la même période, il dessine plusieurs épisodes de l’Histoire de France en bandes dessinées et de La Découverte du monde en bandes dessinées aux éditions Larousse.

Thématiques

  • #seagulls
  • #coast
  • #firearms
  • #beach
  • #birds

32 commentaires
Pour laisser un commentaire sur cette œuvre, veuillez vous connecter
RAMAT Absolutely the best ever Manara´s work!!
18 janv. 2019 18:38
Bobby75 Une planche de rêve ! Que nous sommes sans doute nombreux à vous envier :)
8 oct. 2018 12:24
michael07 Superbissime!!!!
8 oct. 2018 05:57
PolishComicArt WOW !!! Incredible page !!!
1 sept. 2018 13:17
Philousophe Je n'ai jamais aimé Manara - du moins pas avant d'avoir lu votre Si..Si..Si... Depuis, j'ai regarde encore et encore cette planche qui me procure une émotion sans pareille. Merci!
28 mai 2018 16:07
Simpleton Un Manara parfaitement canalisé, qui donne donc le meilleur de lui-même dans cette planche à l'ambiance presque apaisée... Et, oui, bien sûr, les mouettes...
8 mai 2018 16:56
KarloKarlo A real beauty! Congrats
12 mai 2017 23:57
stef44 D'une beauté qui laisse sans voix ... Grrrrr...
1 janv. 2017 16:00
GcmPtr Holy Grail
6 déc. 2016 22:59
ludogrid Peut-être la plus belle planche - avec la première - du plus bel album de Manara ! Un grand merci !
21 oct. 2016 16:27
Ice Le genre de planche qui te coupe le souffle.... elle est sublime !
9 oct. 2016 10:05
DogMengo Superbe planche.
2 juil. 2016 17:53
Zenitram effectivement Pratt et Manara , quelle belle création !!
3 avr. 2016 18:20
jfmal Elle me plait vraiment cette planche!
10 déc. 2015 18:38
EricB Quelle planche, Manara et Pratt, quelle poésie, bravo ...
7 nov. 2015 12:02
BrunoPLZ Magnifique décor, l'expression du personnage est parfaitement réussie, une planche superbe !
28 oct. 2015 11:28
Philemon Très belle planche, d'un très bel album !
11 sept. 2015 09:28
gregfanbd Superbe planche, un rêve !
4 sept. 2015 08:25
blazoc Toujours aussi belle, même après le changement de propriétaire :-)
12 juil. 2015 20:27
buldbul Un sommet !bravo!!!
30 juin 2015 06:08
RA Je ne suis pas fan de Manara mais l'été indien c'est juste magnifique et cette planche est superbe....
29 juin 2015 10:15
blackagar Une splendide histoire de HP avec le plus beau dessin de MANARA. une gemme
27 juin 2015 22:12
occultis A wonderful, atmospheric page.
27 juin 2015 19:01
Pirate Je ne suis pas un immense fan de Manara, mais là, je dois avouer que…
27 juin 2015 18:07
fabcollection SUPERBE !
27 juin 2015 14:18
Boris L'époque "Pratt" de Manara, la meilleure pour moi. Les premières pages de l'album, dont celle-ci, sont particulièrement réussies!
27 juin 2015 12:05
flober75 Quelle belle planche !
27 juin 2015 12:01
DalKAIII So I'm shocking!...Toutes ces touffes dans la 1ère case. En même temps c'est du Manara. ;-P Blague mis à part, sublime planche, très expressive d'un album qui m'a beaucoup marqué tout comme El Gaucho. Ah si seulement Manara avait collaboré avec davantage de grands scénaristes comme PRATT....
27 juin 2015 09:43
9emeart C'est une planche magnifique, bravo!
27 juin 2015 09:31
Matthias Beautiful! BEAUTIFUL! A BIG congratulations! If I would be allowed to pick three pages out of the album this one would most certainly be one if them!
27 juin 2015 09:02
TueurDEriban M A G N I F I Q U E ! +++ Un trésor +++
27 juin 2015 08:49
MorgnThorg Elle est magnifique celle-là!
27 juin 2015 08:24