In mariol 's collection
Storyboard GORILLAZ - pages 3 et 4 - The Eel by Jamie Hewlett - Original art
456 

Storyboard GORILLAZ - pages 3 et 4 - The Eel

Original art
2001
Pencil
29.7 x 42 cm (11.69 x 16.54 in.)
Pour chaque page
Zoom case 10
Zoom case 11
Page 1
Page 2
Page 3
Page 4
Page 5

Description

Gorillaz
Pages 3 et 4 du storyboard du G-Bite intitulé « The Eel »
Dessinées par Jamie Hewlett le 1er octobre 2001 pour promouvoir le groupe et ses membres virtuels
Publiées dans la vidéo « The Charts of Darkness » du DVD « Phase One : Celebrity Take Down »

Comment

Après le succès du premier EP « Tomorrow comes today » sorti le 27 novembre 2000 et du premier album éponyme le 26 mars 2001, Gorillaz sort son premier DVD le 18 novembre 2002 « Phase One : Celebrity Take Down ». Dans ce DVD se trouvent de nombreuses vidéos dont cinq Gorilla Bitez mettant en scène les membres virtuels du groupe. Ces G-Bitez sont des courts métrages montrant 2D, Murdoc, Noodle et Russel dans leur quotidien et de façon assez humoristique. Ils ont été réalisés puis envoyés à des chaines TV pour promouvoir le groupe d’une façon complémentaire aux clips déjà parus : Tomorrow comes today, Clint Eastwood, 19-2000 et Rock The House… et surtout parce qu’il y avait une attente du public suite au succès du premier album et de l’univers déjà créé.

Les cinq G-Bitez s’intitulent « Hey ! Our Toys Have Arrived », « Free Tibet Campaign », « Jump the Gut », « Game of Death » et « The Eel ». Un sixième G-Bite « Fancy Dress » sera inclus dans le DVD suivant « Phase Two : Slowboat To Hades » et sera présenté comme le G-Bite Perdu du fait qu’il s’intercale entre les deux premiers G-Bitez listés ci-dessus. Chaque G-bite dure une minute environ.

-----

Une interview de Jamie Hewlett et des membres du groupe portant sur ces G-Bitez est publiée dans le livre « Rise of the Ogre » sorti en octobre 2006. On y retrouve notamment Jamie Hewlett indiquant « G-Bitez happened because with the first album the audiences wanted to have more animations with the characters, because all they’d had up to then was the characters in videos singing the songs. They didn’t have any film of the characters talking to each other or any stupid stuff like that. ». Et Murdoc d’ajouter : « Some of them were just things that happened, some of them were scripted. « The Eel » Gorillabite was a true story. A mate of mine who’s chef was working in this place, and couldn’t kill the eel which he was meant to be cooking for the lunch menu. The head chef came in, with a stinking hangover, grabbed the eel and shoved its face onto the gas. And that’s how you kill an eel, apparently. Melt its face. We made it into a sketch… »

-----

Le storyboard du cinquième et finalement sixième G-Bite « The Eel » a été réalisé par Jamie Hewlett le 1er octobre 2001. Celui-ci est constitué de 5 pages et, pour être plus précis, de 18 cases.

-----

Les cinq pages de ce storyboard ont été proposées à la vente début 2018. Du jamais vu ! En plus de quinze ans de recherches actives, je n’ai vu que quelques illustrations passer sous mes radars et jamais rien coté storyboard.

J’étais au taquet et j’ai eu la (grande ?) chance de remporter les enchères relatives aux pages 3 et 4. Pourquoi deux pages et pas une seule ou les cinq me direz-vous ? Tout simplement parce que deux pages valent mieux qu’une et qu’il s’agit des pages consécutives les plus intéressantes de ce storyboard et de loin.

La page 1 est sympa, mais elle souffre tout d’abord du manque de personnages. On ne voit que 2D sur deux cases et son visage n’est présent que sur une seule case. Les yeux fermés en plus ! Quand on connait bien ce personnage, on espère plutôt (a)voir ces deux grands yeux noirs… synonymes des deux accrochages dantesques avec Murdoc qui firent que ce cher Stuart s’appelle dorénavant 2D… pour 2-Dents ! J’avoue avoir hésité sur cette première page car elle plante néanmoins très bien le décor, mais la faiblesse de la page suivante lui aura été fatale. La page 2 présente l’inconvénient de s’ouvrir sur deux cases graphiquement assez lights, Murdoc n’y étant pas au top, suivies de deux cases photocopiées. Oui photocopiées ! Les cases du bas ont en fait été inversées et même si l’on peut voir les cases d’origine par transparence, cela reste rédhibitoire pour moi. Passer de deux cases pleines de vie car dessinées au crayon à papier à deux cases noires, rigides et froides car photocopiées, la rupture est trop violente pour mes rétines… et mon p’tit cœur aussi ! Cette page 2 est vraiment en dessous et il m’apparaissait donc impossible de constituer une belle paire en l’associant avec la première. Exit donc la page 2, puis la 1 car quitte à n’avoir qu’une seule page, autant se positionner sur la page 3 qui est pour moi largement au-dessus du lot.

Ma stratégie : me positionner en force sur cette page 3 et suivre de près les ventes des deux pages précédentes afin de savoir comment se positionnent les autres enchérisseurs… et cela a clairement payé. Je fus le meilleur bidder yeahhhhhhhhhh ! Congrats ! Cotillons et crustacés ! Youhouuuu !!!

J’avoue avoir hésité à ne prendre que la page 3, mais la tentation a été trop forte. Bien que la page 4 soit un cran en dessous, quatre cases supplémentaires de cette qualité, ce n’est pas rien. L’histoire n’est en que plus riche, démultipliée même, et l’ajout de Russel avec ses yeux bien blancs était pour moi un réel plus. Et puis, payer deux pages pour le prix que l’on est prêt à mettre pour une seule, pourquoi se priver ! Allez hop ! Bingo ! Coup double !

Quant à la page 5, la réflexion a été très rapide. No way ! Celle-ci souffre de ne proposer que deux cases et pas des plus travaillées. Elle apparaissait donc trop faiblarde face à ces consœurs et l’ajouter aurait déséquilibré l’harmonie et la cohérence des pages 3 et 4 une fois accrochées au mur !

Bref, vous l’aurez compris, c’est bien sur les pages 3 et 4 que je lorgnais et j’ai cette incroyable chance de pouvoir vous les présenter. Du crayon à papier partout, des personnages en profusion, des attitudes et expressions variées, des décors, beaucoup de textes, d’explications… c’est très dense et riche. Le top du top de ce storyboard à mes yeux… et puis, il y a ce génialissime dessin du tatouage du bras de Murdoc… une vraie cerise sur le gâteau ! J’adore tout simplement !

-----

Ces deux pages complètent à merveille mon illustration à l’encre de chine signée par Jamie Hewlett et les membres du groupe et qui a notamment été utilisée pour illustrer la pochette du premier EP fin 2000 (http://2dg.me/fd7).
Réalisées au crayon à papier, j’y retrouve tout ce que j’aime dans ce groupe et le dessin de Jamie Hewlett. C’est vif, incisif et surtout très dynamique. Un must to have pour un fan comme moi car Gorillaz c’est bien évidemment de la musique, mais aussi des personnages, du design et de l’animation. Franchement, j’adore la succession de ces huit cases, la mise en scène, les expressions des personnages et les dialogues ! Jamie Hewlett est clairement un grand. Ce mec est bourré de talent et je vous invite à suivre de près son compte instagram : @hewll

-----

Pour découvrir la vidéo de « The Eel » en HD, c’est par ici : https://www.dailymotion.com/video/xcnwu4
Et pour découvrir le faux documentaire « The Charts of Darkness » du DVD « Phase One : Celebrity Take Down » dans lequel on retrouve de nombreux dessins du storyboard ainsi qu’une partie de l’animatique correspondant, c’est à la minute 05:23 par ici : https://vimeo.com/161370085

J’aime à croire que si dans ce faux documentaire, ils ont choisi de sélectionner le G-Bite « The Eel » plutôt qu’un autre, ce n’est pas sans raison. Idem pour le fait de retrouver mes huit cases sur les treize présentées…

-----

YOH, WHERE MY EEL ? WHERE MY EEL ?


-----

Pour la petite histoire, j’ai appris assez récemment que l’acheteur de la cinquième page est le même que celui des deux premières. Une vraie incompréhension pour moi, d’autant plus lorsque l’on sait que les pages 3 et 5 se sont vendues à 100 euros près ! Il devait être dit/écrit quelque part que les pages 3 et 4 devaient finir chez moi. Je ne vois que cette explication et pour mon plus grand plaisir :))

3 comments
To leave a comment on that piece, please log in
Trystan Superbe acquisition
Jun 9, 2019, 11:50 PM
Bagueson1664 Hello, J’adore ta nouvelle acquisition et connaissant ta passion pour Gorillaz j’imagine aisément la joie que tu a eue en les remportant. Chapeau elles sont top !!!
Jun 9, 2019, 9:54 AM
tzynn Excellent, je suis content pour toi :)
Jun 8, 2019, 5:10 PM