Dans la collection de XIV
135 

Sasmira - La fausse note - Pl 11

Planche originale
Encre de Chine
50 x 37.5 cm (19,69 x 14,76 in.)

Description

Planche 11 du tome 2 de Sasmira, une des dernières planches de cette série encore dessinée par Laurent Vicomte

Inscriptions / Signatures

Signée

Commentaire

De nos jours, Laurent Vicomte ne fait probablement plus partie des auteurs incontournables du 9e Art et c'est bien dommage.
La vie ne l'a pas épargné (ou c'est le contraire, je ne sais pas...) néanmoins il a laissé son empreinte dans le monde de la BD par quelques albums dans lesquels son graphisme m'a fasciné.
J'ai personnellement adoré la série "Balade au bout du monde" , mais pour moi le vrai choc de cet auteur a été le premier tome de Sasmira que j'ai acheté dès sa parution sans même savoir de quoi il s'agissait, mais uniquement parce que c'était dessiné par Laurent Vicomte... et je n'ai pas été déçu.
La précision du dessin qu'on retrouve dans ses planches est sans commune mesure et les rend absolument magnifiques, on ne se lasse pas de les lire et les relire pour découvrir toujours plus de détail.
Comme beaucoup de lecteurs je pense, la lecture de ce premier album de la série, m'a rendu impatient de connaître la suite de cette histoire qui commençait sous les meilleurs auspices.
Je ne ferai pas de commentaire sur la suite que tout le monde connaît, mais plus que de la déception, ce fut pour moi du désarroi et une certaine tristesse...
Je n'ai pas eu l'occasion d'acquérir une planche de ce premier tome, mais une des premières du second, sur laquelle on retrouve quand même l'âme et le graphisme de Laurent Vicomte.
Sur cette planche, on découvre les personnages principaux dans cette atmosphère du début du 20e siècle où les femmes portaient de magnifiques toilettes sur lesquelles Laurent a pu exercer tout son talent et ou la galanterie était de mise. Les personnages ne sont pas forcément au premier plan des cases ou très visibles comme on aime les retrouver sur les planches qui nous marquent, mais la composition reste malgré tout intéressante. Notamment la case 4 avec le détail et le contraste de la chevelure noire de Bertille autour de laquelle s'articule toute la planche, ainsi que le relief mis en évidence par les personnages au premier plan qui regardent au loin s'éloigner la voiture. La partie supérieure de la planche s'attarde sur les personnages alors que la partie inférieure nous propose un voyage parmi des paysages richement ciselés. Avec en dernière case une insertion dans le paysage, d'un zoom sur les personnages contemporains principaux que sont Stan et Bertille et dont l'esprit vagabond, qu'ont peut lire sur le visage de la fille, invite au rêve.
Je conclurai avec ces quelques mots : "Que de regrets...".

Publication

  • La Fausse Note
  • Glénat
  • 11/2011
  • 978-2-72346-573-1
  • Page intérieure

A propos de Laurent Vicomte

Laurent Vicomte est un dessinateur de bande dessinée né le 25 mars 1956 à Sainte-Adresse (France). Malgré le peu d'albums publiés au cours de sa carrière (cinq albums en trente ans), la qualité de ceux-ci fait qu'il est considéré comme l'un des auteurs majeurs de la bande dessinée contemporaine. C'est en 1975 que paraissent ses premières œuvres dans le quotidien La Presse de la Manche, qui lui confie la réalisation de quelques publicités, puis la même année, dans la rubrique Carte blanche du Journal de Spirou. En 1977, Vicomte monte à Paris. Il y rencontre Jean-Pierre Gourmelen qui écrit pour lui les strips de Gus et Ainsifutil, puis Jean-Michel Charlier, alors rédacteur en chef du Journal de Tintin, où il crée sa première série, Edouard et Lucie. Viennent ensuite, toujours dans un style léger et semi humoristique le personnage de Clopin pour le journal Pistil, et des illustrations de plus en plus nombreuses pour des revues scoutes.

4 commentaires
Pour laisser un commentaire sur cette œuvre, veuillez vous connecter
DanielSansespace Une belle variation de plans et pas vraiment de fausse note dans cette page... Le commentaire est très (trop?) humble.
25 févr. 2018 16:43
salome3544 Superbe planche, et très belle et fine analyse, foi d'amoureux de Vicomte ;-) Pas de regrets, il a décidé qu'il était vain de dessiner la beauté, car le dessin ne fait que l'approcher ... une belle démarche d'un Artiste, oui, incontournable !
24 févr. 2018 17:36
ludogrid Pour ma part il reste incontournable... Preuve en est avec cette page d'une rare finesse ...
24 févr. 2018 13:28
lokocha Superbe planche et très belle présentation. Je suis d'accord avec vous "Que de regrets" mais surtout quel talent!!!
24 févr. 2018 13:22