In roquevidal 's collection
R. Giovannini : planche Olac the gladiator - Comic Strip
590 

R. Giovannini : planche Olac the gladiator

Comic Strip
1968
Ink
Share
Ohoto 1
Photo 2
Photo 3
Photo 4
Photo 5
Planche publiée 1
Planche publiée 2

Comment

EPOQUE DE PUBLICATION
Les années 50 voient l’avènement du péplum au cinéma après le triomphe mondial de films comme Quo VADIS en 1951, les gladiateurs (1954), Les 10 commandements (1956), les Vikings (1958), Ben Hur (1959) et Spartacus (1960). La déferlante ne va pas se limiter uniquement au monde du cinéma mais va submerger également le monde des comics notamment en Angleterre. La pléthore de magazines anglais existant dans les années 50/60 va se livrer une guerre sans merci dans la production de séries d’inspiration péplum. Pour cela les magazines vont faire appel aux meilleurs auteurs anglais et européens et aux meilleures techniques d’impression.

En 1956, le magazine Express Weekly publie Wulf the Briton, un ancien gladiateur breton au temps de Neron, dessiné par Ruggero Giovannini. puis dès 1957 par Ron Embleton sur un scénario de Jenny Butterworth (et oui ! une femme pour cette série pour garçon)

En 1957, Tiger emboite le pas et publie Olac the gladiator dessiné par Don Lawrence puis à partir de 1960, principalement par Ruggero Giovannini sur un scénario de Brian Leigh. De nombreux autres dessinateurs vont dessiner en alternance cette série : Gerry Embleton (frère de Ron), Carlos Roume, Bayo mais le principal dessinateur restera Giovannini.

En 1960, Lion publie Karl the Viking dessiné par Don Lawrence (principalement) sur un scénario de Ken Bulner. Seule histoire publiée en album en France chez Michel Deligne sous le nom Erik le Viking.

En 1962, Eagles publie Heros the Spartan dessiné par Frank Bellamy, puis en alternance par Luis Bermejo sur un scénario de Tom Tully

En 1963, Boys’ World publie Wrath of the Gods, dessiné par Ron Embleton puis par John Burns sur un scénario de Willie Paterson

En quelques années 5 séries marquantes voient le jour. La plus part sont malheureusement tombées dans l’oubli mais toutes partagent une très grande qualité en particulier graphique.

Si Wulf the Briton essaie d’être crédible sur la réalité historique les autres séries s’en écartent ouvertement et se tournent résolument vers l’aventure fantastique avec des heros se confrontant aux monstres et aux personnages mythologiques. Le succès est immédiat.

Cette planche d’Olac le gladiateur date de 1968. Ruggero Giovannini a une grande maturité et maitrise parfaitement son dessin et son personnage qu’il anime depuis 6 ou 7 ans dejà.
Je trouve beaucoup de similitudes avec le trait d’Hugo Pratt à ses débuts : un dessin assez fin et détaillé rehaussé par de grands aplats d’encre réalisés au pinceau pour les ombres. Un résultat que je trouve très réussi, bien meilleur que ses productions pour les fumetti.

Un auteur bien trop méconnu selon moi.

1 comment
To leave a comment on that piece, please log in

About Ruggero Giovannini

Ruggero Giovannini was an Italian draughtsman, illustrator and painter. His made his first comic, 'I Seguaci di Adelchi' for Il Vittorioso in 1945. This was followed by the 'Jim Brady' series, and several comic versions of popular films. He worked for Il Vittorioso until 1969, the year he went to work for Il Giornalino. For this magazine, he drew 'Bug Barri' and 'Harald il Crudele', as well as 'Gli Uomini del Pugnale', 'Capitan Erik' and 'Ricky'. In addition, he drew 'The Illiad' for Il Corriere dei Piccoli and 'Terra che Scotta' for Collection Tex. Although employed full time by Il Vittorioso during the 1950s and 1960s, Giovannini also provided artwork for the British Fleetway group through the D'Ami studios. He worked on 'Dick Daring' and 'Robin Hood' for Thriller Picture Library, 'Kansas Kid' for Cowboy Picture Library, and 'Wild Bill Hickok' for Radio Fun. He was the artist of several western comics for Top Spot, drew the 'Adventures of Macbeth' in Ranger, 'Olac the Gladiator' in Tiger and 'Wulf the Briton' for Express Weekly magazine. Text (c) Lambiek