In Vertommen 's collection
Mr Magellan - Couverture originale du journal Tintin. by Géri, André-Paul Duchâteau - Original Cover
151 

Mr Magellan - Couverture originale du journal Tintin.

Original Cover
1974
Ink
Mine de plomb, encre de chine, gouache de couleur, encre de couleur, Letraset
50 x 38 cm (19.69 x 14.96 in.)
Détail.
Détail.
Signatures.
Couverture du journal Tintin N°36 du 03 septembre 1974.

Description

Illustration originale en couleur pour la couverture du journal Tintin N°36 du 03 septembre 1974.
Sur carton épais « Schoellers-Parole».

Inscriptions

Signée (en bat au milieu) par les deux auteurs. Inscription manuscrite à la mine de plomb pour indication à l’imprimerie.

Comment

Illustration pour la couverture du journal Tintin N°36 du 03 septembre 1974 dans le cadre d’un récit complet de 8 pages ayant pour titre « Le grand duplicateur ».
Il a été réutilisé (partiellement) pour la couverture de l’ouvrage « Le soleil rouge », co-édité par les « Éditions du Taupinambour » et « La Vache qui Médite » en mars 2006.


La première histoire de Mr Magellan a été prépubliée dans le journal Tintin en 1969 et était alors signé Ghion-Vanam.
Henri Ghion devenant par après Géri et Vanam étant Jean Van Hamme, encore débutant dans la BD(1) et ne signera que les deux premiers tomes, laissant la place à André-Paul Duchâteau(2).


Mr Magellan est un play-boy très cool à grosse lunettes sixties, bon vivant et aux goûts luxueux (il fume constamment un gros cigare et se déplace en Rolls).
Pour la dégaine de ce héros, Ce traine-savate à la coule, aurait visiblement été inspiré de Dean Martin pour l'aspect physique (comme Blueberry a les traits de Belmondo).
Plus précisément, c'est le personnage cinématographique de Matt Helm, qui semble avoir servi de référence pour Mr Magellan, les lunettes et les cigares en plus.
On peut même pousser plus loin, en disant que le personnage féminin de la rousse Capella (voir plus bas et pas représentée sur cette couverture), est inspiré par l'affriolante Ann-Margret qui joue dans « Bien joué Matt Helm » (Murderers' Row) en 1966.

Mr Magellan était dans l'air du temps. Un agent spécial employé de l'I.T.O. (International Testing Organisation), obscure officine chargée de repérer les avancées technologiques.
Ayant une passion originale pour la danse classique, qu'il pratique à ses heures perdues, il l’utilise dans les bagarres, plutôt que de sortir un flingue ou de boxer, pour éliminer ses adversaires avec des entrechats et des jetés.

Ingénieur électronicien (ce qui fait de lui le pendant masculin de Yoko Tsuno, créée la même année par un autre ancien assistant d'Hergé, Roger Leloup), son appartement ultra-moderne est entièrement truffé de gadgets domotiques avant l'heure qu'il déclenche avec une batterie de boutons.
La bande dessinée des années pop s'étant régulièrement régalée en empruntant les décors, le design et accessoires hi-tech de cette époque si créative.

C’est très rapidement que Mr Magellan rencontrera celle qui l'assistera dans toutes ses aventures, la jolie rouquine Capella, intrépide antiquaire qui encombre le loft de son ami de bibelots et est dotée d'une puissance surhumaine et au travail agréable.
Son jeu favori : déchirer un annuaire de ses mains ou soulever des haltères de 100 kg.
Ignorant d'où lui viennent ces facultés, c'est le plus souvent elle qui sort Mr Magellan du pétrin dans lequel le jettent son inaltérable détachement et son faible pour la gent féminine.
Prenant de l’importance, c’est à partir de 1977 que les aventures paraîtront sous le titre de « Mr Magellan et Capella ».

Cette série semi-futuriste et a forte inclinaison SF, qui a connu 8 album, fut interrompu par l’accident cérébral de Géri.

Henri Ghion est né le 23 mars 1934 à Anderlecht (Bruxelles).
Il débute professionnellement dans une imprimerie.
Ensuite, le dessinateur des héros sportifs, Raymond Reding, l’engage alors qu’il n’a que 16 ans comme assistant.
Passionné de dessin, il occupe cet emploi tout en travaillant à côté dans la pub puis, à 19 ans après son service militaire, il rejoint les Studios Hergé(3) comme coloriste. Il poursuit alors son apprentissage auprès d’artistes parmi les meilleurs.
Sous l’œil de Bob de Moor, il participe aux décors des Aventures de Tintin. Il illustre articles et couvertures pour le Journal, mais aussi comme metteur en pages, avant de travailler aussi comme dessinateur pour Junior puis Pilote, avec la série humoristique Pikratt, scénarisée par Acar.

Guy Dessicy(4) le recrute alors au studio de publicité Publiart, où travaille également le dessinateur Tibet. Cette agence utilise les personnages du Journal de Tintin pour les décliner dans des publicités. Géri réalise de plus des illustrations pour des contes, des couvertures et des nouvelles.
Géri crée Pif (rebaptisé Baf) le Kangourou en 1962 puis, en 1966, pour Tintin, à l’incitation de Greg, il met à profit son tempérament d’humoriste pour créer le Skblllz, un animal bleu bizarre et farfelu, très poilu et qui pond des œufs.
En 1969, Geri prend un tournant réaliste dans son dessin et crée Mr Magellan. Cette série éditée aux éditions du Lombard se poursuivra jusqu’en 1985.
Il va créer ensuite Lady Black (une des premières héroïnes noires du domaine franco-belge), qu’il dessine et scénarise-aidé par Duchâteau.

Ce récit sera sa dernière contribution à la bande dessinée. Atteint à 46 ans d’une thrombose, il sera progressivement paralysé du côté droit, ce qui le contraint à renoncer à sa carrière dans la bande dessinée. Il luttera contre cette maladie jusqu’à sa mort, apprenant même à peindre de son autre main valide(5).
Il fera de très belles aquarelles et peintures reprenant, entre-autre, des scènes de ketjes de Bruxelles dans le décor bruxellois.
Ce dessinateur belge extrêmement gentil décédera le mardi 3 février à l’âge de 80 ans.


(1) Avant Mr Magellan, il avait conçu le scénario d'Epoxy pour Paul Cuvelier et quelques gags pour Gaston Lagaffe et Modeste et Pompon.
Donc au tout début de sa carrière de scénariste.

(2) À partir du troisième épisode, en 1971, c’est André-Paul Duchâteau qui prend le relais au scénario.

(3) Le 6 avril 1950, la Société Anonyme « Studios Hergé » est officiellement constituée et parmi les dessinateurs engagés dans années suivantes s’y trouve Henri Ghion, dessinateur qui deviendra plus tard Géri.

(4) Berck dans une interview dans BD Tour :
"Guy Decissy (ex-collaborateur d'Hergé et créateur du Centre Belge de la Bande Dessinée), dirigeait l'agence de publicité du Lombard, Publiart.
Je travaillais dans une petit cuisine avec quelques collègues ... dont Jean Graton, qui était mon chef à l'époque! Puis, Jean Graton a connu le succès avec "Michel Vaillant". Il y avait trop de boulot et nous avons engagé du personnel (dont Géri, qui a ensuite fait carrière dans la BD). Je suis alors devenu chef du studio des dessinateurs".

(5) Comme Frazetta victime d’un AVC qui l’avait paralysé d’un côté et qui avait aussi appris à peindre de l’autre main, mais aussi la légende des comics Gene Colan, presque aveugle, qui continuait à dessiner coûte que coûte ou Paul Gillon fortement handicapé mais qui aura travaillé jusqu’au bout, Géri s’est battu jusqu’à la fin pour continuer à créer. On ne peut faire moins que l’admirer.

Je vous engage à consulter les autres œuvres d’Henri Ghion se trouvant dans ma galerie 2DG.
www.2dgalleries.com/galleries/geri-henri-ghion-6187

Publication

  • Le soleil rouge
  • Éditions Du Taupinambour
  • 03/2006
  • Front cover

About Géri

Henri Ghion, later known as Géri, was a Belgian comic book artist born in Anderlecht, near Brussels. He had his first job at a printing firm and at the age of sixteen, he became an apprentice of Raymond Reding, the artist of 'Jari'. During this apprenticeship, he also made his first illustrations for advertisements. In 1953, he was hired by Studio Hergé as a colorist and artist of backgrounds for the 'Tintin' stories. He became a regular artist of covers, illustrations and short stories for Tintin after fulfilling his military service. He was also a productive artist for PubliArt, the ad agency of Tintin's publisher Le Lombard, headed by Guy Dessicy. In 1962, he created the kangaroo 'Pif' in the pages of Junior, the supplement of Chez Nous that published a lot of material from Tintin. The character was later renamed to 'Baf' and continued in Tintin. In 1966, he replaced 'Baf' by the more absurd comic about a strange animal, the 'Skblllz'. In addition, he drew 'Picratt' in Pilote, a series of humorous stories scripted by Jacques Acar. Géri is however best-known for his series 'Mr Magellan', that made its first appearance in Tintin in 1969. The first two stories were written by Jean Van Hamme, who was then succeeded by André-Paul Dûchateau. In 1980, he illustrated his final comic, 'Lady Black face au diable', in Tintin. Text (c) Lambiek

3 comments
To leave a comment on that piece, please log in
buldbul Merci pour ce commentaire qui rehabilite une serie helas un peu oubliée...
Oct 16, 2020, 6:43 PM
Takoum Superbe pièce et un commentaire très intéressant . Bravo !
Oct 15, 2020, 9:47 PM
SupHermann Tout ceci est fort sympathique et sent bon les 70’s
Oct 15, 2020, 8:47 PM