Dans la collection de Boris 
Mezzo, Boris Vian par Mezzo, Boris Vian - Planche originale
431 

Mezzo, Boris Vian

Planche originale
2000
Encre de Chine
32 x 23 cm (12,6 x 9,06 in.)

Description

Planche illustrant le texte de Boris Vian, « Que tu es impatiente, la mort... », repris en chanson par, notamment, Serge Reggiani. Publiée en page 104 dans le « Fuzzbook » de Mezzo (2016, chez Glénat) et, précédemment, dans « Boris Vian » (2003, Vents d’Ouest).

Inscriptions / Signatures

Signée Mezzo en bas à droite et annotée (Boris Vian)

Commentaire

Planche illustrant le texte de Boris Vian, « Que tu es impatiente, la mort... », repris en chanson par, notamment, Serge Reggiani. Publiée dans le « Fuzzbook » de Mezzo (2016, chez Glénat) et, précédemment, dans « Boris Vian» (2003, Vents d’Ouest).

Le style sombre, voire très sombre de Mezzo est parfaitement adapté à ce texte de Vian consacré à la mort. « La mort est revenue ce soir, avec sa robe d’iris noirs ».

Un dessin splendide de noirceur et d’élégance, pour un texte qui ne l’est pas moins. L’inventeur de la « ligne noire » illustre à merveille le maître de l’humour noir, qui toute sa courte vie a senti le souffle de la mort sur son épaule.

Pour ceux qui ne connaitraient pas ce texte sombre, élégant et d’une grande poésie:

QUE TU ES IMPATIENTE, LA MORT...
Paroles: Boris Vian

La mort est passée ce soir-là
Pour prendre un gosse de quinze ans
Pour le serrer dans ses grands bras
Et l'étouffer avec sa robe de jacinthes

La mort a couché ce soir-là
Dans un lit d'une belle fille
Pour une étreinte d'une fois
Et n'a laissé que cendre froide et sans parfum

Que tu es impatiente, la mort
On fait le chemin au devant de toi
Il suffisait d'attendre
Que tu es impatiente, la mort
La partie perdue, tu le sais déjà
Tout recommencera

Le soleil sur l'eau
Tu n'y peux rien
L'ombre d'une fleur
Tu n'y peux rien
La joie dans la rue
Les fraises des bois
Un sourire en mai
Tu n'y peux rien

Une valse valse
Tu n'y peux rien
Un bateau qui passe
Tu n'y peux rien
Un oiseau qui chante
L'herbe du fossé
Et la pluie si lasse
Tu n'y peux rien

La mort est revenue ce soir
Avec sa robe d'iris noirs
La mort est revenue chez moi
On a frappé.. Ouvrez la porte... La voilà

Elle brûlait comme une lampe
Dans une nuit près de la mer
Elle brûlait comme un feu rouge
A l'arrière d'un camion sourd sur les chemins

Que tu es impatiente, la mort... »

Publications

  • Fuzzbook
  • Glénat
  • 11/2016
  • Page intérieure
  • Boris Vian
  • Vents D'ouest
  • Page intérieure

A propos de Mezzo

Très tôt, il est attiré par les pochettes rock 60'-70' et la scène underground américaine (Robert Crumb, Rick Griffin, Robert Williams, etc.). Elles apportent un contrepoint « électrique » à ses influences franco-belge (Hergé, Ever Meulen) et américaines plus anciennes (George Herriman, Chester Gould, Will Eisner). En 1988, il rencontre Michel Pirus, avec lequel il se consacre principalement à la bande dessinée sans pour autant abandonner le graphisme et l’illustration. Avec son trait réaliste, sombre et précis, entre ligne claire et densité de noir, on le rattache aisément à la ligne contemporaine américaine. Le Roi des mouches, a été fortement remarquée par la critique. Elle est traduite en Espagne (La Cúpula), aux Pays-Bas (Sherpa) et aux États-Unis (Fantagraphics Books). Sur cette série il travaille avec Michel Pirus au scénario et la coloriste Ruby. En 2014 est publié Love in Vain, qui retrace la vie du bluesman Robert Johnson, avec Jean-Michel Dupont au scénario.

16 commentaires
Pour laisser un commentaire sur cette œuvre, veuillez vous connecter
Philousophe Mezzo, toujours du grand art!
14 déc. 2018 17:12
ludogrid Un ensemble magnifique ! Bravo !
21 nov. 2018 20:01
tzynn J’aime toujours bien tes choix... tu as un sens de la collection que je trouve vraiment chouette
20 nov. 2018 22:11
JD Mezzo le maestro de l'encrage, un style inimitable ! Quelle profondeur incroyable, une pièce dont on se lasse pas !
20 nov. 2018 21:42
JasonFly Merveilleux encrage, une planche de toute beauté
19 nov. 2018 22:52
MorgnThorg Sombre et glacée mais si attirante. Un choix judicieux de beauté pour cet auteur dont les planches sont souvent "cauchemardesques" mais envoûtantes .
19 nov. 2018 08:39
DoctorFeelgood Mezzo forte ...
18 nov. 2018 22:15
ayrton Splendide illustration pour un texte magnifique
18 nov. 2018 22:11
Zibbhebu Superbe planche.
18 nov. 2018 22:02
TontonCalou Un excellent choix, bravo !
18 nov. 2018 21:50
MattKo Simplement superbe
18 nov. 2018 21:39
EricB Magnifique planche, bravo !
18 nov. 2018 21:36
michael07 Terrible!!!!
18 nov. 2018 21:36
Barleycorn Elle est éclatante de contraste, très joli choix.
18 nov. 2018 21:14
pabelbaba Je suis passé à côté dans Fuzzbook. Elle est superbe.
18 nov. 2018 21:13
Kiki06 Superbe planche, l’encrage est tout simplement incroyable ! Merci du partage !
18 nov. 2018 21:03