Dans la collection de Difool 
Le Singe par Milo Manara, Silverio Pisu - Planche originale
1864 

Le Singe

Planche originale
1976
Encre de Chine
47 x 35 cm (18,5 x 13,78 in.)
S2
S3
S4

Description

Le Singe, planche n° 45.

Commentaire

Le Singe, sur un scénario de Silverio Pisu, est la première BD ambitieuse de Milo Manara. Elle paraît dans Alter-Linus en 1976, puis dans Charlie Mensuel. Les auteurs adaptent très librement ce conte chinois du XVème siècle pour en faire un récit fantastique et onirique, ainsi qu'un pamphlet politique. Il s'agit en effet d'une critique du pouvoir maoïste en Chine. Mao meurt en effet en 1976, et ne bénéficie déjà plus de l'aura sa révolution culturelle à la fin des années 1960.

Cette BD est également une satire de la société de l’époque. Le singe affronte les dieux chinois (et notamment l'Empereur de Jade représenté en fort galante compagnie sur cette planche) dans son combat pour devenir libre et immortel. Ce récit reflète une époque en pleine mutation, marquée par les révolutions culturelles, et truffé d'anachronismes, avec beaucoup de références à la culture hippie notamment.

A l’époque, Manara, influencé par Moebius, va rompre avec les schémas classiques de la narration BD, en prenant beaucoup de liberté avec le découpage. Cette planche en est un bel exemple. Cela traduit peut être la volonté de se dégager du cadre imposé par les fumetti bas de gamme, qui lui avaient fait revoir ses exigences artistiques à la baisse. Il reviendra d'ailleurs à une présentation plus classique par la suite, en utilisant souvent un découpage en strips horizontaux. La virtuosité graphique de Manara s'exprime déjà pleinement, son trait d’une grande précision est déjà très abouti. L'influence de Moebius se traduit également par un recours aux traits et aux points pour restituer les volumes. Son dessin évoluera également sur ce point par la suite, pour se rapprocher de la ligne claire.

Publications

  • Le Singe
  • Dargaud
  • 01/1980
  • Page 59
  • Le singe
  • Glénat
  • 06/2013
  • Page intérieure

A propos de Milo Manara

Milo Manara, né le 12 septembre 1945 à Luson, est un auteur italien de bande dessinée. C'est la découverte chez le sculpteur espagnol Berrocal de Barbarella (Jean-Claude Forest), et de Jodelle (Guy Peellaert) qui lui font découvrir la bande dessinée, en 1967. Ses premières planches professionnelles, des récits érotiques, datent de 1968, époque à laquelle elles lui permettent de financer ses études d'architecture à Venise. Il abandonne son métier d'assistant de sculpteur et publie Genius, pour les éditions Vanio. Viennent ensuite les aventures de Jolanda, femme pirate. En 1974, il réalise une adaptation du Décaméron de Boccace. En 1976, Le Singe, son premier récit ambitieux, paraît dans Alter-Linus puis dans Charlie Mensuel. À la même période, il dessine plusieurs épisodes de l’Histoire de France en bandes dessinées et de La Découverte du monde en bandes dessinées aux éditions Larousse.

Thématiques

  • #monkeys
  • #onomatopoeia
  • #china

8 commentaires
Pour laisser un commentaire sur cette œuvre, veuillez vous connecter
RA La meilleure période selon certains spécialistes de Manara. Bravo pour cette pièce unique.
25 sept. 2017 11:54
SupHermann Vraiment splendide. Et j'en ai beaucoup vue
23 juil. 2015 22:25
9emeart Pas faut la petite influence Serpieri! Magnifique planche, super découpage et l'ancrage doit être exceptionnel!
6 juin 2015 20:03
comixfan Great, early Manara.
5 mai 2015 09:39
BDC Très belle planche du singe ! Bravo !
19 avr. 2015 21:14
Tarkey Elle est top, et le texte vaut aussi son pesant d'or :-)
11 avr. 2015 15:27
MorgnThorg Elle est très belle cette planche de la "première période" de Manara... un condensé de ce qui est à venir!
11 avr. 2015 09:44
TueurDEriban Une belle Manara +++ Est-ce que je suis le seul a reconnaitre aussi un trait de Serpieri dans cette planche ?! +++ Bravo
11 avr. 2015 08:00