In alessiu  's collection
La mouche - planche 31 by Lewis Trondheim - Comic Strip
530 

La mouche - planche 31

Comic Strip
1995
Ink
Papier lavis A4 / Encre de chine / lavis
29.7 x 21 cm (11.69 x 8.27 in.)
Cm
A4

Description

"LA MOUCHE" - 1995 - Seuil.

Histoire : De sa touchante naissance parmi les immondices jusqu’à sa délirante conquête du monde, en passant par une histoire d’amour et un combat arachnéen, quelques instants de la vie d’une mouche, en noir et blanc et sans paroles.
D’abord publiée au Japon dans une version édulcorée chez Kodansha, et adaptée depuis en dessin animé.

"Suite aux 4 pages parues dans Lapin n°2, les japonais m'ont contacté pour faire le même genre de truc pour eux. J'ai donc remodelé la mouche pour qu'elle est l'image idéale à leurs yeux. C'est à dire mignonne, blanche, sans dents et avec des petits points à la place des balles de ping pong qui louchent. J'ai fait une quarantaine de pages pour eux avec maintes édulcorations et déviations avant qu'ils décident d'arrêter pour repartir sur une nouvelle idée. Ma nouvelle idée a été de ne plus travailler pour eux, de redessiner toutes mes pages et de publier mon livre en France. En en plus c'est devenu un dessin animé..."
source : www.lewistrondheim.com

"...La Mouche n'est autre que l'histoire muette d'une mouche dans un appartement, une mouche elle-même assez sommaire: deux grandes ailes, une rangée de dents au milieu d'une tête noire, une paire de chaussures. «J'ai commencé à dessiner la mouche pour l'éditeur japonais Kodansha. J'en ai fourni cinquante pages. C'était publié par huit pages dans un mensuel. Mais les Japonais sont trop exigeants.» Chaque personnage est soumis à l'appréciation des lecteurs par l'intermédiaire de sondages. Résultat, la mouche de Trondheim n'était pas assez nippone. «Ils voulaient que je la dessine sans dents, et qu'elle ne soit pas noire, et qu'il lui arrive une histoire d'amour.» ....
Le Seuil ne publiait pas de BD avant MILDIOU, qui a servi de ballon d'essai en 1994. L'album sans promotion particulière s'est vendu à près de quatre mille exemplaire....". Suffisamment pour convaincre le Seuil de poursuivre l'expérience.
source : Libération, par Gérard MEUDAL, avril 1

Inscriptions

signé

Comment

Un livre qui m'a fasciné à sa sortie : Comment fait l'auteur pour m'intéresser aux tribulations / à la courte vie d'une mouche dans un appartement (qui pourrait être le mien) sur 100 pages, sans paroles, avec toujours un dessin simplissime (simpliste ?) :
- Une mouche avec grandes dents, grands yeux, petites ailes, des grosses chaussures.
- Un gaufrier de cases pour chaque page.
- Du blanc, du noir un peu de lavis.
- Mais beaucoup d'expression et de mouvements, un dessin vif en peu de traits.

Le fait qu'il n'y ait pas de texte permet d'imaginer toutes sortes de choses.

Trondheim utilise beaucoup de techniques cinématographiques, jouant sur la focale et la profondeur de champs en permanence pour nous faire prendre conscience de l'immensité du monde dans lequel évolue la petite mouche.


N'hésitez pas à aller voir le lien ci-dessous qui compare 3 histoires "de mouche" :
- Wilhelm Busch (1861),
- Benjamin Rabier (1903),
- Lewis Trondheim (1995).
Trois dessinateurs, trois époques, trois points de vue, un même insecte. Le lecteur de Wilhelm Busch est assis dans le fauteuil d’un théâtre et regarde sur la scène le mime d’un acteur en pied. Celui de Rabier est derrière la loupe d’un entomologiste. Le lecteur de Trondheim, enfin, est embedded, embarqué dans une expérience sensorielle avec son sujet.

Lien : http://www.topfferiana.fr/2011/03/la-mouche-vue-par-busch-rabier-et-trondheim/

Sources : moi, www.critiqueslibres.com, 22h05ruedesdames.wordpress.com

Publication

  • La mouche
  • Seuil
  • 06/1995
  • Page 31

About Lewis Trondheim

Lewis Trondheim (Laurent Chabosy), born 11 December 1964, is a French cartoonist and one of the founders (in 1990) of the independent publisher L'Association. Both his silent comic La Mouche and Kaput and Zösky have been made into animated cartoons. He explained his choice of pseudonym after the Norwegian city of Trondheim as follows: "As a last name I wanted to use a city's name, but Lewis Bordeaux or Lewis Toulouse didn't sound so good. Then I thought about this city, Trondheim… Maybe someday I will publish an album under my real name, in order to remain anonymous".

Thematics

  • #mirror
  • #bottle

8 comments
To leave a comment on that piece, please log in
Fly Elle est super cette planche!! j'aurais pas dû hésité à l'époque ;)
Nov 30, 2019, 9:45 PM
MM60 Une planche charmante et drôle
Jun 20, 2018, 4:33 PM
Kiki06 Superbe ! Bravo ?
Jun 20, 2018, 12:48 PM
salome3544 Tip top !
Jun 20, 2018, 12:40 PM
EricB Rare planche de Lewis Trondheim !
Jun 20, 2018, 9:10 AM
Floyd007 Mais j'attends du Mildiou ! ;-)
Jun 20, 2018, 8:33 AM
Floyd007 J'ai hésité !
Jun 20, 2018, 8:32 AM
Spirou Un style épatant.
Jun 20, 2018, 8:14 AM