Dans la collection de MV9957
La Ley del Revolver # 660 par Rafael Gallur Rivas - Couverture originale
760 

La Ley del Revolver # 660

Couverture originale
2007
Gouache
41 x 30 cm (16.14 x 11.81 in.)
Partager
La Ley del Revolver # 660
Le Bon, la Brute et le Truand
Clint Eastwood dans Le Bon, la Brute et le Truand
La bataille du pont de Langstone
La bataille du pont de Langstone
La bataille du pont de Langstone
La bataille du pont de Langstone
Bd Mexicaine - Angoulême 1984 - Couverture Rafael Gallur
Bd Mexicaine - Angoulême 1984 - planche Rafael Gallur
Bd Mexicaine - Angoulême 1984 - intro Paco Ignacio TAIBO II

Inscriptions / Signatures

En bas à gauche

Commentaire

Sensacionales – LA LEY DEL REVOLVER - Rafael Gallur

La première couverture de Sensacionales que j’ai publiée était une couverture de la série La Ley del Revolver (# 541), par Oscar Bazaldúa. Voici une nouvelle saison, avec cette même série traitée par Rafael Gallur (qui signait Garr) ; on peut voir l’immense talent qui était le sien.

Rafael GALLUR RIVAS (qui signe GARR), collectionné aux USA, est l’égal de nos idoles européennes de l’illustration, les Taglietti, Biffignandi, Daeni, Ferrari, Vilajoana et Sanjulian. Malgré qu’il ait été exposé à Angoulême en 1984 à l’occasion de l’exposition consacrée à la BD mexicaine (avec Sixto Valencia, Hugo Rangel, Eko et José Palomo entre autres), son œuvre reste largement méconnue en France.

Du point de vue du style, Gallur est beaucoup plus réaliste que Bazaldúa. C’est un réalisme hardcore mais très stylisé. On sent chez lui la recherche d’un équilibre entre dessin et peinture ; si on perçoit bien l’amour du trait ciselé propre aux vrais dessinateurs, le pinceau du peintre adoucit les contours et donne volume et densité à la chair.
Un agrandissement de cette image permettra de constater les coups de pinceaux de Rafael Gallur, qui marquent sa véritable identité de peintre.

Il y a en outre une vraie réflexion sur la couleur ; il suffit, d'une part de comparer les tonalités utilisées pour La Ley del Revolver en comparaison avec celles mises en œuvre pour Pistolero, et d’autre part la façon de détacher les différents plans ici rien qu’avec les couleurs.

Hollywood – Cinecittà - Mexico connection - LE BON, LA BRUTE ET LE TRUAND : J’avais souligné dès La Ley del Revolver # 541 les liens indissolubles entre les cultures populaires mexicaines et américaines (je sais, je sais, tous les gens qui habitent sur les continents américains, du Cap Horn jusqu'au détroit de Béring, sont américains, mais l’usage a retenu que ce terme était réservé aux habitants des Etats-Unis ; c’est dommage), et en particulier entre comics mexicains et Hollywood. J’y suis revenu avec Relatos de Presidio # 22, couverture qui s’inspirait du western hollywoodien, en l’occurrence Sierra Torride. J’avais enfin fait le lien entre les couvertures de Rafael Gallur pour Pistolero et les films de Quentin Tarentino & Robert Rodriguez, et en particulier Desperado.

Cette couverture de Rafael Gallur m’a conquis parce que j’y ai immédiatement vu un hommage à Le Bon, la Brute et le Truand. J’aurai pu, bien entendu, penser à un autre film ; la liste des films ayant traité la guerre de sécession est en effet très longue mais la plupart sont inconnus sauf des spécialistes (Wikipedia en recense 120, dont 68 avant la 2 ème guerre mondiale) et peu ont traité de façon centrale une bataille rangée. J’aurai par exemple pu penser à Autant en emporte le vent pour ne m'en tenir qu'au plus connu. Mais c’est au film de Sergio Leone que cette illustration m’a fait penser, spontanément, et plus précisément à la scène de la bataille entre nordistes et sudistes pour le pont Branston (pont de Langstone dans la version française).

Précision : Dans le film de Sergio Leone il n’y a aucune présence féminine, et si cette magnifique rouquine a été ajoutée ici c’est pour respecter les lois de genre propre à ces Sensacionales.

9 commentaires
Pour laisser un commentaire sur cette œuvre, veuillez vous connecter

A propos de Rafael Gallur Rivas

Né le 10 décembre 1948, Rafael Gallur qui signe sous le pseudonyme GARR, est un des grands illustrateurs mexicains. Il commença sa carrière à 17 ans dans les séries pour la jeunesse de l’âge d’or mexicain chez l’éditeur La Prensa, dans les genres classiques d’aventure, de guerre et western. Il poursuivit son parcours chez l’éditeur EDAR (qui devint Vid) dans le polar et l’horreur. Lorsqu’il entra chez l’éditeur EJEA il commença une nouvelle carrière d’auteur de BD pour adultes. Dans les années 70-80 il se spécialisa dans l’illustration des couvertures dans des genres aussi variés que le western, l’horreur, l’aventure et l’érotisme, avec des séries comme Sensacionales de Lucha, Vaqueros y Maestros. Pour les éditeurs Toukan et Mango, il produisit nombre de travaux pour les pulps sensacionales (appelés ghetto librettos par les américains), dessina les séries El Pistolero et Guerreros del Ring. Il fit une incursion dans l’univers comics US en assurant l’encrage de Gil Kane pour une des séries Star Trek. Parmi ses derniers travaux, on compte des couvertures pour Batman et pour des séries comme La Ley del Revolver et Jesús Malverde. Son oeuvre fut à l'honneur, parmi d'autres artistes, de l'exposition organisée en 1984 par le Salon International de la BD d'Angoulême, associé au Ministère de la Culture, consacrée à la BD mexicaine.

D’autres créations liées à Rafael Gallur Rivas :