In BillBaroud  's collection
René Pétillon, Jack Palmer-Les Disparus d'Apostrophes-PL 8-9-10-14 - Comic Strip
1520 

Jack Palmer-Les Disparus d'Apostrophes-PL 8-9-10-14

Comic Strip
1982
Ink
Share
Pl 8
Pl 9
Pl 10
Pl 14

Comment

Poursuivons notre panorama de la carrière Pétillon, mais dans une logique non chronologique qui n'appartient qu'à moi:
Après les deux albums de gags mettant en scène Jack Palmer ("Un détective dans le Yuca" et "Narco-dollars"), Pétillon continue les aventures de son détective en récits complets, mais avec un style graphique de plus en plus relâché, similaire à celui de ses dessins de presse.
A titre personnel, je n'accroche plus au dessin de Petillon à partir de ce moment, mais je suis toujours fan de son humour et de son sens de la construction dramatique.
En 2000, il sort l'album qui, par son adaptation cinématographique (2004), contribuera à le faire connaître auprès du grand public: "L'enquête corse" (meilleur album à Angoulême en 2001).
Sauf que... En 1982, Petillon crée le buzz en passant chez Bernard Pivot, avec une enquête de Jack Palmer intitulée: "les disparus d'Apostrophes".
Avec cet album, le succès sera au rendez-vous et un nouveau lectorat rejoint les inconditionnels du détective gaffeur pour la meilleure période, à mon sens, de Petillon.
En effet, au début de sa carrière, l'auteur, fortement influencé par le magazine MAD et la folie d'Harvey Kurtzman, Will Elder et consorts, partait dans tous les sens, ne rédigeait pas de scénario, bref, se dirigeait à vue.
A partir d'"Apostrophes", Petillon soigne sa trame scénaristique et la développera dans les albums suivants avec maîtrise et finesse.
Il est impressionnant de voir Pétillon poser les bases de ses personnages ou les éléments d'une histoire pour ensuite passer le reste de l'album à les décliner de façon pertinente et ludique, par le biais d'un tendeur narratif suffisamment fort pour ne pas constituer uniquement une succession de running gags. C'est du grand art, et les 4 planches présentées ici en constituent un parfait exemple: Jean-Edern Hallier, les pulls tricotés par Madame de Frouth, le code de la route Claudel,... sont quelque-uns des jalons posés en début d'histoire, destinés à revenir régulièrement de façon discrète ou non, créant une complicité avec le lecteur qui explore les cases à la recherche de détails cachés dans les arrière plans (reliquat de la période Mad).

Dans ses albums suivants, Pétillon va affiner son style graphique, jusqu'à tendre vers une forme de ligne claire. Les détails certes drôles mais perturbateurs tendront à disparaître, au profit d'une narration plus française que burlesque, épurée jusqu'à l'os. Et comme je dis toujours: nous y reviendrons...


(Panorama de la carrière de Petillon: oeuvre 8)

Publication

  • Les disparus d'apostrophes !
  • Dargaud
  • 09/1982
  • Page 8-9-10-14

To leave a comment on that piece, please log in

About René Pétillon

Pétillon joined Pilote magazine in 1972. Since 1993, he has published cartoons in the Canard Enchaîné and he signs them as Pétillon. In addition to his editorial cartoons, he has published a series of humorous adventures of his hero, Jack Palmer, a goofy private detective. In 2001, he published L'Enquête Corse ("The Corsican Enquiry"), dealing with the "independentist" groups in Corsica. The album was a popular and critical success, with 300,000 printed in French plus 30,000 in Corsican. A movie of the same name, starring Jean Reno, was based on the book and released in 2004. In 1989, he was awarded the Grand Prix de la ville at the Angoulême International Comics Festival. In 2002 he get the Grand prix de l'humour vache at the Salon international du dessin de presse et d'humour in Saint-Just-le-Martel.