In Chricyr 's collection
Caroline Baldwin - Half-Blood by André Taymans - Comic Strip
423 

Caroline Baldwin - Half-Blood

Comic Strip
2018
Ink
42 x 29.7 cm (16.54 x 11.69 in.)
La planche « originelle » terminée en septembre 2012, que les lecteurs de Narco Tango avaient déjà pu admirer, en tant que bonus, à la fin du tome 17 [www.andretaymans.com – septembre 2012]
Le storyboard et le crayonné de cette même planche ainsi que quelques photos utilisées pour dessiner les décors. [www.andretaymans.com – août 2012]
Le crayonné de la version 2018. [facebook – Andre Taymans – 13 mai 2018]
La planche terminée sur le bureau d’André Taymans [facebook – 17 mai 2018]
Un extrait de la planche 5 de l’album qui confirme que l’on se trouve bien au « Peninsula Hôtel » de Bangkok.
Confirmation définitive avec la réception de l’hôtel visible en case 2 de la planche 4.
Et si on veut être sûr de chez sûr à 100% : une petite photo d’une « Deluxe room» ! Je vous laisse comparer avec la première case de la planche sur l’image suivante…
Publication dans l’album.
Zoom case 3
Zoom demi-planche inférieure.
Carole Weyers et André Taymans lors du tournage. [www.andretaymans.com – janvier 2013]

Description

Half-Blood – planche 3
Comme précisé dans la première case, la scène se passe à Bangkok, dans une chambre d’hôtel qui surplombe le fleuve Chao Phraya.
On y assiste à une scène typique entre Caroline et son vieil ami « Jack Daniel’s ».

Comment

Historique :
Cette planche m’a fait de l’œil pour deux raisons : d’abord, on peut y savourer la présence d’une Caroline désirable au possible dans la plupart des cases, mais surtout, on a affaire ici à une planche très particulière dans l’histoire de la série.
En effet, les trames des tomes 17 et 18 ont été développées en 2012 dans le cadre du projet d’adaptation de Caroline Baldwin au cinéma (voir dans le dossier du tome 4 des intégrales, rédigé par Anne Matheys). À cette époque, André Taymans avait proposé deux synopsis : Narco Tango (qui est devenu le T17) et Half-Blood (T18). C’est ce second qui avait été retenu pour le scénario du long-métrage et l’auteur avait même dessiné la première planche de l’album qui devait sortir en même temps que le film. Mais après un début de tournage en Thaïlande en janvier 2013, avec Carole Weyers dans le rôle de Caroline, le projet va finalement capoter à cause de divergences inconciliables entre le réalisateur et le producteur. Seules trente de minutes de film auront finalement été tournées.
Et donc cette planche n°3 de Half-Blood que j’ai eu la chance de pouvoir acquérir s’avère être en fait une réinterprétation de la première page qui avait déjà été dessinée en 2012.

Petite analyse des différences entre les deux versions :
Partie haute : le passage des tirages papier aux photos numériques stockées dans la tablette a certes rétabli un certain réalisme par rapport à notre époque actuelle, mais nous a privé des deux premières cases que je trouvais magnifiques et qui permettaient en un clin d’œil d’introduire la ville de Bangkok et ses contrastes tout en profitant d’un superbe effet de transparence. J’étais par contre un peu moins fana de la case 3 avec sa Caroline de dos. On a donc perdu côté Bangkok, mais on a beaucoup gagné côté Caroline avec, ce coup-ci, une splendide troisième case.
Partie basse : les modifications sont moins franches. La tête de lit s’est modernisée, ce qui enlève le côté exotique plutôt sympa qui émanait de la case 5 (mais heureusement, le très joli plan de profil est toujours là). L’attitude de Caroline en case 4 est maintenant beaucoup moins figée, la case 6 ayant de son côté très peu évolué. Par contre, les deux petits détails que sont la bretelle qui tombe et les gouttes de transpiration rendent incontestablement la nouvelle version beaucoup plus vivante et sexy !
On peut néanmoins observer un léger faux raccord entre les deux moitiés de la planche, probablement dû au fait de l’avoir reprise six ans après. En effet, la culotte de 2012 a bien été redessinée telle quelle en cases 4 et 6, mais bizarrement, elle s’est transformée en string dans les cases 1 et 3… Pas bien grave : on ne va pas pinailler pour une histoire de ficelle, surtout qu’on n’y perd pas au change !

Si vous cherchez un hôtel à Bangkok :
Comme André Taymans utilise généralement des lieux réels pour ses décors, j’ai essayé de découvrir dans quel hôtel pouvait bien loger Caroline et ce sont les planches 4 et 5 de l’album qui m’ont permis de trouver. Les différents indices prouvent que la détective se trouve au « Peninsula Bangkok Hôtel ». D’ailleurs, si vous regardez attentivement la première case de la planche de 2012, en zoomant un peu, vous pouvez distinguer le nom de l’hôtel « Mandarin Oriental ». Or, cet établissement se trouve bien de l’autre côté du fleuve, quasiment en face du « Peninsula ». Pour la petite histoire, c'est d'ailleurs au Mandarin Oriental que Caroline était descendue lors de sa précédente aventure à Bangkok (voir tome 8 : "La lagune").

Bis repetita :
Pour finir, certains esprits attentifs auront sans doute remarqué que cette deuxième planche de ma collection « Caroline Baldwin » possède un petit air de famille avec la première (http://2dg.me/1k4i). Il semblerait en effet que j’aurais, malgré moi, une légère obsession pour les scènes représentant mon héroïne favorite en petite tenue sur un lit. C’est grave docteur ?

Bonus :
Cette très belle planche a également été utilisée pour illustrer ces chroniques, publiées au moment de la sortie de l'album :
http://www.auracan.com/albums/3047-caroline-baldwin-t18-half-blood-par-andre-taymans.html
http://bdzoom.com/136202/actualites/caroline-baldwin-retour-a-la-bd%E2%80%A6/

Et pour info, sachez que les 6 premières pages de l’album sont en accès libre sur le site des éditions Paquet.

Publication

  • Half-Blood
  • Paquet
  • 10/2018
  • Page 3

About André Taymans

After completing his studies at Institut Saint-Luc in Brussels, André Taymans teamed up with Jean-Claude de la Royère to adapt 'Les Compagnons de la Peur' for Éditions Lefrancq in 1990. In 1992, he succeeded Griffo as the artist of the detective series 'Munro' at Dupuis. He continued his exploits by starting the children's series 'Les Aventures de Charlotte' along with Rudi Miel, which was first published in Le Soir and then in books by Casterman between 1993 and 1997. In addition he started another children's series with Di Giorgio, namely 'Bouchon, le petit cochon', that Casterman published in four books from 1995 to 1997. Taymans worked with several scriptwriters on his early productions, but started writing his own stories when he launched 'Caroline Baldwin', a realistic series about an HIV-positive detective that is published by Casterman since 1996. As a scriptwriter, Taymans worked with artist Éric Lenaerts on 'La Fugitive' in 2004 and 2005. In close cooperation with Raymond Macherot, Taymans relaunched Macherot's classic animal comic 'Sibylline' in 2006. In 2010, Taymans drew the first book in the series 'Ella Mahé' by scriptwriters Jean-François and Maryse Charles. Active in both the realistic and the caricatural drawing style, André Taymans is influenced by Clear Line artists as well as Franquin and Tillieux. Text (c) Lambiek

Thematics

  • #onomatopoeia
  • #phone
  • #photography
  • #bottle

2 comments
To leave a comment on that piece, please log in
Kiki06 Superbe descriptif d’un véritable passionné et connaisseur ! Merci pour la découverte !
Dec 9, 2018, 9:02 PM
Pedalo A chaque nouveauté de votre fabuleuse collection de Caroline Baldwin, on ne peut que s’extasier devant le talent d’André Taymans et savourer vos analyses dignes d’un expert. Un grand merci pour ce partage et vivement la prochaine !
Dec 9, 2018, 8:14 PM