In EricB  's collection
2000 - Hermann - Liens de sang - Planche 37 by Hermann, Yves H. - Comic Strip
671 

2000 - Hermann - Liens de sang - Planche 37

Comic Strip
2000
Mixed Media
Crayon et aquarelle
43 x 32.5 cm (16,93 x 12,8 in.)
Nighthawks
L'arrière saison

Description

Planche 37 du one shot "Liens de sang" aux Editions Le Lombard, 2000

Inscriptions

Signé

Comment

L'album “Liens de sang”, auquel appartient cette planche, avec Yves H. au scénario, est le tome 1 de la "trilogie américaine" d’Hermann ("Liens de Sang", "Manhattan Beach" et "The girl from Ipanema” respectivement en 2000, 2002 et 2005). Ces trois one-shots présentent trois variations sur le thème du polar ou du roman noir américain. Ainsi, “Liens de sang” nous plonge dans un polar fantastique où il est question d'un parricide.

Au début, tous les ingrédients sont là pour nous laisser supposer qu’il s’agit de la descente aux enfers d’un jeune policier un peu trop naïf, Sam Leighton. Fraîchement débarqué de sa province natale, il se retrouve dans les bas-fonds d'une mégapole américaine gouvernée par la criminalité et la corruption. Cette histoire est racontée à travers des aller-retours entre les années trente et cinquante. Rapidement on comprend que les auteurs nous conduisent en fait à la frontière du fantastique, rappelant en cela un peu le film "Angel Heart" (1987) d'Alan Parker avec Mickey Rourke et Robert de Niro.

La lumière et l'ombre... Dans cette planche, Hermann joue sur un contraste de couleurs entre une première partie assez doucereuse ou la couleur rose domine, et une seconde partie (les deux derniers tiers de la planche) ou l’auteur s'est inspiré de l'œuvre la plus célèbre du peintre américain Edward Hopper, plus particulièrement la case n°8. Il s'agit de "Nighthawks" ("Oiseaux de Nuit" ou "Noctambules" en français), qui est une huile sur toile de 1942, un tableau qui fait actuellement partie de la collection du musée "The art institute of Chicago". Ce tableau qui était l’œuvre préférée du peintre décédé en 1967 à New-York, a également inspiré des cinéastes tels que par exemple Ridley Scott pour "Blade runner" (1982) ou Wim Wenders pour "The end of violence" (1997). La lumière crue de l'intérieur du bar nocturne (sensé se situer à New-York, sur la 7ème avenue, dans Greenwich Village, en plein cœur du quartier où habitait Hopper) attire le regard et accentue l'obscurité de la nuit. Le contraste crée un effet dramatique qui évoque la solitude humaine dans l'agitation de la grande ville. Les cinéastes majeurs influencés par Hopper sont nombreux, il est possible de citer Alfred Hitchcock avec "Fenêtre sur cour" et David Lynch avec "Paris Texas".

D'ailleurs, de façon générale, l'œuvre d'Edward Hopper a inspiré de très nombreux artistes du XXème siècle, notamment des peintres figuratifs ou paysagers, plus curieusement elle a aussi inspiré des peintres abstraits.

Cette peinture est également le point de départ du roman "L'arrière-saison" de l'écrivain Philippe Besson, publié en 2002 (Grand Prix RTL-Lire 2003). Ce dernier, après avoir vu à plusieurs reprises ce tableau et s'en être procuré une reproduction, a observé la femme en robe rouge assise au comptoir du café "Phillies" entourée de trois hommes. L'envie de raconter l'histoire de cette femme et des trois hommes, dans un café de Cape Cod (Sud-Est de l'État du Massachusetts), s'est alors imposée à lui.

Par ailleurs, ce tableau de Hopper serait lui-même inspiré d'une nouvelle d'Hemingway ("The Killers" de 1927) qui a aussi donné un très beau film de Robert Siodmak ("The Killers" sorti 1946), et un court-métrage d'Andreï Tarkovski ("Les Tueurs", réalisé en 1956 et sorti en 1958).

Enfin, le sévère problème d'audition d'Edward Hopper permet de lire différemment sa peinture au delà du tableau "Nighthawks": Cette surdité, certes partielle, semble sous-tendre quasi systématiquement le choix de ses sujets, notamment celui de la représentation d'individus qui ne communiquent jamais, ne se regardent pas, ne se parlent pas.

Une analyse du tableau sous forme de podcast (émission "Secret professionnel" sur France Culture, au moment de l'exposition Edward Hopper au Grand Palais en 2012) est disponible ici: https://www.franceculture.fr/emissions/secret-professionnel/le-secret-professionnel-du-nighthawks-dedward-hopper

Hermann apprécie particulièrement cette planche dans sa production personnelle. Il s’arrête en effet sur elle dans la vidéo (Hermann par Hermann) tournée à l’occasion de la visite qu’il fait de son exposition lors du Festival d’Angoulême 2017 ou elle était présentée au milieu de dizaines d'autres, semblant en apprécier le traitement des couleurs qui fait ressortir "l'absence de relations humaines" dans cette scène, dans cette ville, dans cette histoire: https://www.youtube.com/watch?v=fGPCw2XvaSc, ou bien: https://www.youtube.com/watch?v=hdzTPhDIZrM, ou encore: https://www.youtube.com/watch?v=sKBe5Paw3L4. Cette planche fait également partie de la sélection présentée dans le reportage du magazine BODOÏ du 27 janvier 2017 à l’occasion de ce même festival: http://www.bodoi.info/angouleme-2017-lexpo-hermann/

Hermann s'est donc amusé à reprendre les personnages de "Nighthawks" dans le bistrot (le couple et le barman) qu'il représente dans sa planche. Il y a ajouté une voiture rouge sang qui accentue le caractère froid et blafard de la seconde partie de la planche et de cette grande case en particulier.

Éloignée des canons "classiques" des œuvres les plus recherchées d'Hermann (c’est-à-dire les planches noir et blanc des années 70 et 80) cette planche en couleurs m'avait véritablement marqué lors de la lecture de l'album, mais aussi lors du visionnage des deux vidéos mentionnées ci-dessus et enfin lors de la lecture de plusieurs ouvrages relatifs à l'œuvre d'Hermann (cf. publications jointes à ce descriptif).

Je m'étais dit que j'essaierai de saisir l'occasion (si jamais elle se présentait un jour et je ne pensais pas que cela soit le cas) d'acquérir cette planche 😁.

Publications

  • Liens de sang
  • Le Lombard
  • 09/2000
  • Page 39
  • Hermann - Le naturaliste de la bande dessinée
  • 9Eart+
  • 01/2017
  • Page 31
  • Hermann, L'encre noire du Sanglier des Ardennes
  • Plg
  • 01/2017
  • Page 182

About Hermann

Hermann Huppen is a Belgian comic book artist. He is better known under his pen-name Hermann. He is most famous for his post-apocalyptic comic Jeremiah which was made into a television series. After studying to become a furniture maker and working as interior architect, Hermann made his debut as comic book artist in 1964 in the Franco-Belgian comics magazine Spirou with a four page story. Greg noticed his talent and offered him to work for his studio. In 1966, he began illustrating the Bernard Prince series written by Greg, published in Tintin magazine. In 1969, also in collaboration with Greg, he began the western series Comanche. This appeared at the same time as other western series such as Blueberry. Since the early 1990s, Hermann has alternated his work on 'Jeremiah' and 'Bois-Maury' with several independent stories. He was awarded the 'Grand Prix de la ville d'Angoulême' in 2016.

Thematics

  • #car
  • #rain

25 comments
To leave a comment on that piece, please log in
Barttallica Zeer mooie Hermann!
Mar 16, 2019 11:01 AM
9emeart Hermann/Hopper ... fallait se positionner sur cette planche, j’adore et félicitations!
Feb 28, 2019 9:01 PM
SupHermann Excellent choix. Le meilleur en Huppen père et fils. Et du commentaire comme je l'aime!
Nov 13, 2017 1:59 PM
charles20220 ca change des "classiques" d'Hermann. et tu as eu raison, il fallait se lancer et tu l'as fait. une merveille de construction, de contraste, notre oeil bouge et rebouge sur planche. on reste longtemps, comme pour une peinture. bravo
Nov 12, 2017 7:24 PM
BBFR Très jolie pièce, j'aime le travaille d'Hermann en couleur (Ref. à Caatinga). Et on va pouvoir t'embaucher en tant que critique avisé de la BD ;-)
Nov 12, 2017 3:46 PM
fazo Bel hommage, la réf' est bluffante, une bien belle entrée, un grand bravo.
Nov 12, 2017 11:45 AM
Arpagon "Des couleurs presque inhumaines" planche marquante de l'album . Bien joué !
Nov 12, 2017 9:39 AM
Carbonnieux Cette planche figure pour moi dans le top 5 des planches couleurs de Hermann, entre autre pour cette froideur rendue avec une parfaite maitrise.
Nov 12, 2017 7:43 AM
becoolman Pas lu l'album en question. ..mais j ai zappé Hermann depuis un certain nombre d années. Je ne nie pas son talent qui a évolué. Mais les planches anciennes encrées façon Giraud ont toujours été un choc pour moi. Ici c'est trop évident l'influence (une "reprise"plutot ! .. ) du tableau de Hopper de façon trop littérale. Quant à l'influence de Hopper chez les artistes. .. elle est surtout manifeste chez Lynch (que chez Wenders... qui effectivement des qu il a réalisé des prod américaines n a pu s'empêcher de se tourner vers Hopper ... ex Hammett. , Paris Texas...)meme si on retrouvera cela chez beaucoup d'artistes de la période des eighties...( Les frères Cohen, Soderbergh et tutti quanti)...
Nov 12, 2017 7:29 AM
ThierryStark Pas encore lu.. mais la planche est exceptionnelle !
Nov 11, 2017 8:30 PM
jfmal J’ai un très bon souvenir de lecture de Liens de sang... Peut être le meilleur album des Huppen père&fils?
Nov 11, 2017 7:11 PM
NB Beautiful page.
Nov 11, 2017 6:06 PM
Waline Maîtrise technique particulièrement illustrée par cette superbe verrière aux reflets appuyé. Et que dire du contraste entre le rouge de la voiture et le vert et jaune du reste de la case. C’est évidemment la plus belle planche de l’album. Un énorme bravo!
Nov 11, 2017 2:32 PM
Waline Alors là, je salue l’exploit! D’autant que tu m’as devancé sur celle là!😀 Elle est juste exceptionnelle. Par son hommage appuyé au célèbre peintre, par l’ambiance très particulière qu’elle dégage avec ce passage du rose au vert morbide, par la maîtrise technique
Nov 11, 2017 2:29 PM
MM60 Tres bel hommage à Hopper en effet!
Nov 11, 2017 1:14 PM
Lechat Superbe hommage de Hermann a Hopper. Belle acquisition!
Nov 11, 2017 12:49 PM
Trystan Une jolie page
Nov 11, 2017 10:25 AM
SUPERNATURAL Bel hommage à l'un des plus grands peintres américains (le plus grand à mes yeux)
Nov 11, 2017 9:58 AM
pajan Très bel hommage d'Hermann à Hopper. Bravo eric pour cette belle acquisition.
Nov 11, 2017 9:45 AM
Zenitram Hermann revisite sans espoir l'univers américain. Très belle planche
Nov 11, 2017 9:17 AM
DoctorFeelgood Je rêve ... oui c'est ça, je rêve ...
Nov 11, 2017 8:57 AM
ayrton Un bon choix, bravo ! je me disais bien que cette case me rappelait quelque chose...un beau commentaire informatif qui a dû vous obliger à de nombreuses recherches mais cela fait aussi partie du plaisir du collectionneur
Nov 11, 2017 8:47 AM
Difool Très belle planche, un choix très judicieux, et un commentaire à la hauteur !
Nov 11, 2017 8:33 AM
michael07 Aaaah cette planche... les couleurs....cette dernière case ...Magnifique
Nov 11, 2017 8:23 AM
Bibi La planche emblématique de l'album avec cet hommage à Hopper. Il fallait pouvoir la récupérer ... Bravo !
Nov 11, 2017 8:20 AM