Dans la collection de Carbonnieux 
1029 

1981 - Corto Maltèse : La Jeunesse

Planche originale
1981
Techniques mixtes
Encre de Chine et feutre noir avec le texte en italien de la main de Pratt au crayon dans la dernière case
66 x 48 cm (25,98 x 18,9 in.)
Composée de 4 strips de 16,5 cm de haut

Description

Première planche de La Jeunesse de Corto avec l'apparition de Raspoutine

Commentaire

Coup de cœur immédiat quand j'ai vu cette planche.

Déjà repérée dans le catalogue Artcurial en 2009 lors de la vente des 131 strips en un seul et même lot, je n'ai pas pu résister longtemps quand l'opportunité s'est présentée de pouvoir récupérer cette planche n°1 issue de La jeunesse de Corto.
Cadrage et découpage très cinéma. Très peu de textes. Planche de début. Belle chute en dernière case. Et toute la noirceur de Raspoutine exprimée en une planche. Ajouté à cela beaucoup de noirs réalisés à l'encre de Chine.

Cela me paraissait évident après avoir vu ses très grands formats à l'exposition de la collection MEL à Liège et j'ai flashé sur cette période très différente de celle de Pif ! Certes son travail est réalisé en partie avec un feutre noir, mais une quantité plus ou moins grande d’encre de Chine est bien présente suivant les strips, et donc qu'importe le mixte de la technique. Et ici le feutre n'a pas bougé en 35 ans...

Cet épisode avec un Corto âgé de 17 ans était prévu à l'origine pour une publication en strip au jour le jour dans le quotidien français Le Matin de Paris. Il formera une histoire courte en 33 planches qui se déroule sur fonds d'armistice de cette guerre russo-japonaise en septembre 1905. Pour l'occasion, Corto Maltèse sera mis en présence pour la première fois de Raspoutine par l'intermédiaire de Jack London...


Enfin précisons que cette planche fut présentée en 1986 à l'exposition parisienne du Grand Palais et reprise dans son catalogue.




Pour la petite histoire :

En 1980 commence la publication, simultanément en italien dans Linus et en français dans (À Suivre), de « La Maison dorée de Samarkand », mais elle est interrompue de façon inattendue l’année suivante après 22 planches. En effet, Pratt se décide subitement de se consacrer à « La Jeunesse de Corto », qui paraîtra en double bande quotidienne dans Le Matin de Paris du 5 août 1981 au 1er janvier 1982.

À la suite de désaccords avec Perdriel, le responsable du journal, Pratt achève cet épisode beaucoup plus rapidement qu’il ne l’avait prévu, et revient à « La Maison dorée de Samarkand », qu’il termine de 1983 à 1985 dans la revue italienne Corto Maltese fondée deux ans plus tôt.

Pratt explique ainsi à Dominique Petitfaux que « Perdriel m’avait demandé de faire un strip quotidien en noir et blanc et une planche hebdomadaire en couleurs, comme dans les journaux américains. Il est prévu que Corto arrive dans une planche couleurs, et je devais retarder son arrivée jusqu’au moment où les planches couleurs commenceraient. Mais quand Perdriel a finalement lancé le supplément couleurs il n’y avait que des bandes comiques. Je n’ai pas compris ce qui s’est passé, alors je me suis fatigué d’attendre et j’ai terminé rapidement cette histoire.(…) La publication aurait dû durer plus d’un an. (…) Avec des histoires sur la jeunesse de Corto, je peux retrouver une époque qui me plait plus. »

Ensuite, cette version en noir et blanc sera immédiatement remontée avec une nouvelle traduction (ce qui explique le texte différent du premier phylactère) par les éditions Casterman dans des pages proposées en quatre strips pour le mensuel (À Suivre) n°51-52-53 d’avril à juin 1982, et ensuite en album cartonné en 1983.
Puis, une édition cartonnée « de luxe », en 1985, toujours chez Casterman, proposa une nouvelle version en couleurs réalisée par Patrizia Zanotti, avec trois strips par pages et quelques aquarelles inédites.
En 1996 (et en 2008 lors d’une autre réédition sous une nouvelle couverture), Casterman prit le parti de publier l’ouvrage avec jaquette et avec des pages de six cases disposées en gaufrier, pour augmenter artificiellement le nombre de pages…



A propos des onomatopées "CRACK" de Pratt que j'ai toujours adorées, voici encore un extrait de l'interview fleuve entre Petitfaux et le père de Corto :

"DP : A propos de code, le mot "crack" correspond chez vous à un coup de feu. Hergé a déclaré un jour qu'il était gêné par ce système d'onomatopées : dans un code francophone, un coup de fusil fait "pan", "crack" c'est le bruit de quelque chose qui se casse.
HP : Je ne suis pas entré dans la bande dessinée par la production francophone - j'ai découvert la BD franco-belge bien plus tard - mais par le monde anglo-saxon, où on utilise comme onomatopées des mots dérivés de verbes : "crash" comme verbe de to crash. Ce code me semble meilleur. Il y a aussi un point de vue calligraphique : écrire dans la vignette "bang" ou "crack" me parait plus joli que d'écrire "pan". En Italie, il y a eu un travail universitaire sur le système onomatopéique de Pratt." (dans De l'autre côté de Corto paru chez Casterman)


Chronologiquement
, cette histoire a donc été dessinée en 1981 juste entre son Jesuite Joe & le début de Samarkand (1980), et sa Conversation à Moulhoulé pour la suite de ses Scorpions du désert (1982).

Comme pour TOUS ses épisodes de Corto de sa période (A suivre) qui commence en 1977 avec Fable de Venise et sans aucune exception, Pratt se fera aider par Guido Fuga. Ce dernier dira plus tard "je me suis concentré sur les décors et les engins techniques".

Publications

  • Hugo Pratt
  • Editori Del Grifo
  • 02/1986
  • Page 59
  • La jeunesse 1904-1905
  • Casterman
  • 05/1983
  • Page intérieure
  • Périples éblouis
  • Casterman
  • 11/2013
  • Page 162

A propos de Hugo Pratt

Hugo Eugenio Pratt, né à Rimini en Italie est un auteur de bande dessinée italien. Son œuvre la plus connue est Corto Maltese (1967-1991), qui a largement dépassé le champ de la bande dessinée. De l'œuvre de Pratt on peut retenir quelques mots-clé, indissociables de sa vie : voyages, aventure, érudition, ésotérisme, mystère, poésie, mélancolie... On a dit de son dessin qu'il était « intelligent ». Son sens des contrastes entre le noir et le blanc et ses talents de conteur ont fait de lui un des plus grands maîtres du Neuvième Art.

17 commentaires
Pour laisser un commentaire sur cette œuvre, veuillez vous connecter
RA magnifique cette planche d Hugo Pratt
26 août 2018 17:26
michael07 Pour avoir vu qlqs pages voisines en vrai ,je confirme que c est magnifique et ce grand format donne un rendu incroyable..ah si je pouvais, je craquerais sans problème.
25 avr. 2018 22:11
Flamby69 une très belle planche : on s'y croirait... à un format impressionnant
26 févr. 2018 14:36
tzynn Une belle planche très lisible tout à fait dans le style de l’autEur, immédiatement identifiable
26 déc. 2017 09:30
beboun7 Je me souviens bien des strips alignés chez Artcurial. Impressionnant ! Très bon choix de planche avec de belles cases muettes. Un format qui fait rêver !
25 déc. 2017 17:59
occultis Fantastic! One of the highlights in a steller collection.
24 déc. 2017 19:46
Carlos Magnifique!!!
24 déc. 2017 16:00
blackagar Admirer du Pratt est toujours un plaisir. un grand Merci pour ce parfum de début d'Aventure
24 déc. 2017 15:18
bobfish01 Superbe gaufrier...de toute beauté
24 déc. 2017 15:11
Trystan Merci pour toutes les explications qui vont avec la page !
24 déc. 2017 14:27
Matthias Very, very interesting description of a beautiful page of Hugo Pratt! Thank you!
24 déc. 2017 11:20
EricB Très très belle planche, même sans Corto 👍
24 déc. 2017 10:32
Arpagon La jeunesse de Raspoutine devrait en fait se nommer cet album , tant Corto tarde a arriver pour les raisons que tu décris dans ton descriptif. N'empêche, l'album permet de faire connaissance avec ce personnage, qui dés la planche n°1, affiche la couleur noire de son intransigeant caractère. Superbe planche au format impressionnant !
24 déc. 2017 09:12
janvier Je comprends que tu aies... craker ;-) Bravo!
24 déc. 2017 08:43
SupHermann Belle trouvaille et encore merci pour le partage et la mise en contexte
24 déc. 2017 08:41
Bioskop Elle dépote ! Même sans corto j’adore tout simplement et quel format de dingue :)))
24 déc. 2017 08:31
salome3544 Une planche de haut vol, avec de la lecture constructive ... thanks
24 déc. 2017 08:31