Le Si... si... si... : EricB

June 21, 2019,  by  2DGalleries

 


Ce mois-ci c'est EricB qui répond aux questions du Si... si... si... !

 

 

1. Si je devais citer un élément déclencheur qui m'a poussé à acquérir mon premier original et donné envie de collectionner ?

 

Une discussion avec un collectionneur resté anonyme : je veux dire par là que nous ne nous depuis sommes jamais recroisés - j’imagine qu’il est actif sur 2DG, peut-être qu’il se reconnaitra - et que nous n’avons pas échangé nos coordonnées.

Cela se passait il y a quelques années, dans une galerie parisienne des bords de Seine (à l’époque), à l’occasion d’une exposition consacrée au travail d'Olivier Schwartz.

 

 

 

Olivier Schwartz :  "Gringos Locos", quatrième de couverture

 

 

 

 

J’admirais les beautés exposées et j’étais (déjà) effaré par leurs prix.

Je connaissais alors quelques collectionneurs d’originaux qui étaient également actifs dans la course (certains médisants disent la chasse) à la dédicace et ne comprenais pas vraiment leur motivation pour la collection (l’accumulation ?) d’originaux.

Que diable faisaient-ils de toutes ces planches et illustrations qu’ils conservaient dans des fardes, puisque leurs murs ne présentaient pas suffisamment de surface pour les y accueillir tous. Je ne sais plus comment, mais ce collectionneur et moi entamons une discussion au cours de laquelle je lui fait part de ce qu’est alors mon hobby : la dédicace.

C’est alors qu’il m’explique qu’il avait lui également connu cette passion, jusqu’à ce qu’il se lasse de ce milieu « pas très sain », et « tombe » dans les originaux. A ce moment-là, l’une des passions a remplacé l’autre...

Et bien c’est exactement ce qui m’est arrivé peu de temps après. Quant à savoir si ce milieu est plus sain que l’autre, mon banquier pense que non.

 

 

 

 

2. Si je pouvais ajouter à ma collection une œuvre présentée  actuellement dans les galeries de 

2DG ?

 

Sans hésiter (mais alors vraiment sans hésiter !) ce serait cette planche d’Astérix et Cléopâtre :

 

 

 

 

Cette planche est dans la collection de Carbonnieux

 

 

 

 

On dégaine parfois un peu rapidement le terme « muséal » ou bien « pièce de musée » au sujet d’un original dans le milieu des collectionneurs d’originaux. Je pense que dans le cas présent, ces expressions prennent tout leur sens. Et quel nez …

 

 

 

3. Si je ne devais conserver qu'une seule œuvre dans ma collection ?

 

Ce serait probablement ma planche de Jean-Pierre Gibrat qui est issue du tome 2 de sa série Mattéo et qui représente la Gare du Nord : 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une œuvre très cinématographique avec les magnifiques couleurs de cet auteur qui sait décidemment dessiner autre chose que des jeunes femmes sexy qui sont pourtant devenues sa marque de fabrique. Même si je tiens à dire que j’apprécie également par ailleurs les jeunes femmes sexy ;-)

 

 



4. Si je pouvais acheter une œuvre que j'ai laissé filer par le passé ?

 

Ce serait peut-être la planche de l’album Caatinga du grand Hermann, actuellement dans la galerie de SupHermann (ce n’est donc pas par hasard qu’elle se trouve aux murs de ce grand collectionneur) : 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je l’ai laissé échapper pour de mémoire quelques centaines d’euros d’écart entre ce que le vendeur (un autre habitué de 2DG) demandait et le prix que j’étais prêt à mettre (remarque personnelle : quel con je suis !?).

Même si elle est assez dure (cf. la dernière case), je trouve qu’à ce jour c’est la plus belle planche de Caatinga qu'il m’ait été donné de voir.

J’ai préféré m’éloigner de cet album et acquérir, une planche de la période couleur du maitre, celle de « Liens de sang », qui rend hommage à Hopper :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5. Si je pouvais avec un budget de 5 000 € acquérir une ou plusieurs œuvres parmi celles proposées en vente sur 2DG ?

 

En jouant le jeu à 100%, c’est à dire sans dépasser la somme de 5000€, je choisirais l’illustration de couverture du tome 1 de la série Elric (d’après la saga « Elric de Melniboné » par Michael Moorcock) chez Glénat, par Robin Recht et Jean Bastide, dans la galerie de LordMarni : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette adaptation du best-seller, de l’œuvre magistrale, de la figure mythique de l’héroic-fantasy est une réussite. Et cette couverture est superbe.

 

 

 


6. Si j’étais un personnage de Bande Dessinée ?

 

Si je m’en tenais à l’importance qu’ont eu certaines séries pour moi, je pourrais répondre Gaston Lagaffe, mais je pense être un tout petit peu moins gaffeur.

Je pourrais citer Blutch ou Chesterfield des Tuniques Bleues, mais je monte beaucoup moins bien à cheval et suis un tout petit peu moins querelleur. Je pourrais également citer Astérix (oublions Obélix, question de volume) mais mes moustaches sont beaucoup moins belles.

En fait, je serais certainement Tintin. Ce choix est certes lié aux formidables aventures que vit ce personnage dans les différents albums mais peut-être est-il également lié à mon côté sérieux, un peu chiant (certains disent même très chiant), un peu rigide, adepte des bonnes actions, mon côté scout quoi…

 

 

 

Tintin © Hergé-Moulinsart 

 

 

La limite de ce choix est que je vivrais très mal le célibat ou en tout cas la forme d’abstinence qui va avec le personnage ;-)

 

 

 


7. Si j'avais la possibilité de passer une journée avec un artiste disparu ?

 

J’hésiterais entre plusieurs auteurs : Hergé, Franquin, Giraud / Moebius, Gotlib et Macherot. Chacun d’eux est dans la short list pour des raisons différentes. Mais je choisirais probablement Gotlib.

Beaucoup de points me touchent chez cet auteur au-delà de son trait et de son œuvre : sa vie, sa personnalité, son humanité, sa sensibilité, son humour, sa folie parfois.

 

 

 

 

 


8. Si je pouvais poser une question à cet auteur ?

 

Je n’aurais pas une question à proprement parler, mais malgré tout ce que j’ai lu et vu sur lui (y compris son autobiographie, y compris la visite à plusieurs reprises de son exposition au musée d’art et d’histoire du judaïsme à Paris en 2014), je chercherais à approfondir, à mieux comprendre, le lien entre sa vie, son histoire personnelle et familiale, et son œuvre.

 

 



9. Si je ne devais posséder qu'un seul album dédicacé dans ma collection ?

 

La dédicace que je garderais ne serait pas une « dédicace trophée », issue d’une attente de plusieurs heures voire d’un marathon en librairie ou en festival.

 

Dans ces situations, à de très rares exceptions près, l’échange auteur / lecteur est impossible. Elle serait plutôt le témoignage de moments privilégiés passés avec un auteur particulièrement apprécié. Je choisirais donc la dédicace de Jacques Terpant représentée ci-après et réalisée sur son Imagier :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les artbooks ne présentent pas toujours grand intérêt à mon sens, ce sont souvent des accumulations d’illustrations parfois même de crobards qui n’apportent pas grand-chose à la connaissance de l’œuvre et de l’auteur.

L’Imagier de Jacques Terpant couvre lui, la totalité de la carrière de l’auteur à la date de sa publication et présente de magnifiques illustrations. La dédicace ainsi que sa mise en couleurs et même les mots choisis par l’auteur pour l’accompagner, en font un excellent souvenir. 

 

 

 

 

10. Si je pouvais lire la suite d’une bd ?

 

A une ou deux exceptions près (le tout dernier …), les scénarios des albums d’Astérix réalisés par Albert Uderzo ne m’ont pas déçu (malgré le bon accueil qui leur a été réservé, c’est différent pour ceux de Jean-Yves Ferry que je trouve trop « à la manière de », même si je reconnais au compère de Manu Larcenet de grandes qualités par ailleurs, dans son travail plus personnel).

Je serais en fait curieux de savoir comment le grand René Gosciny intégrerait l’actualité sociétale, politique, scientifique, environnementale, artistique du 21ème siècle, dans ses scénarios d’Astérix et Obélix si il lui avait été donné d’être encore parmi nous. 

Comment intégrerait-il « l’air du temps » de 2019 ? Parlerait-il de la construction européenne, du développement du nationalisme dans certains pays, aborderait-il le réchauffement climatique, quelle personnalité politique française ou internationale (Trump ?), quelle vedette / starlette de télé réalité, quel sportif, quel(le) acteur (actrice) serait intégré à ses scénarios ?

 

 

 

 

 

 

Voici enfin la réponse d'EricB à une question imaginée par boby lors d'un précédent Si... si... si... :

 

Une vie de collectionneur n’est pas un long fleuve tranquille... on se vante volontiers des « bons coups », mais il arrive parfois qu’on se gaufre ! Y a t’il une illustration que tu regrettes encore d’avoir vendu et pourquoi ?

 

Cruel boby ! Presque le titre d’une chanson réaliste. La question subsidiaire n’étant jamais posée par hasard, je comprends que tu en a gros sur la patate  et que tu t’es toi-même gaufré.

Et bien oui j’ai également commis bien des erreurs "d’appréciation" dans ma vie de collectionneur. En ce qui concerne les pièces que je regrette d’avoir laissé partir, il y en a plusieurs. Pour ne pas trop remuer le couteau dans la plaie, voici l’objet du délit dans la galerie de l’ami Fred17 : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il s’agit d’une superbe planche du Marsupilami de Batem, issue du dernier album (le tome 9) scenarisé par Yann. La planche lui est d’ailleurs dédicacée. 

Comme toujours ce type de décision est pris pour financer un achat plus ambitieux en terme de valorisation mais cette planche a quelque chose d’unique qui fait que je la regrette. Un jour peut-être ...

 

 

Nous remercions EricB pour sa participation.

Rendez-vous le mois prochain !

2DGalleries

9 comments
To leave a comment on this article, please log in
SupHermann
SupHermann

Discret peut être .. mais pas dans les sélections de pièces et sa galerie🤓

Posted on: 6/26/19 7:33 PM
boby
boby

Salut à toi ! Tout d’abord bravo pour ton interview. Tu te juges « chiant », mais ça ne transparaît pas du tout dans cette dernière qui est pour sa part, pleine de reliefs, rythmée d’humour et parsemée de sentiment sans être pour autant dénuée de bon sens et d’humilité ! Je suis fan !^^ Sinon pour ma question, en effet, j’ai aussi fait de très « mauvaises » ventes, souvent/toujours pressées par le temps, de peur de louper « L’ILLUSTRATION »... Puis la sacralisation s’estompe Dès lors que le désir laisse la place à la possession, le regret de la mévente arrive, puis on fini par noyer son chagrin en se projetant sur l’achat d’une nouvelle illu providentielle, financée avec une illu qu’on regrettera, à son tout... etc, etc... Le fait est qu’on s’y attache rapidement à ces petites bestioles !!! Bonne continuation :)

Posted on: 6/26/19 9:47 AM
Koikeski
Koikeski

Sympa Eric et comme toi j'ai laissé partir cette planche lors d'une vente de Noël et je la regrette un peu ;-)

Posted on: 6/24/19 5:08 PM
TontonCalou
TontonCalou

Sympa, merci !

Posted on: 6/23/19 9:15 PM
Trystan
Trystan

Super interview !

Posted on: 6/23/19 3:39 PM
Albert13
Albert13

Je ne suis pas le collectionneur anonyme mais je partage completement votre premier point. Merci pour ce partage.

Posted on: 6/22/19 11:26 AM
Difool
Difool

Un collectionneur discret, quoique fort actif, qui se dévoile un peu !

Posted on: 6/22/19 8:21 AM
Fred17
Fred17

Houba ! Houba ! Pour Eric ;-)

Posted on: 6/21/19 12:13 PM
michael07
michael07

👍👍 une collection qui s est affinée au cours du temps de bien belle manière...Et oui la Caatinga....😁

Posted on: 6/21/19 8:39 AM