In fazo 's collection
WEB OF SPIDER-MAN #52 First Tittle Page by John Romita Sr., Frank Springer, Rick Parker, Gerry Conway, Bob Sharen - Comic Strip
878 

WEB OF SPIDER-MAN #52 First Tittle Page

Comic Strip
1989
Mixed Media
Marvel board
45 x 29 cm (17.72 x 11.42 in.)
Share
Encadrement
Pleine page.
Page éditée.
Back
Zoom 1
Zoom 2
Zoom 3
Zoom 4
Premiere apparence caméléon TASP #1 1963
J.k Simmons
Page

Description

Planche originale réalisée en 1989 pour la série Web of Spider-man - Vol 1 #52 p1, édition MARVEL comics (VO)

Comment

Pitch :
Prisonnier dans sa propre maison, J. Jonah Jameson crie sur Spider-Man alors qu'il se balance près de son bâtiment. Cependant, l’homme araignée ne l'entend pas. Pendant des jours, Jameson a été ligoté pendant que son ravisseur, le caméléon, a volé son identité pour obtenir des informations sur la pègre grâce au Daily Bugle. .

Commentaire de la série :
Gerry Conway réalisa une série intéressante. Elle nous plonge dans le passé de Jonas et nous offre de la consistance à un personnage récurent mais vide d'histoire jusque-là. On découvre l'homme qu'il fut, ses épreuves, et ce qu'il l'amena à être ce personnage dur et critique envers le spider-man ou ce que doit être un "héros". Ce dernier n'ayant en finale que peu de place dans ces numéros.

On y voit le grand retour d'un ennemi oublié de l'araignée bien qu'étant le premier de tous.
Le Caméléon (The Chameleon en anglais) est un personnage créé par Stan Lee et Steve Ditko dans The Amazing Spider-Man no 1 1963 (voir image add.). C'est le premier super-vilain auquel fait face Spider-Man. Dmitri Smerdiakov est le demi-frère de Sergueï Kravinov, alias Kraven le chasseur.
Anecdote croustillante, Le nom Dmitri Smerdiakov est dérivé des deux personnages Dmitri et Smerdiakov, du roman "Les Frères Karamazov" de Fiodor Dostoïevski, eh oui, Stan lisait du Dost ; )

En cette année 89' le numéro présentait des artistes dit "invités" Frank Springer et John Romita sr, car 1988 fut un moment clefs dans l'histoire de la tisseuse avec son fameux lifting par le "petit" Todd Mcfarlane en pleine effervescence, ce retour aux sources dans un look classique est donc très intéressant, visuellement comme historiquement, comme si Stan le temps de quelques numéros, aurait eu quelques nostalgies artistiques envers son personnage préféré...

Commentaire de l’œuvre :
Du couple Springer/Romita sr. émerge une véritable capsule temporelle, nul besoin de faire la vente de ses lignes et courbes parfaites, rendu indémodable à l'instar d'une Morgane plus 4 de 1950.
Une page titre bien garnie et pourtant si lisible, un équilibre témoin d'une maitrise totale des deux compères à cet exercice, optionnée par le lettrage et collage de Parker, crédits et autres "Stan Lee Presents" sont propres à ces pages-titres parfois plus intéressante que leurs couvertures.
Enfin le dernier élément appréciable est l'effluve humoristique de cette page, un genre rare voire disparu des comics US durant une longue période, pour revenir en force ces derniers temps.

Chaque pièce possède sa petite histoire, ou légende dans certains cas. Dans cette précaution, il serait que cette lady fut acheté à John Romita par le célèbre collectionneur et Publisher italien Silvano Scotto fondateur du Club Anni Trenta, réédition italienne du comic classique américain et propriétaire d'une grande et célèbre collection exposée.

Anecdote personnelle, bien que les films spider-man de première génération aient plutôt mal vieilli, j’avais adoré le personnage et le jeu de J.K Simmons dans le rôle de Jonas, pour le coup d'une fidélité incroyable, redonnant ses lettres de noblesse à ce personnage haut en couleur et pilier de l'univers de Spidey.

Publications

  • Chains
  • Marvel Comics
  • 07/1989
  • Inside back cover
  • Chains
  • Marvel Comics
  • 07/1989
  • Inside front cover

Thematics


20 comments
To leave a comment on that piece, please log in

About John Romita Sr.

John V. Romita Sr., often credited as simply John Romita (born January 24, 1930), is an American comic-book artist best known for his work on Marvel Comics' The Amazing Spider-Man. He was inducted into the Will Eisner Comic Book Hall of Fame in 2002. Romita is the father of John Romita Jr., also a comic-book artist, and husband of Virginia Romita, for many years Marvel's traffic manager. The son of a baker,Romita was born and raised in Brooklyn, New York City, with three sisters and a brother. He is of Italian descent. He graduated from Manhattan's School of Industrial Art in 1947, having attended for three years after spending ninth grade at a Brooklyn junior high school. Among his instructors were book illustrator Howard Simon and magazine illustrator Ben Clements, and his influences included comics artists Noel Sickles,Roy Crane, Milton Caniff, and later, Alex Toth and Carmine Infantino, as well as commercial illustrators Jon Whitcomb, Coby Whitmore, and Al Parker.