In maxkaban 's collection
Tom et Jerry
827 

Tom et Jerry "Contre attaque" de 1998

Original Cover
1998
Ink
Crayon et encre de chine.
29.5 x 42 cm (11,61 x 16,54 in.)

Comment

Couverture Originale pour le magazine Tom & Jerry.

Oscar Martin n’est pas seulement l’auteur de Solo (éditions Delcourt). C’est aussi LA seule personne autorisée à dessiner Tom & Jerry en Europe.

Oscar Martin maîtrise ces personnages, créés par les réalisateurs William Hanna et Joseph Barbera, jusqu’à la moindre courbure des moustaches du chat et de la souris. Et pour cause: Depuis 1986, il dessine des Comics ou des illustrations de Tom & Jerry pour l’éditeur Allemand Condor Verlag; puis, par après, pour le Suédois Semic Press.
Preuve de cette confiance: le dessinateur a reçu, en 2002, un Lifetime Achievement Award de la Warner Bros pour sa contribution à la promotion et la réputation de certaines figures les plus en vue du monde de l’animation.
Soucieux de respecter l’impératif de divertir les lecteurs des magazines qui publient Tom & Jerry, le dessinateur Espagnol va à l’essentiel. L’histoire doit être simple, lisible et directe. Le crayonné, qui est parfois encré par d’autres, doit être exigeant et suivre cette ligne.

Le ressenti et le dynamisme des personnages de Tom & Jerry, Oscar Martin l’a trouvé, en partie, en analysant le travail du studio Hanna & Barbera: «Je voulais me rapprocher du style, du sens du mouvement des animateurs originel. Etre le meilleur, est une tâche impossible, réservée seulement aux personnes qui ont un immense talent. J’ai extrait des images des dessinés-animés, analysé les mouvements. C’est là que j’ai redécouvert le génie authentique de Tom & Jerry et la virtuosité des animateurs: KennethMuse, IrvenSpence, RayPatterson et EdBarge. Cela m’a ouvert les yeux. … Une infinité d’expressions, d’une élasticité incroyable. Le travail sur les mouvements des personnages était prodigieux».
Grâce à ce retour aux sources, Oscar Martin a trouvé de nouvelles nuances, de nouvelles façon de s’exprimer dans son dessin, tout en recherchant à faire évoluer son style, les personnages en restant fidèle à l’esprit instauré par les animateurs. Le conservatisme n’intéresse pas Oscar Martin. Les défis font bouger les lignes.
Dans son travail sur Tom and Jerry,Oscar Martin privilégie l’équilibre de ses planches. Il apprécie les plans avec fond blanc. «Une douzaine de cases, c’est souvent assez pour construire une histoire efficace, confie-t-il. Les vignettes à fond blanc permettent à la page de respirer, et aide à alléger et équilibrer la composition. Les mouvements des personnages sont perçus plus facilement. Le personnage devient le protagoniste absolu !».
Chacune des cases d’une planche de Tom & Jerry doit être la conséquence de celle qui la précède; et le rythme est nécessaire pour atteindre le point culminant d’une action. La narration visuelle et la dynamique priment.

About Oscar Martin

Oscar Martin has been an artist and writer of 'Tom and Jerry' comic stories since 1986, His stories have been published all over Europe and the USA, and were created through Condor Verlag in Germany, Semic Press in Sweden and since 1997 through Egmont in Denmark. His stories have been published all over Europe and the USA. He has also drawn a variety of comics for the French Disney magazine Le Journal de Mickey, as well as numerous 'Lion King' stories for Egmont through Studio Comicup in Barcelona. Martin has also drawn for Rolf Kauka's Fix und Foxi comic book in Germany. He created his own 'The Terrifying World of Bobby' serial for Semic Press in 1997. The same year, his comic album 'Zona X' was published by Ediciones El Jueves. He set up the Oscar Studios in 1998, and continued the production of 'The Terryfying World of Bobby' as well as the new series 'Solo'. Martin has also drawn several 'Woody Woodpecker' stories for Egmont since 2001, and is additionally one of the artists of comic stories based on the video game franchise 'Angry Birds'. He received a Lifetime Achievement Award from Warner Bros for his work on the 'Tom and Jerry' series in 2002. Text (c) Lambiek

To leave a comment on that piece, please log in