In Kiki06 's collection
Sicomoro, Martin Mystère Gigante#4, La maledizione del Sahara, planche de fin n°228, 1998. by Eugenio Sicomoro, Vincenzo Beretta, Alfredo Castelli, Giancarlo Alessandrini - Comic Strip
335 

Sicomoro, Martin Mystère Gigante#4, La maledizione del Sahara, planche de fin n°228, 1998.

Comic Strip
1998
Ink
Collages et gouache blanche.
33 x 24 cm (12.99 x 9.45 in.)
Share
Album

Description

Martin Mystère Gigante#4, La maledizione del Sahara, planche de fin, publiée par les éditions Sergio Bonelli Editore en septembre 1998. La couverture est d’Alessandrini Giancarlo.

Comment

Présentation de la série :
Martin Mystère ou Martin Mystère, le détective de l'impossible (Martin Mystère, il detective dell'impossibile) est une série de bande dessinée italienne créée par le scénariste Alfredo Castelli et le dessinateur Giancarlo Alessandrini, éditée en album depuis avril 1982 par Sergio Bonelli Editore.

Martin Jacques Mystère est un écrivain que ses recherches entraînent très souvent sur la piste de légendes ou de secrets millénaires, convoités par des gens peu scrupuleux, voire par les Hommes en noir (organisation qui a pour but de détruire toute preuve qui pourrait contredire l'histoire officielle).
Les grands mystères sont ainsi évoqués (Tunguska, la tour de Babel, la fontaine de jouvence, le triangle des Bermudes…).
Martin Mystère possède une arme, sorte de pistolet que lui seul peut utiliser, venue de la lointaine Atlantide et transmise par un vieux sage. Orloff (le méchant des histoires) en possède une semblable. Mais là où l'arme de Mystère paralyse (une limitation venue de son subconscient) celle d'Orloff tue, démontrant si besoin sa cruauté.


Naissance du personnage
:
Martin Mystère est l'évolution d'un précédent personnage nommé Allan Quatermain, après que le scénariste découvre Mines du roi Salomon dans le roman de Henry Rider Haggard. Professeur de nationalité anglaise, il est déjà accompagné de Java et d'une éternelle fiancée Béatrice. Il est également en possession de son arme millénaire capable de paralyser.

Allan Quatermain est créé, en 1975, par Alfredo Castelli et illustré par Fabrizio Busticchi sur des esquisses du dessinateur espagnol Enric Sio pour l'hebdomadaire catholique milanais Il Giornalino des Éditions Paoline qui ne donna pas suite. C'est donc l'hebdomadaire SuperGulp des Éditions Mondadori qui, en 1978, lance enfin la série. Malheureusement, l'aventure est de courte durée puisque SuperGulp cesse de paraître en 1982.

Le scénariste renomme alors son personnage en Martin Mystère et Béatrice en Diana, en tentant de lui redonner vie sur des esquisses d'Enrique Bagnoli et de Sergio Zaniboni, auprès du magazine allemand Zach de Hambourg pour lequel il écrit déjà les aventures des Gentlemen.


Cette histoire : au XIIe siècle, sur la route du Sel, une caravane trouve une mystérieuse Cité Noire, perdue dans le Sahara, mentionnée par aucune carte. Certains voyageurs ont trouvé la mort. Une aventure dans laquelle Martin devra une nouvelle fois affronter les hommes en noir et dans laquelle se dévoilent des liens anciens entre le désert africain et l'Australie.

Nous connaissons en France Eugenio Sicomore pour la série Les deux cœurs de l’Égypte, chez Delcourt. Un travail prémonitoire ?
J'aime beaucoup le dernier strip avec le coucher de soleil.

Source : wikipédia et Sergio Bonelli Editore.

Thematics


8 comments
To leave a comment on that piece, please log in

About Eugenio Sicomoro

Eugenio Sicomoro was born in Rome as Bruno Brunetti. He published his first stories in the magazine Lanciostory of Eura Editoriale in the late 1970s. He began his association with the French publishing house Dargaud in the early 1980s. He started out with a comic about 'Robinson Crusoe' and then teamed up with writer Claude Moliterni in 1985. Together they produced the adventures of 'Rouletabille', a character later renamed to 'Marc Jourdan', that appeared in the magazines Pilote and Charlie Mensuel and was published in albums by Dargaud. Sicomoro also produced the one-shot 'Rio Grande' (1989) and short stories for both Dargaud and Albin Michel. In 1992, he worked with Moliterni again on 'Sida Connection', a story about AIDS, published by Bagheera. He began a collaboration with Pierre Makyo in 1999, which resulted in the series 'Lumière Froide' at Glénat (from 2001) and the album 'La Porte au Ciel' in the Aire Libre collection of Dupuis (2008). He pencilled some episodes of the series 'Martin Mystère' and 'Magico Vento' for the Italian publising house Bonelli. Apart from his comic work, Sicomoro worked as an illustrator (Glamour magazine) and co-founded the Scuola Sperimentale del Fumetto, a comic education center in Rome. Text (c) Lambiek