789 

Rahan celui qui avait tué le fleuve

Planche originale
1973
Encre de Chine
65 x 50 cm (25,59 x 19,69 in.)
(50 x 60 pour le dessin)

Description

Planche 20, de fin du récit "celui qui avait tué le fleuve"

Inscriptions / Signatures

Signée André Cheret

Commentaire

Première parution dans PIF 223 en mai 1973

Difficile de choisir parmi la profusion de planches de Rahan soudain rendues disponibles.
Grace aux révélations lues sur le forum bdgest, je savais qu’il y avait une farde complémentaire à l’exposition visible sur le site internet de la galerie Huberty Breyne. L’opportunité d’une visite à Paris, et je passai plus de deux heures à feuilleter ce lot « bis ».

Mes moteurs de choix étaient le plus grand format possible, donc les planches du début jusque vers 1973.
Du beau dessin. Un ou plusieurs beaux portraits de Rahan. Une mise en page inventive. La présence du cri Rahaaa. Le côté humaniste ou inventif de Rahan…

J’avais d’abord jeté mon dévolu sur la planche 19 du collier de griffes. On y voit Rahan courir, avec quelques perspectives anatomiques forcées, dans les airs sur une liane à la façon de Tarzan, et pousser son cri.
Mais la planche commence par une rustine qui montre un chef de clan puni par Rahan pour lui avoir volé son collier: Rahan s’est vengé en lui rasant barbe et cheveux, le rendant indigne aux yeux de son clan. On voit ensuite Rahan s’échapper, satisfait de sa vengeance.
Il y a quelque chose de lâche qui me gênait dans cette épuration, c’était pas trop l’esprit Rahan. Mais quand même, j’ai beaucoup hésité.

En feuilletant les pages non exposées, en arrière boutique, j’ai ressenti plusieurs effets waouh, et d’autres critères possibles me sont apparus: des animaux, des ombres, une planche de titre? Bref, vraiment difficile de choisir.
Mais aussi je trouvais dommage que parfois Rahan soit trop petit, ou coupé, ou mal proportionné, ou qu’on le voit tuer des animaux. Petit à petit, j’ai su aussi ce que je ne voulais pas.

Bref, j’ai tamisé mon premier choix pour finir par hésiter entre cette planche ci, et la planche dont je parlais plus haut.
Quelques allers-retours dans l’espace de la galerie pour disposer les planches cote à cote, et finalement je suis reparti avec celle-ci.
Pourquoi?
Il y a des planches de tension et d’autres plus contemplatives, comme cette planche de fin. Pour avoir feuilleté récemment quelques pifs de mon enfance, je me suis rendu compte que parfois les dernières pages des récits de Rahan avaient été amputées de portraits, à grands coups de ciseaux. Comme quoi j’ai toujours été sensible au « découpage » des planches ;-)

L’esprit positif de Rahan est ici rassemblé, et il est heureux d’avoir bien agi.
Pour rappel, dans cet épisode, Rahan a inventé le harpon pour pêcher du poisson, il s’est fait attaquer par un ours (le balouas) et s’est défendu en lui plantant le harpon dans le cuir. Plus tard, il a réussi à soigner l’ours en lui retirant les pointes de harpon. Véto avant l’heure…
Dans le même temps, sa pêche avait été observée par des hommes qui le voyaient tuer plein de poissons avec son harpon. Eux-mêmes par superstition ne mangeaient pas ces animaux de la rivière qu’ils confondaient avec l’âme de la rivière (de peur aussi de se recouvrir d’écailles). Rahan semblait bien avoir blessé la nature, en tuant ces poissons, car le fleuve s’était mis à saigner. Le clan le fit donc prisonnier et l’accusa d’avoir « tué le fleuve ». Une petite enquête géologique plus tard, Rahan s’apercevra qu’il s’agit simplement d’un éboulement d’argile en amont du campement.
Pour être autorisé à partir faire son enquête, Rahan avait laissé en gages son collier et son coutelas. Ses deux seuls trésors, et pourtant le ressort de près d’une histoire sur deux, il n’arrête pas de les perdre!!
Donc, en première case, une sorte de poster de Rahan, de pied en cap, qui est pleinement satisfait de retrouver coutelas et collier, son identité; Heureux aussi d’avoir « soulagé le balouas », comprendre extrait le harpon de la peau de l’ours (ce n’est donc pas une expression de la préhistoire pour dire qu’il aurait fait pipi ;-) )
Et heureux d’avoir mis fin à une superstition un peu stupide.
Dans les 3 cases suivantes, Rahan essaie encore de convaincre le chef du clan que manger du poisson n’est pas dangereux. Dans La case où il observe, amusé, le chef en train de pêcher, Cheret déploie son talent à mêler ombres, corps et décors.
Et il reste cette dernière case hors normes qui voit un immense Rahan accroché à une liane bord à bord de la planche. Un Rahan apaisé qui contemple le coucher de soleil sur le fleuve avant de quitter ce clan pour d’autres aventures. C’est un Rahan grandeur presque nature accroché dans le salon. Il faut bien se rendre compte de la taille de cet original. Nous parlons ici d’une feuille 65x50…
J’essaierai d’ailleurs dorénavant de montrer les planches en lien avec le même support chevalet pour avoir une référence de leur taille.
A noter, le lettrage est ici à l’encre de chine, ce qui garantit une meilleure conservation, et est plutôt inhabituel chez Cheret.
Cerise sur le gateau, cette planche de fin est également signée par Cheret.

Publication

  • Tome 4
  • Soleil Productions
  • 08/2009
  • Page intérieure

A propos de André Chéret

André Chéret, né le 27 juin 1937 à Paris, est un dessinateur de bande dessinée français. Son œuvre la plus connue est probablement Rahan, qu'il a dessiné à partir de 1969 avec Roger Lecureux puis avec son fils Jean-François Lecureux qui a repris la série à la mort de son père. Il a également créé avec Greg au scénario puis Van Hamme la série Domino. Il dessinait également dans un autre magazine pour la jeunesse, Cœurs vaillants, où il publia Vinoba, le juste (histoire vraie). Il a publié en 2003 Félines, le premier tome d'une série intitulée Ly-Noock. Le deuxième tome, Guerrières, paraît un an plus tard.

21 commentaires
Pour laisser un commentaire sur cette œuvre, veuillez vous connecter
MARV La composition de cette planche est assez incroyable, les points de vue et perspectives sont variées avec grand bonheur pour donner un dynamisme très cinématographique. Cette planche témoigne du talent que Chéret savait déployer sur certaines scènes somme toute relativement anodines. Un choix excellent !
8 mai 2018 10:52
TomPeeping Une très belle planche, splendides morceaux de Rahan debout, dans les roseaux et sur la liane (incroyable). Je suis passé après vous et j'ai pris Le collier de griffes...
4 mars 2018 22:36
Sam06 Très bon choix réfléchi. Toujours intéressant de comprendre ce qui nous motive et nous décide à choisir une pièce plutôt qu'une autre, surtout quand on a le choix et que l'effet madeleine est omniprésent. J'aime particulièrement la dernière case avec la liane qui sort de la planche.
14 janv. 2018 10:53
DanielSansespace @Apagon : tu as bien compris, tu as dit à peu près la même chose ;-)
14 janv. 2018 09:06
Arpagon Daniel ! ce que tu essaies d'expliquer là est trop compliqué ....2 neurones.
14 janv. 2018 05:27
DanielSansespace @Ayrton : c'est bien le problème de chercher à résumer l'univers ou l'esprit d'une série en une planche. On n'y arrive jamais. Il faut plusieurs planches. Et c'est pour ça que je voulais parler de ce qui m'a conduit vers celle-là, mais aussi évoquer les critères qui auraient pu me conduire vers d'autres. C'est pour ça que c'est dur de choisir sans regret. Je ne donne pas de leçon de choix, je livre ma grille, en sachant bien qu'elle n'est pas universelle.
14 janv. 2018 00:09
Spirou Très belle sur le plan graphique, cette planche met également en avant - comme tu le soulignes dans ton excellente description - la mise à bas des stupides superstitions que de tout temps les hommes les plus crédules se sont forgées. C'est cela aussi, Rahan...
13 janv. 2018 22:05
ThierryStark Bravo pour le choix! On reconnaît tout le talent du collectionneur exigeant !
13 janv. 2018 19:17
EricE Parmi les plus belles de l'exposition, une planche de choix.
13 janv. 2018 19:08
tzynn Il aurait été au sol, j’aurais admis le chapeau bas. Là où il est c’est juste un chaphaut
13 janv. 2018 16:32
DanielSansespace @Tzynn : tu as raté "chapeau l'artiste", faut que je te refasse tes fiches? A ce train-là on sera jamais prêts pour le festival du rire de Montréal, je veux bien te coacher mais travaille les répliques du spectacle...
13 janv. 2018 15:04
tzynn J’aime bcp la dernière case avec cette vue plongeante. Une planche qui ressort de ce qu’on a pu voir. Et très beau chapeau
13 janv. 2018 13:42
Arpagon Je ne serais pas vindicatif comme le commentaire d'Ayrton ci dessous, Car non ce n'ai pas ce que devrait chercher tout collectionneur faut pas généraliser et projeter sa propre vision des choses. En tout cas une chose est certaine et comme on en a parlé tout les deux, t'as bien fait d'y être aller à la galerie. superbe Daniel !
13 janv. 2018 12:03
ayrton Voilà ce que cherche ou devrait chercher tout collectionneur : une planche qui démontre le talent particulier du dessinateur, et qui résume l'univers et l'esprit d'une série. Si elle avait été accrochée au mur de la galerie elle se serait vendue en une heure. Elle ne l'était pas, tant mieux pour vous !
13 janv. 2018 11:15
EricB Une mise en page extrêmement originale pour cette planche d'André Cheret. J'aime particulièrement la position de Rahan dans la dernière case ou il "sort du papier".
13 janv. 2018 09:41
TontonCalou Merci pour cette petite histoire de collectionneur et de mise en contexte ! Moi qui ne connais pas vraiment l'univers de Rahan, cela m'a permis de savourer la planche...
13 janv. 2018 09:33
bobfish01 vous avez fait le bon choix ! Parmi la profusion de planche de Cheret ces derniers temps, celle-ci sort du lot...de très loin !
13 janv. 2018 09:28
MM60 Une planche de fin incroyable avec une dernière case à l encrage spectaculaire ( comme sur la planche que j’ai choisi :) ) dont Chéret a le secret. Le format est egalement impressionnant!!!J’ aime beaucoup cette liberté que Chéret laisse à son dessin de sortir des cases , ce qui donne beaucoup de relief à son dessin! Un choix de fin connaisseur , Bravo!!!
13 janv. 2018 09:07
ludogrid Superbe page de Rahan, la dernière case est en effet spectaculaire et rend la lecture de cette page particulièrement originale ! De la première à la dernière case façon enluminure...
13 janv. 2018 08:40
Zenitram Bravo. Très bien choisi et l'explication pour choisir une planche de Rahan est très pertinente ,merci.
13 janv. 2018 08:30
BC Qu'est-ce qu'elle remplit comme critères de collectionneur celle-ci! Superbe présentation, que ce soit par le commentaire ou le visuel qui m'a instantanément fait sourire... Un bon p'tit plaisir matinal.
13 janv. 2018 06:14