In SupHermann  's collection
Perramus p95 by Alberto Breccia, Juan Sasturain - Comic Strip
559 

Perramus p95

Comic Strip
circa 1985
Mixed Media
47 x 34 cm (18.5 x 13.39 in.)

Description

Perramus
Planche 95
pré-publiée pratiquement simultanément dans Orient-Express (Italie), Circus (France), Comix Internacional (Espagne) et dans Fierro (Argentine)
- TL tome 1 & 2, édition Glénat, collection Grands Chapitres, octobre 1986 (1000 ex numéroté + sérigraphie signé)
- Tome 1 & 2, édition Glénat, Roman Graphique, août 1991
- Tome 1 & 2, édition Glénat, 30 ans d’éditions, avril 1999

Inscriptions

Lavis, encre de chine et collage

Comment

Pour remettre dans le contexte historique la genèse de ce grand roman graphique, 4 juntes militaires ont successivement dirigé l’Argentine sous le nom de “Proceso de Reorganización Nacional” ; du coup d’état du 24 mars 1976 jusqu’à la défaite contre le Royaume Uni dans la guerre des Malouines qui entraina la chute du régime le 10 décembre 1983.

Héctor Oesterheld, ami de Breccia et plus grand scénariste Argentin, (L’Eternaute, Mort Cinder, Ernie Pike, Sergent Kirk..), fut enlevé fin 1977 et ne réapparut jamais. Ses quatre filles militantes de la gauche Peroniste avaient elles aussi été précédemment enlevées, séquestrées et assassinées ainsi que ses petits-enfants et ses beau-fils.

Breccia contacta en 1981 Juan Sasturain (journaliste, écrivain et poète devenu il y a peu de temps directeur de la bibliothèque nationale) afin de lui commander un scénario d’une grande fresque sur l’Amérique Latine sous fonds de répression et résistance pour le lectorat Européen.

Le travail au lavis, le chiaroscuro et le style expressionniste grotesque de Breccia collent parfaitement à l’atmosphère à la fois mélancolique et oppressive qui mélange clichés (Tango, football) et icônes (J.-L. Borgès, Fidel Castro, Henry Kissinger (« Mr. Whitesnow » dans le texte), Frank Sinatra, et Gabriel Garcia Marquez (« Gabo » dans le texte))

Alberto Breccia déclarera dans "Ombres et lumières" (Vertige Graphic, 1992) ; "La principale raison qui m’a poussé à commencer Perramus a été le besoin de témoigner de tout ce qui s’était passé en Argentine à l’époque de la dictature militaire. C’était mon devoir de le faire. Le dessin c’était, et c’est encore, ma seule arme. Avec cette arme, je proteste. Perramus fut un cri de contestation, un cri de révolte... J’ai réalisé Perramus au lavis, avec plein de nuances de gris, parce que Buenos Aires, pendant la répression, s’éteignait; les contrastes, le noir et le blanc, disparaissaient. La ville devenait grise, perdait son âme. Tout était gris de peur et de silence. Dans cette période fleurissaient lâcheté et égoïsme : c’était la complicité du silence. Si le peuple s’était révolté cela ne serait pas arrivé. Il y aurait peut-être eu une véritable boucherie, mais dans une lutte à visage découvert; sans tortures, sans enlèvements, sans vols.”

- Prix d’Amnesty International 1989 pour la meilleure œuvre en faveur des Droits de l’Homme (devant Maus de Art Spiegelman)

- Lien sur une analyse du roman par la Cité Internationale de la bande dessiné et de l’image
http://neuviemeart.citebd.org/spip.php?article626

Publications

  • Perramus
  • Glénat
  • 10/1986
  • Page 95
  • Perramus
  • Glénat
  • 08/1991
  • Page 95
  • Perramus
  • Glénat
  • 04/1999
  • Page 95

About Alberto Breccia

Alberto Breccia was born in Uruguay, and moved to Buenos Aires when he was three years old. At the age of seventeen, Breccia had already published illustrations in several magazines, including El Resero, Phenomene and Berretin. Assigned by the publisher Lainez, he took on a realistic drawing style and created 'Kid del Rio Grande', 'El Vengador' and 'Mariquita Terremoto' for the magazines Tit-Bits, El Gorrion and Rataplan. In 1957, he met the writer Héctor German Oesterheld, and became a member of the so-called "Group of Venice", a team of ex-patriot Italian artists and writers like Hugo Pratt, Ivo Pavone, Horacio Lala, Mario Faustinelli and Alberto Ongaro, that all published at Oesterheld's Frontiera Editorial. With scripts by Oesterheld, Breccia illustrated several episodes in the series 'Ernie Pike', and created the series 'Sherlock Time' in Hora Cero Extra and 'Doctor Morgue' in Frontera Extra. In 1962, Breccia and Oesterheld created the 'Mort Cinder' series, considered by many Breccia's masterpiece.

Thematics


3 comments
To leave a comment on that piece, please log in
TontonCalou Un très bon choix de fin connaisseur. Bravo !
Apr 14, 2020, 12:30 AM
dt75 Une très belle planche de ce monument de la BD. Il fallait la chercher. Félicitations pour l'avoir obtenue !
Apr 13, 2020, 11:51 PM
Tarkey His work is really unique
Jan 9, 2020, 11:00 AM