Dans la collection de gilac
Lililolu Entoilée par Albert Georges Badert - Illustration
111 

Lililolu Entoilée

Illustration
circa 1970
Encre de Chine
33 x 25.5 cm (12.99 x 10.04 in.)

Description

Publié dans le journal ici paris sans doute dans les années 70?

Inscriptions / Signatures

Signé

A propos de Albert Georges Badert

À l'âge de 17 ans, Albert-Georges Badert rencontre Louis Forton, créateur des Pieds-Nickelés. Celui-ci l'encourage à poursuivre une carrière artistique et le présente aux Frères Offenstadt. Badert est alors employé comme illustrateur sur des publications Offenstadt comme Parisiana (1934), La Vie de Garnison (1937), L'Épatant avec Les Aventures de Dodoche et Tatave (1937) et L'As avec La Famille Alacoque (1938). Dans la quinzaine de dessinateurs qui composèrent la saga des Pieds-Nickelés, Badert fait figure d'intérimaire. C'est en 1939, quatre ans après qu'Aristide Perré en ait hérité qu'il reprend les Pieds-Nickelés. Il va dessiner la série dans l'Epatant et l'As jusqu'à ce qu'éclate la Seconde Guerre mondiale. Nouveau père adoptif des Pieds-Nickelés, il va en gommer le côté crapuleux pour en faire un trio de gentlemen cambrioleurs au physique trop rondouillard. La guerre fera que les Pieds-Nickelés princes d’Orient (1940) sera le seul album de Badert publié par la SPE. Après la Libération, cet album sera réédité, en 1946, mais hors numérotation et, en 1948, c'est Pellos qui, à contrecoeur, reprendra en mains les destinés des Pieds-Nickelés. À la Libération, il modernise son dessin, édite la revue féminine Quadrille, publie l'album Drôle d'Ère.. En 1950, il dessine Lililolu, son dernier comic strip. Texte © Bédés d'antan

Pour laisser un commentaire sur cette œuvre, veuillez vous connecter