For sale - La Débauche – de Jacques Tardi et Daniel Pennac by Jacques Tardi - Comic Strip
1287 

La Débauche – de Jacques Tardi et Daniel Pennac

Comic Strip
Ink
45 x 35 cm (17,72 x 13,78 in.)
Price : 10,000 €  [$]

Description

La Débauche – de Jacques Tardi et Daniel Pennac – planche originale à l’encre de chine – format 45 x 35 – signee

Comment

« Outre l'histoire elle-même, petit chef-d'œuvre d'humour vengeur, la grande réussite de La débauche, c'est de sentir la connivence de Tardi et Pennac, leur bonheur de travailler ensemble. Ils ont visiblement eu à cœur de se mettre chacun au service de l'autre, et l'on retrouve au fil des pages leurs marottes et obsessions croisées : par son caractère entier, Lili évoque irrésistiblement Adèle ; M. Hélas est manchot comme l'était un certain Brindavoine ; l'improbable supérieure hiérarchique de Justin rappelle le commissaire Thian de la saga des Malaussène, etc. [...] Cet album jubilatoire est justiciable de nombreuses lectures, l'une des plus troublantes tient peut-être au jeu de correspondances temporelles qui rythme la narration. Il n'est sans doute pas indifférent que, dans les premières pages du récit, Justin et Lili aillent voir The Full Monty, film anglais sur les ravages du libéralisme thatchérien, ni que le Capitaine lise sans relâche Les Misérables du grand Victor (Hugo). Manière pour les auteurs de glisser en douce que, quels que soient les pays et les époques, les mêmes causes (économiques) produisent les mêmes effets (sociaux). Aux premiers jours du XXIe siècle, voilà matière à méditer. » Jean-Pierre Mercier

About Jacques Tardi

Jacques Tardi is without a doubt one of the most important artists of his generation. He invented a new variation within the clear line style and in this way inspired many artists. Tardi's expressionistic style is perfect for his stories about World War I and about the underworld of the city. Tardi is the father of "the new realism" and a master in depicting both the old city of Paris as the awful life in the trenches of the Big War. Text (c) Lambiek

To leave a comment on that piece, please log in