In BillBaroud  's collection
Isaac le Pirate - Tome 3
1652 

Isaac le Pirate - Tome 3 "Olga" - Pl 30 et 35

Comic Strip
2002
Ink
47 x 75 cm (18,5 x 29,53 in.)
Chaque planche fait environ 37,5 x 47 cm

Comment

Or donc, Isaac... Un exemple de planches d'Isaac ne serait pas représentatif sans une scène de taverne avec son copain Jacques. Voilà qui est fait.
Les deux planches présentées ne se suivent pas dans l'album mais constituent un bel ensemble narrativement cohérent.

Or donc, Blain... Sacré raconteur d'histoires que ce Blain! A partir d'un style graphique dépouillé et d'un découpage apparemment simple (utilisation régulière d'une structure en gaufrier, répétition des cases, sens de l'ellipse), il se paye le luxe d'expérimenter au fil de ses albums. Sa conception des décors constituent un bon exemple: dans la deuxième planche présentée (le fameux gaufrier, très cinématographique dans sa narration), la forêt tropicale des Antilles n'est en rien réaliste. Elle s'apparente à quelques plantes d'intérieur géantes dans lesquelles les minuscules personnages se perdent ou se cachent. On est très loin des notes de frais de Philippe Francq pour justifier ses vacances à l'étranger pour repérer les décors de Largo Winch. (Je ne critique pas: chaque métier a ses petits avantages.)
Chez Blain, le décor se montre ou ne se montre pas (utilisation de l'éclairage à la bougie pour n'exposer que les personnages et noyer le reste dans l'obscurité), pas par paresse (encore qu'il ne faut jamais sous-estimer la flemmardise d'un artiste doué, qui transforme une contrainte en force et le plomb en or) mais pour se recentrer sur l'essentiel ou représenter l'univers mental de son héros.
Un autre exemple éloquent mais non exposé ici: dans le tome 5, me semble-t-il, Isaac déguisé rencontre dans les rues de Paris une femme qui ne le reconnait pas. Du coup, sur deux pages, le décor parisien réaliste se déforme progressivement, jusqu'à l'abstraction totale dans une cage d'escalier... avant qu'Isaac n'enlève son faux nez et que le décor ne retrouve un aspect normal.

C'est dire si, au-dela des histoires limpides racontées avec talent, on a affaire ici à un véritable auteur qui invente et se réinvente au fil de ses albums.
Seul défaut de Blain: il travaille sur un papier de merde, extrêmement fin, mais il dessine très propre et ses planches noir et blanc sont magnifiques à regarder. La mise en couleur de Walter & Yuka est peut-être très belle , mais en plongeant dans les planches originales de Blain, j'en viens à me poser la question de leur utilité...

Publication

  • Olga
  • Dargaud
  • 09/2002
  • Page 30-35

About Christophe Blain

After an economics education, Christophe Blain pursued artistic studies in Paris and Cherbourg. He made his first comics while he was in the army. These diary-like comics were published by Albin Michel in 1994 in 'Carnet d'un Matelot'. Now a professional illustrator, he cooperated with magazines like Astrapi, Okapi and Science et Vie Junior, as well as the publishing houses Albin Michel, Casterman, Nathan and Le Seuil. Blain went to work in comics after meeting Émile Bravo, David B. and Joann Sfar at the Atelier Vosges. Next, Blain worked with scenarist David B. on some stories published in Lapin, as well as 'La Révolte d'Hop Frog', in which he first introduced the characters Hiram Lowat and Placido. Further stories with these characters were published by Dargaud. In 1999, Blain produced the successful album 'Le Reducteur de Vitesse' in the Aire Libre collection of the publishing house Dupuis, and contributed to the series 'Donjon Potron-Minet' by Lewis Trondheim and Joann Sfar. In 2001, he started the series 'Isaac le Pirate' in the colletion Poisson Pilote at Dargaud, which was awarded at the Angoulême festival in 2002. Also in the Poisson Pilote collection, Blain made the philosophical comedy 'Socrate le Demi-Chien' with Sfar. Text (c) Lambiek

5 comments
To leave a comment on that piece, please log in
Mezzanine Génial, est assez d’accord sur l’ajout de la couleur plus au moins utile, car avec un encrage aussi maitrisé et limpide on peut vraiment s'en passer et apprécier tout le travail de compo. Merci pour le partage et jolie doublé :)
Feb 22, 2019, 1:57 PM
Carbonnieux "Ce soir on baise" ! Tout un programme dans l'œuvre de Blain ; que ce soit dans Isaac, gus ou même Quai d'Orsay .... Et c'est sans aucun doute ce qui permet entre autre de trouver un équilibre presque parfait dans ces deux planches couplées. Pour le plus grand plaisir de nos mirettes
Mar 28, 2018, 9:03 AM
Zenitram Magnifique séquence !!
Dec 7, 2016, 10:49 AM
rvp Superbes planches !
Nov 6, 2015, 9:42 AM
FH60 Critique très juste!
Nov 5, 2015, 11:34 AM