In Laerte 's collection
Gus - T1 by Christophe Blain - Comic Strip
1134 

Gus - T1

Comic Strip
2007
Ink wash
Version couleur
Western en majesté
Western en face cachée

Description

Gus, tome 1 Nathalie, encre de Chine, page 5
Planche issue de la toute première histoire de Gus - Nathalie - parue dans le Pilote spécial Noël 2004 .

Comment

Coup de coeur

Gus est sans doute la série la plus personnelle du génial Christophe Blain dans la mesure où elle touche au genre qui le passionne le plus: le western. Très grand connaisseur de la représentation cinématographique de la conquête de l’Ouest, il peut alors en détourner les codes avec d’autant plus de finesse.
Et force est de reconnaître que Gus réussit l’exploit de venir encore enrichir ce genre pourtant éculé par sa capacité à traiter l’angle mort des déboires amoureux comme des interludes oisifs de la vie des ces beaux bandits.

«  Cela faisait très longtemps que je voulais raconter du western. Le western, c’est chez moi, c’est ma chambre d’enfant. J’ai une très grande intimité avec le western, avec qui j’ai vécu mes premières fascinations. Pendant longtemps, j’étais d’ailleurs tellement fasciné que je n’arrivais pas à raconter de western. Et puis finalement, je me suis rendu compte qu’il était possible de raconter des histoires sentimentales ou des histoires d’amitié dans un décor de western. J’ai vu que ça fonctionnait. Et aujourd’hui, je m’y sens très à l’aise. » C Blain

Pour ma part, heureux je suis d’avoir pu accéder à cette planche: la première du cycle à révéler le métier de hors la loi des trois compères et qui représente pour moi la synthèse ultime de toute la série:
- présence des trois outlaws Gus, Clem et Gratt
- braquage de banque, de train et de diligence
- fiesta arrosée au champagne avec des filles de saloon
- entraînement compulsif de Gus à l’art de faire virevolter les flingues
- temps mort à passer à coup de partie de cartes à répétions
- frustration sexuelle de Gus condamné à s’isoler après chaque coup d’éclat
- attente éreintante d'un télégramme amoureux de Nathalie qui tarde à arriver
- paranoïa du bandit en cavale quand une personne se présente à la porte...
Avec une moitié haute du gaufrier qui touche aux images d’Epinal revisitees du western et une moitie basse centrée sur le vide narratif que Balain vient combler sur la vie de ces personnages archetypiques.
En bref, des braquages, des femmes et de la solitude frustrée. Vive Gus
Tout est déjà place des le debut de la série puisque nous ne sommes ici qu’à la 5ème planche du premier tome

Et côté trait, je suis particulièrement sensible aux détails des vignettes qui représentent les braquages comme ces illustrations de presse de l’époque, au coté pieds nickelés des trois qui font la noce, à Gus qui joue à Lucky Luke ou qui fulmine, et au côté cartoonesque très épuré du facteur qui arrive dans ce décor vide avec juste une main armée qui sort de la baraque.

Une planche qui cristallise donc tout ce que j’aime dans cette merveilleuse série tour à tour épique, excessive, psychologique et surtout infiniment drôle... Chapeau l’artiste. Merci à Jean-Baptiste Barbier pour avoir rendu ce rêve de collectionneur possible.

Et laissons à Blain le mot de la conclusion:
«  Aussi exagérés et loufoques soient-ils, les personnages de Gus ont de vrais enjeux de vie et de mort au-dessus d’eux. Ils vivent à fond entre poésie et aventure. Je veux vraiment donner le sentiment que cette course-à-la-mort ne soit pas que ludique. J’ai envie qu’ils se sentent vraiment mal, que le drame vienne les saisir, alors que l’instant d’avant, le jeu prévalait. Gus, ce n’est pas un western de Sergio Leone où l’on meurt et puis l’on passe à autre chose.
Mes personnages, j’y crois, je les aime… mais je les déteste aussi, par moment. C’est ambigu. D’autant plus que je ne cautionne pas toujours ce qu’ils font. Ils peuvent être touchants mais faire aussi des erreurs et être dégueulasses. Ils ont indubitablement des parts de mystère pour moi. C’est le lot des auteurs de faire de la fiction. Pour moi, ce n’est pas tout à fait vrai, mes personnages sont des marionnettes, de vrais personnages, des amis. Plus loin que l’extension de soi ou la création. On se fréquente, on a est amis. Mes sentiments sont d’ailleurs différents pour l’un ou pour l’autre. Gus me fait plus rire que Clem, par exemple. Mais tous les deux me font peur...
Au final, Gus c’est quand même le personnage avec qui je m’amuse le plus, c’est le plus drôle, le plus insupportable, le plus méchant, le plus pénible, le plus touchant, le plus fou… C’est mon jouet préféré. »

Publications

  • Nathalie
  • Dargaud
  • 01/2007
  • Interior page
  • Gus
  • Barbier & Mathon
  • 05/2018
  • Interior page

About Christophe Blain

After an economics education, Christophe Blain pursued artistic studies in Paris and Cherbourg. He made his first comics while he was in the army. These diary-like comics were published by Albin Michel in 1994 in 'Carnet d'un Matelot'. Now a professional illustrator, he cooperated with magazines like Astrapi, Okapi and Science et Vie Junior, as well as the publishing houses Albin Michel, Casterman, Nathan and Le Seuil. Blain went to work in comics after meeting Émile Bravo, David B. and Joann Sfar at the Atelier Vosges. Next, Blain worked with scenarist David B. on some stories published in Lapin, as well as 'La Révolte d'Hop Frog', in which he first introduced the characters Hiram Lowat and Placido. Further stories with these characters were published by Dargaud. In 1999, Blain produced the successful album 'Le Reducteur de Vitesse' in the Aire Libre collection of the publishing house Dupuis, and contributed to the series 'Donjon Potron-Minet' by Lewis Trondheim and Joann Sfar. In 2001, he started the series 'Isaac le Pirate' in the colletion Poisson Pilote at Dargaud, which was awarded at the Angoulême festival in 2002. Also in the Poisson Pilote collection, Blain made the philosophical comedy 'Socrate le Demi-Chien' with Sfar. Text (c) Lambiek

9 comments
To leave a comment on that piece, please log in
Trystan Une belle planche bien dessinée
May 7, 2018, 11:18 AM
DanielSansespace Un bon choix très raisonné en effet.
May 5, 2018, 9:18 PM
tzynn Magnifique planche. L’avant dernière case me plait bcp
May 5, 2018, 7:19 PM
SupHermann Très bon choix
May 5, 2018, 7:18 PM
Boris Bonne sélection, elle me plaisait bien aussi!
May 5, 2018, 7:16 PM
lsu38 C'est marrant, c'était le deuxième top dans les 4 albums, j'y ai réfléchi une journée et hop c'était parti. On a décidément les mêmes goûts ! bravo
May 5, 2018, 5:55 PM
BBFR Très belle planche, bravo ?
May 5, 2018, 2:00 PM
salome3544 Une planche qui m'avait marqué à la lecture ... bravo pour ce choix !
May 5, 2018, 9:32 AM
Carbonnieux Ce beau gaufrier agit comme une belle synthèse de cette série naissante. Personne ne sait alors à ce moment-là que Blain aime à ce point les vieux westerns , et à quel point il pourra nous les décaler pour nous faire rire...
May 5, 2018, 8:18 AM