In MV9957 's collection
Dr Uriel - Atrapado en Belchite by Sento - Comic Strip
669 

Dr Uriel - Atrapado en Belchite

Comic Strip
2015
Ink
29 x 21 cm (11.42 x 8.27 in.)
Share
Un Médico Novato
Atrapado en Belchite
Vencedor y Vencido
Integral

Comment

La série que Sento, un des maîtres espagnols de la ligne claire, plus précisément de l'Ecole de Valence, a dédiée à son beau-père, le Dr Uriel, est remarquable de justesse. Le Dr Uriel, successivement condamné par les deux camps pendant la Guerre Civile d'Espagne essaie tant bien que mal de survivre, mais aussi de garder son humanité et de faire son devoir de médecin malgré les circonstances. En fait tout le récit qui se prolonge sur 3 volumes : Un Médico Novato, Atrapado en Belchite, et, Vencedor y Vencido, illustre ce qu’Albert Camus démontrait dans La Peste : le véritable héroïsme c'est de faire son devoir au quotidien. Une œuvre majeure.

Le Dr Uriel traverse toutes les épreuves sans vraiment l'avoir voulu, prisonnier des circonstances, dans tous les sens du terme puisqu'il sera emprisonné et condamné par les deux camps. Les scènes d'enfermement et d'attente de l'exécution sont parmi les plus fortes de l'œuvre. J'ai repensé au Testament Espagnol, l'oeuvre autobiographique d'Arthur Koestler. Comme dans La Peste de Camus où le Dr Rieux est enfermé dans une ville par les circonstances : l'épidémie. Mais Camus lui-même s'en est expliqué : La Peste était une analogie avec la peste brune des nazis pendant la seconde guerre mondiale. Personne ne choisit la peste ou la guerre, en tout cas pas les gens normaux. Ces fléaux s'imposent à tous et frappent au hasard de façon absurde parce que la vie est absurde. Ce qui est en jeu c'est l'attitude des gens face à ce genre de situation : révolte nécessaire, rébellion des uns, soumission des autres... Albert Camus considère que le véritable héroïsme c'est l'accomplissement au quotidien de son devoir par le médecin dans ces circonstances terribles, quoi qu'il lui en coûte, loin des vains débats théologiques, des stériles envies de gloire ou de rédemption sacrificielle. Et l’on sait qu’in fine c’est la constance de l’attitude qui compte parce que la peste et la guerre ne disparaissent vraiment jamais, elles sont juste tapies quelque part, attendant leur heure pour resurgir à nouveau.

Sento illustre les propos de Camus de façon merveilleuse. Dans cette œuvre il n’y a pas de lyrisme gratuit, pas d’envolée guerrière, la guerre n’est pas belle, il faut juste l’affronter même si on ne l’a pas choisie. Le Docteur Uriel, comme le Dr Rieux dans La Peste, soigne les malades et les blessés, accomplit sa mission. Face à l’absurdité, c’est le devoir qui nous tient droits.

Le trait typique de la ligne claire moderne des années 80-90, celle des Chaland, Clerc, Torres, a évolué, s’est assoupli, est moins anguleux, moins dans le « style », il est plus arrondi pour donner une épaisseur humaine à ses personnages. Sento n’est pas un « seigneur » du noir et blanc comme un Pratt ou un Bernet, les volumes sont donnés par les nuances de gris et une magnifique maîtrise des lignes fines d’hachurage. Il fait également preuve d’une grande maîtrise de la découpe des plans, alternant les gros plans avec les scènes panoramiques, les champs contre-champs, etc. pour donner de la tension et du rythme, et pour surtout illustrer le caractère des situations.

Ces deux planches qui se font face dans le second volume "Atrapado en Belchite", les pages 244-245 de l'édition intégrale, illustrent les véritables actes d'héroïsme, ceux de ceux qui essaient de soigner et sauver sous les bombes.

Publication

  • Atrapado en Belchite
  • Sins Entido
  • 03/2015
  • Interior page

To leave a comment on that piece, please log in

About Sento

Sento was born in Valencia in 1953. He was a teacher of anatomy at the Faculty of BBAA between 1979 and 1981. Sento was part of the "New School from Valenciana", that filled the pages of the comic magazine Cairo in the 1980s. Ediciones De Ponent published his books 'Ruinas' and 'El Cartero Audaz'. He also created several comics for magazines such as El Vibora and TBO. Other albums include 'Velvet Nights', 'Romance', 'Cazando Millionarios' and 'Noves Aventures d'en Tirant'. He eventually focused on animation. Text (c) Lambiek