Dans la collection de Spirou 
« Circuit fermé », planche 3, 1967. par Jacques Devos - Planche originale
497 

« Circuit fermé », planche 3, 1967.

Planche originale
1967
Encre de Chine
La planche avec son calque d'indications de couleurs.
Détail.
Détail.

Commentaire





Jacques DEVOS
: encre de chine et rehauts de gouache blanche pour la planche 3 d'un Récit Complet en comportant quatre, Circuit fermé, publié dans le SPIROU Spécial Noël n° 1548 du 14 décembre 1967. Repris dans l'album Farfeluosités de la Collection Carte Blanche DUPUIS, 1984.

Comment des diablotins s'ingénient à faire le mal un soir de Noël... sans succès. Un conte de Noël moralisant comme les demandait Charles DUPUIS à ses auteurs. Au-delà de cet impératif, Jacques DEVOS parvient à trousser une histoire amusante, pétillante d'imagination et parfaitement structurée. Un auteur considéré comme de "second plan", mais à (re)découvrir.


A propos de Jacques Devos

Jacques Devos, né le 24 novembre 1924 à Bruxelles (Belgique) et mort le 27 janvier 1992, est un auteur de bande dessinée belge, principalement connu pour la série Génial Olivier. Né le 24 novembre 1924 à Bruxelles, il débute la bande dessinée en 1961 en scénarisant des mini-récits pour le journal Spirou. Avant de commencer la bande dessinée, il travaille pendant vingt ans dans l'entreprise de vélo de son père. De 1962 à 1965 il écrit le scénario de Tim et Tom et de 1963 à 1968 celui de la série Whamoka et Whikilowat pour Louis Salvérius. Il produit le scénario de Djinn pour Kiko de 1964 à 1966. Avec Hubuc, il réalise Alertogas et Victor Sébastopol, puis reprend cette dernière série seul à partir de 1964. Dans les mini-récits, il crée lui-même de nombreuses séries, Schwartzbrot, Superherman et surtout à partir de 1963 la série Génial Olivier qui met en scène un inventeur extravagant et cancre. À partir de 1969, la série sort des mini-récits pour intégrer les pages régulières de Spirou.

Thématiques

  • #christmas
  • #snow
  • #suit
  • #bowtie
  • #stairs
  • #dogs
  • #smoke
  • #onomatopoeia
  • #aliens

Pour laisser un commentaire sur cette œuvre, veuillez vous connecter