In Boris  's collection
Bilal, Hamlet, La mort d'Ophélie by Enki Bilal, Toshihiko Yahagi, William Shakespeare - Illustration
448 

Bilal, Hamlet, La mort d'Ophélie

Illustration
1997
Mixed Media
Acrylique, gouache et pastel sur papier
27 x 23 cm (10.63 x 9.06 in.)
Première des onze illustrations
Deuxième des onze illustrations
Troisième des onze illustrations
Quatrième des onze illustrations
Cinquième des onze illustrations
Sixième des onze illustrations
Septième des onze illustrations
Huitième des onze illustrations
Neuvième des onze illustrations
Dixième des onze illustrations
Onzième des onze illustrations
Roméo et Juliette
Roméo et Juliette affiche d'opéra
Affiche pour un festival du film japonais
Couverture de Julia et Roem

Description

L'une des 11 illustrations réalisées par Enki Bilal pour Hamlet, la pièce de Shakespeare. Transposée par l'écrivain japonais Toshihiko Yahagi sous le titre Jingi, pour le magazine Buzz, édition japonaise. Signé et daté « 97 ». Dessin également reproduit dans Nouvel état des stocks, Casterman, 2006.

Inscriptions

Signé en bas à gauche

Comment

Quand les personnages d'Enki Bilal ne citent pas du Baudelaire (trilogie Nikopol) ou du Nietzche (Animal'z), voire du Shopenhauer ou du Flaubert, alors ils récitent Shakespeare, s'en inspirent ou l'illustrent! Depuis 1990, et les décors créés pour l'opéra Roméo et Juliette chorégraphié par Angelin Preljocaj, l'oeuvre de Shakespeare hante les travaux d'Enki Bilal.

Bien avant Julia et Roem (2011) qui reprend explicitement Roméo et Juliette, y ajoutant une forme de happy end, Bilal illustrait Hamlet. Mais pas n'importe quel Hamlet: fidèle à son attirance pour les métissages culturels et les rapprochements improbables - les "Oxymores" qui lui sont chers -, Enki s'est frotté en 1997 à une version japonaise et moderne du drame shakespearien, à travers 11 illustrations. Transposé par l'écrivain japonais Toshihiko Yahagi sous le titre Jingi, pour le magazine Buzz (édition japonaise), ce Hamlet là évolue dans le milieu brutal et aux codes d'honneur complexes des yakuzas. L'illustration ici présentée en atteste: Ophélie n'en meurt pas moins, empoisonnée sans doute, si l'on en croit les verres qui l'entourent. Comme dans le texte du Grand William, sa peau est blanche et elle semble en paix, comme endormie.

Tout le monde n'ayant pas la chance de parler japonais, Bilal a eu la bonne idée de reprendre les onze illustrations dans son "Nouvel état des stocks", en 2006. La Mort d'Ophélie y tient une place de choix, présentée en pleine page. Il est précisé que cette illustration résume l'Acte IV, scène V -première moitié- et la scène VII -seconde moitié- de Hamlet.

1997, c'était un an avant la sortie du Sommeil du Monstre et l'on retrouve ici la même technique mixte qui conduit Enki à employer gouache, acrylique et pastel, ce dernier apportant selon lui "du volume et de la sensualité". Cette Ophélie, morte ou endormie, reste belle à s'en damner. Ce n'est pas Hamlet qui me contredira...

PS: en images additionnelles, les onze illustrations, dans l'ordre, résumant ce Hamlet japonais. Ainsi ques les deux affiches de l'opéra Roméo et Juliette et la couverture de Julia et Roem. Et pour illustrer la passion constante de Bilal pour le Japon,l'affiche d'un festival du film japonais. Désolé pour la qualité des photos, qui ne rend pas hommage au talent d'Enki!

Publication

  • Nouvel état des stocks
  • Casterman
  • 04/2006
  • Interior page

About Enki Bilal

Enki Bilal, the son of a Czech mother and a Bosnian father, spent the first nine years of his life in Belgrade, where the ghost of World War II still haunted everyday life. The Bilal family moved to Paris in 1961, where Enki Bilal was drawn to comics and cinema. He started at Pilote in 1972, making illustrations, covers and short stories. Three years later, Bilal met writer Pierre Christin, with whom he created several comics by combining comic strips with photos, including 'Légendes d'Aujourd'hui', 'La Croisière des Oubliés' and 'Partie de Chasse'. In 1980 he began his award-winning 'Nikopol-trilogy', including the books 'La Foire aux Immortels', 'La Femme Piège' and 'Froid Équateur'. Besides these comics activities, Enki Bilal started working in film, theater and opera. He created sets, costumes and posters for a theater play and worked on two feature films. Apart from these and other occupations, like photo retouching and glass painting, Bilal published 'Le Sommeil du Monstre', the first installment in his Hatzfeld tetralogy, in 1998. He published the last volume of this series about the the breakup of Yugoslavia from a future viewpoint, in 2007. Text (c) Lambiek

12 comments
To leave a comment on that piece, please log in
RA Good catch!:!!
May 15, 2019, 1:21 PM
2DRay superbe. merci du partage.
May 12, 2019, 7:46 AM
Bobby75 Magnifique en effet !!! Surtout pour l'avoir vue exposée. Bravo Boris ! Well done :)
May 9, 2019, 6:26 PM
Mimi275 top!!!!
May 8, 2019, 10:03 PM
Flamby69 Du très beau Bilal ! Bien joué, cette illustration était à saisir...
May 6, 2019, 10:55 PM
Trystan Superbe illu !
May 6, 2019, 10:40 PM
Cosmoschtroumpf Magnifique illustration qui rejoint une extraordinaire collection !
May 6, 2019, 10:40 PM
DoctorFeelgood mais également un hommage d'Enki à la Ophélie de Sir John Everett Millais, chef d'oeuvre de la peinture préraphaelite anglaise (exposée à la Tate Gallery de Londres ). Maintenant Boris ne te reste plus qu'a trouver les dix autres.
May 6, 2019, 10:09 PM
TontonCalou Elle est bien chez toi celle-là ! Bravo.
May 6, 2019, 9:02 PM
mariol C’était la bonne affaire de la série. Très très bon choix !
May 6, 2019, 8:10 PM
salome3544 Magnifique ... sensuelle à en mourir en effet ... l'affiche ciné du festival Travelling de Rennes m'a toujours subjugué ...
May 6, 2019, 7:42 PM
Random Cette illustration est superbe. Du pur Bilal. Félicitations !!
May 6, 2019, 7:30 PM