In Carbonnieux  's collection
1962 - Gil Jourdan : Surboum pour quatre roues by Maurice Tillieux - Comic Strip
2534 

1962 - Gil Jourdan : Surboum pour quatre roues

Comic Strip
1962
Ink
Share
C'est du cinéma cette case !!
Humour et action au top chez Tillieux en 1962
Pulication dans le Spirou n°1247
La planche avec les couleurs du dos par transparence
Verso de la planche
La Renault Juva 4 de la case 1 , tirée à 444 ex., Aroutcheff - 2008
La Juva 4 dans sa finition "fourgonnette service" de 1958 dont laproduction s'arrêtera dès mars 1960
Renault Juva 4 modèle 1958
Traction avant de chez Citroën, produite de 1934 à 1957
Celle de la gendarmerie sera est équipée de strapontins à l'arrière comme dans la familiale !
La 403 de la gendarmerie qui l'équipera dès 1957
Peugeot 403 break de la gendarmedie nationale française, modèle 1961 !
Motos BMW et Peugeot 403 break réunis
Surnommés les "chiens noirs", les motards de la gendarmerie française de cette époque roulaient entre autre sur des BMW R69S modèle 1961
Tillieux à la gachette !

Inscriptions

couleurs au dos

Comment

Planche 45 pré-publiée dans le Journal Spirou n° 1247 du 8 mars 1962.

Cette planche a fait partie successivement de deux grandes collections : celle de Topor et ensuite de JAS !

Maurice Tillieux, brillant metteur en scène et tout aussi brillant dialoguiste ! Dans Gil Jourdan, l’action est toujours contrebalancée par l’humour, c’est le cas dans les deux dernières cases de cette planche. Pour le reste, tout est placé au meilleur endroit, comme dans la case d’ouverture. Jourdan s’extrait de son véhicule dans le coin inférieur droit tandis que le bord gauche est occupé par l’arrière d’une voiture. Chaque plan est efficace. Voyez ces jambes et cette roue de moto en avant-plan dans la case de fusillade, quelle efficacité ! À cette lisibilité s’ajoute un casting parfait : ces tronches de truands inoubliables !

Tillieux était un grand amateur de bagnoles et d'armes à feu.

Et il se régale dans cette avant dernière planche de l'histoire qui en compte 46.
Jugez en : une Renault Juva 4, une Citroën Traction, une Peugeot 403 break & motos BMW R69S de la gendarmerie française, toutes rassemblées sur une seule et même planche...

Et à propos de ses cascades automobiles, il signale lors d'une interview que "Il parait que je suis connu pour cela même aux Etats Unis ! Il y a un bouquin où je suis mentionné uniquement pour toutes les voitures que j'ai démolies dans mes albums (in Schtroumpf n°34, 1977).

"Ils nous tirent dessus !!! Et alors c'est ma faute ??"

Publications

  • Surboum pour 4 roues
  • Dupuis
  • 01/1963
  • Interior page
  • L'intégrale 2
  • Dupuis
  • 10/2009
  • Interior page

Thematics


19 comments
To leave a comment on that piece, please log in

About Maurice Tillieux

Maurice Tillieux (7 August 1921 – 2 February 1978) was a Belgian writer and comic artist. He is regarded by many as a major figure of post-war Belgian comics. Maurice Tillieux was born in Huy in 1921. At first he studied for the merchant navy, but his career prospects were sunk following the German invasion of Belgium in 1940. He claims that while waiting at Bordeaux for a ship that was to take him and his fellow students to South America, a Stuka dive-bomber attacked another ship, forcing Tillieux's to turn round and Tillieux to go home. He turned to writing and his first novel Le navire qui tue ses capitaines (The Ship that Kills its Captains) was published in 1943. Many of his stories would be set at sea or in the docks where his early ambitions may have developed. Two other novels are supposed to have been written at this time, but there seems to be some confusion as to whether or not they were actually published. Tillieux had already done some work as an artist.