For sale - L’Autoroute du soleil – Page 7 – BARU by Baru - Comic Strip
285 

L’Autoroute du soleil – Page 7 – BARU

Comic Strip
Ink
33 x 23 cm (12.99 x 9.06 in.)
Price : 1,000 €  [$]

Description

Planche originale – technique encre de chine et lavis – format 33 x 23 – signée

De Nancy à Marseille, la traque de deux jeunes Français, Alex et Karim, par un ponte de l’extrême droite, cocu et violent…

Le chef-d’oeuvre de Baru, qui préfigure les romans graphiques de Larcenet et Davodeau, prix du Meilleur album au festival d’Angoulême 1996.

L’Autoroute du soleil est une bande dessinée du Français Baru réalisée entre 1991 et 1994 à la suite d’une commande de la maison d’édition japonaise Kōdansha qui l’a publiée à l’été 1994 dans sa revue Morning. Éditée par Casterman en 1995 dans sa collection « Mangas », elle a obtenu l’Alph-Art du meilleur album français au festival d’Angoulême 1996.

L’Autoroute du soleil raconte la fuite du français d’origine maghrébine Karim Kemal et du fils d’immigrés italien Alexandre depuis leur ville déshéritée de la Lorraine industrielle vers le sud de la France après que Kamel a couché avec la femme de Raoul Faurissier, cadre local d’un parti d’extrême-droite qui les poursuit avec sa bande. En l’absence de contraintes de paginations, cette histoire étant destinée au marché japonais, Baru a pu développer cette cavale sur 430 pages, et ainsi atteindre une complexité dans la caractérisation supérieure aux bandes dessinées habituelles et décrire finement le contexte délétère et les problèmes sociaux de la France du début des années 19901.

Comment

Baru débute en 1982 dans Pilote, avec des récits complets, et publie deux ans plus tard, « Quéquettes Blues », récit émouvant et partiellement autobiographique de la vie quotidienne des enfants issus de la classe ouvrière française, qui lui vaut l’Alfred 1985 du meilleur premier album à Angoulême et le révèle au grand public. Cet album contient en germe toute l’oeuvre à venir de Baru. En 1985, Dargaud publie « La Piscine de Micheville », suivi des deuxième et troisième volumes de « Quéquette Blues ». En 1985 et 1987 paraissent, chez Futuropolis, « La Communion du Mino » et « Vive la classe ». Il réalise alors, pour L’Écho des Savanes, « Cours camarade », puis « Le Chemin de l’Amérique » (Alph’Art du meilleur album 1991 à Angoulême, coécrit avec Jean-Marc Thévenet), publiés en 1988 et 1990 par Albin Michel. C’est en avril 1995 qu’il publie « L’Autoroute du soleil » chez Kodansha, puis chez Casterman en septembre. Cet album se verra couronné du Prix des libraires spécialisés et de l’Alph’Art du meilleur album 1996 au festival d’Angoulême. Derniers albums publiés : « Sur la route encore » (janvier 1997), « Bonne Année » (septembre 1998) et « Les Années Spoutnik » (quatre albums parus) chez Casterman toujours. Avec « L’Enragé », il fait une entrée fracassante dans la collection « Aire Libre ». Le festival BD Boum a récompensé Baru (L’Enragé dans la collection Aire Libre) pour l’ensemble de son oeuvre en lui attribuant le Grand Boum 2006.

Texte © Dupuis

Baru est l’auteur le plus souvent récompensé à Angoulème avec :
*Meilleur premier album pour « Quéquette Blues » en 1985
*Meilleur album pour « Le chemin de l’Amérique » en 1991
*Meilleur album pour « L’autoroute du soleil » en 1996
*Grand Prix de la Ville […]

About Baru

Thoroughly influenced by the raw humor of Reiser and the expressionist drawings of Muñoz, Baru's album debut, 'Quéquette Blues' was an instant classic. A moving semi-autobiographical tale of everyday life of French working class youth, it represented all Baru's later work in a nutshell. Two other episodes of 'Quéquette Blues' were published by Dargaud. The publishing house Futuropolis released his subsequent works 'La Communion du Mino' (1985) and 'Vive la Classe' (1987). He was present in L'Écho des Savanes with the stories 'Cours Camarade' and 'Le Chemin de l'Amérique'. In 1995, Baru finally broke through to a larger comics audience with the stunning euro-manga 'L'Autoroute du Soleil', which won the prestigious Alph' Art award for the best original French language comic. Baru then continued his comics output with Casterman with the impressive sixties tribute, 'Sur la Route Encore' (1997), the cynical apocalyptic drama, 'Bonne Année' (1998), and the series 'Les Années Spoutnik' (1999-2003). His next graphic novels were published by Astiberra ('La Autopista del Sol', 2003) and the Aire Libre collection of the publishing house Dupuis ('L'Enragé', 2004-2006). Text (c) Lambiek

To leave a comment on that piece, please log in