In alessiu  's collection
Illustration
348 

Illustration "Champ de bataille" - sur la série BOTS

Illustration
2017
Ink wash
Crayon, lavis
20 x 28 cm (7,87 x 11,02 in.)
Cm
2Eme vue
Bots 1
Bots 2

Description

Illustration associée à la série BOTS chez Ankama.
Les personnages principaux sont présents (War hol, Rip-R, l'enfant, Snoop-i) et semblent faire face à une menace (un robot géant, des robots adorateurs de l'élu ?).

Steve Baker a réalisé ses 2 premiers tomes entièrement sur ordinateur.
Il réalise également quelques illustrations directement issues de cette série ou dérivées de cette série, pour le plaisir, avec du vrai papier, un vrai crayon et un vrai pinceau !!

Prévu en 3 tomes.
1er tome sorti en 2016, Histoire prenante,beaucoup d'humour et références dans tous les sens !! A lire.
2eme tome sorti en janvier 2018, histoire toujours aussi prenante !

résumé tome 1 :
Au fil des conflits mondiaux, les humains ont délégué l’art de la guerre aux machines. La Terre n’est alors plus qu’un immense champ de bataille peuplé uniquement de robots qui connaissent leur boulot sur le bout des circuits. Tout juste sorti des chaînes de montage, le robot mécanicien Rip-R est couplé avec War-hol, un robot guerrier : un duo qui devrait faire des ravages ! Mais pourquoi donc War-hol, colosse de fer, fuit-il les combats les antennes entre les pattes… ?

résumé tome 2 :
War hol et Rip-r se retrouvent dans un pénitencier à haute surveillance. Ils doivent assurer leur survie et celle de l'enfant, mais surtout s'échapper afin de poursuivre leur quête, à savoir : retrouver les humains survivants afin de leur confier l'enfant.

Inscriptions

Signé

Comment

Il était une fois, sur la planète Terre - terrain d'affrontements entre la Coalition et la Confédération depuis des lustres - un petit bot nommé Rip-R. Comme tous ceux de son espèce, une tâche bien précise lui est dévolue, une fonction pour laquelle il a même été formé à l'Universitech : mécanicien. Mais pas n'importe lequel, non, il est mécanicien de War-Bot. Le sien se prénomme War-Hol. Accompagné de son chien-porteur, Snoop-i, Rip-R doit veiller à ce que son compagnon puisse, à tout moment, remplir sa fonction : faire la guerre ! Malheureusement pour lui, War-Hol n'a rien du super soldat attendu. Pire, il fuit les batailles ! Un jour, alors que Rip-R dépouille les carcasses de bots tombés au combat, à la recherche de pièces détachées, ils sont pris en chasse par un Scavenger. C'est alors que son binôme dévoile sa véritable nature : il sait se battre, et plutôt bien. Basculant dans un état de transe, il devient une machine implacable, capable de dégommer tout ce que passe à portée de tir ! Mais une fois la victoire remportée, le War-bot s'éteint, s'ouvre et... un bébé humain fait son apparition ! Qu'est-ce donc que ce drôle de robot pense Rip-R ? Et pourquoi est-il caché dans cette carcasse ? Pour répondre à ces questions - et bien plus encore - nos deux compères (et Snoop-i) vont devoir aller sur les traces de leur passé et de celui de toute leur espèce.

Avec un tel pitch, difficile de résister à la nouvelle série d'Aurélien Ducoudray. Après l'histoire (Amère Russie, Mobutu dans l'espace), le polar (The Grocery), l'aventure (Bob Morane - Renaissance) et l'anticipation fantastique (Leviathan) il ajoute un nouveau genre à sa bibliographie : la science-fiction. En partant du concept du dernier homme sur la planète, il propose un titre regorgeant de clins d’œil qui raviront les plus geeks : Albator, Astro, Bender etc... Reprenant à son compte le duo comique avec des Laurel et Hardy version mécaniques, le scénariste brosse une galerie de portraits variés, dotés d'émotions typiquement humaines. En présentant une société dirigée par l'intelligence artificielle, c'est la nôtre qu'il égratigne, moquant pêle-mêle : les conflits sans fin (dont on a même oublié la raison d'être !), l'hégémonie des mastodontes de l'informatique et de la technologie (Microsoft, Apple et Google en tête), le formatage de l'éducation et même la société de consommation (« papa, une mise à jour steuplaît ») ! Sous ses allures de simple récit d'aventures futuristes goguenard et nostalgique, Bots se révèle être une caricature malicieuse des incohérences et des dérives de notre monde.

À la palette, Steve Baker, déjà aperçu notamment sur Ma vie en slip ou inoxydable. Le Rouennais a pris du plaisir et ça se voit. Les automates électroniques qu'il a imaginés piochent allègrement dans la littérature et la télévision/cinéma mais ne sont pas des simples copies. Il s'en inspire pour mieux jouer avec les symboles ou les marques, n'hésitant pas à en détourner à l'occasion (le mélange Stars & Stripes + Coca-Cola pour le drapeau de la Confédération vaut à lui seul le coup d’œil) et truffer ses cases de détails amusants. Son dessin est aussi un hommage (parfois critique) aux comics de son enfance : autant par la forme (le découpage, le chapitrage, le format) que par le fond (références plus ou moins explicites à Captain America, Iron Man ou encore Big Guy de Miller) ou encore son trait, dynamique, collant parfaitement au rythme narratif.

Bourré d'humour et de clins d’œil, mais également doté d'un véritable fond, Bots est drôle et captivant : une franche réussite qui lance un triptyque plein de promesses.
(source : BDGEST, M. Moubariki)

About Steve Baker

Steve Baker studied comics at the Saint-Luc in Brussels and settled in Rouen. He has illustrated an album in the series 'Voltige et Ratatouille', created by Brüno and Pascal Jousselin.

Thematics

  • #robots
  • #soldiers

1 comment
To leave a comment on that piece, please log in
Trystan Superbe bd que je conseil a tous. Bravo pour cette illu !
Feb 10, 2018 5:32 PM